Les administrateurs de France Galop ont travaillé sur le budget

Institution / Ventes / 21.03.2017

Les administrateurs de France Galop ont travaillé sur le budget

Lundi, les administrateurs de France Galop se sont réunis à Boulogne. La direction générale leur a présenté un état des lieux très précis des encouragements (allocations, primes, frais de transport…) distribués depuis 2000. Chaque administrateur a pu poser les questions de son choix et doit désormais revenir vers France Galop avec ses propositions d’économies.

Car France Galop ne peut plus assumer un déficit structurel de 30 millions d’euros par an. Revenir à l’équilibre passe, certes, par une issue positive dans le dialogue avec l’État sur la régulation des jeux d’argent, par un plan d’économies à France Galop (d’où la grève à Auteuil), par une réorganisation du pôle images (Equidia)… mais il faudra aussi toucher aux encouragements.

Certains veulent supprimer le remboursement des frais de transport pour les réunions P.M.H., d’autres jugent qu’il faut baisser les sommes versées aux sociétés régionales qui organisent des réunions premium ; certains pensent qu’il est inutile de verser des primes propriétaires aux vieux chevaux, d’autres que les 100 € versés mensuellement aux non assujettis pour compenser la hausse de T.V.A. sont coûteux (5 M€/an) et inefficaces ; certains estiment qu’il serait normal de baisser les allocations dans les courses P.M.H. puisque ces courses ne rapportent rien (financièrement) à la filière, d’autres que les primes propriétaires ne sont pas nécessaires dans les Grs1,  etc. Bref, chacun a ses idées et il faudra trancher d’ici l’été.

Et le tracking court toujours… Par ailleurs, les Conseils d’administration du Trot et de France Galop auraient approuvé un projet de tracking system. On devrait en savoir un peu plus dans les semaines qui viennent.