Arrogate le plus riche du monde… mais en yens !

International / 28.03.2017

Arrogate le plus riche du monde… mais en yens !

Par Franco Raimondi

Vous cherchez qui est le cheval le plus riche de la planète et voulez épater vos amis ? Annoncez que la réponse comporte quatre noms, selon la devise et le taux de change. L’américain Arrogate (Unbridled’s Song) est bien le cheval le plus riche du monde, mais pas en dollars. Ses gains – 17.804.60 $ – correspondent à 1,891 milliards de yens, une somme qui lui permet de dépasser le japonais T.M. Opera O (Opera House), qui a gagné 1,835 milliards de yens en quatre saisons, de 1998 à 2001, sans jamais sortir de son pays.

Gains en :
Chevaldollarseuroslivresrenmimbisdirhamsyens
Arrogate17.084.60015.779.59513.606.358116.999.54862.736.2641 891 060 969
Orfèvre19.005.27614.589.96310.987.701109.742.21664.242.3421.600.011.000
Gentildonna18.468.39214.866.37912.066.162120.439.34670.458.2401.727.509.000
T.M. Opera O16.200.33716.683.50010.383.600122.535.00054.437.6001.835.189.000

Arrogate aussi en livres sterling. Suite au Brexit, qui a fait chuter la livre sterling, Arrogate est aussi le plus riche au monde selon la devise anglaise. Il a gagné tous ses dollars, sauf  73.800 $, après le referendum du 23 juin. En suivant la fluctuation de la monnaie, la fortune en dollars d'Arrogate vaut 13.606.358 £. Gentildonna (Deep Impact) vient ensuite dans le classement avec 12.066.162 £.

T.M. Opera O, le plus riche en euros. T.M. Opera O est le leader dans le classement en euros. Il est vrai qu’il a terminé sa carrière avant l’introduction de la monnaie unique, mais d’après un convertisseur online, ses gains équivalent à 16.683.500 € en 2002, c’est-à-dire 904.000 € de plus que le trésor d’Arrogate (15.779.595 €).

Gentildonna, la plus riche en dirhams. Gentildonna, qui a dépassé en yens Orfèvre (Stay Gold) avec la contribution de ses deux courses à Dubaï, figure en tête dans une seule liste, celle des gains convertis en dirhams des Émirats Arabes Unis.

Orfèvre, le plus riche en dollars. Orfèvre est quant à lui tête de liste du classement en dollars (19.005.276 $) élaboré par Equibase, la base de données qui fait la loi dans les statistiques en Amérique. Pour le dépasser, Arrogate doit encore gagner 1.920.676 $. Il lui faudra donc remporter le Breeders’ Cup Classic ; une deuxième place et un succès dans une autre course à un million de dollars (le Pacific Classic) ne suffisent pas.

Cigar aurait plus de 22 millions de gains. Pour faire grandir encore cette tempête de chiffres, on a aussi calculé que T.M. Opera O serait le plus riche en yuans, la devise chinoise. Et d’après une réévaluation des gains avec les allocations et les courses d’aujourd’hui, Cigar (Palace Music) serait encore plus riche qu’Arrogate.

Les 300.000 $ du Donn Handicap ont grimpé jusqu’aux 7 millions de dollars de la Pegasus World Cup ; la Dubai World Cup offre au gagnant 6 millions de dollars et non plus 2.400.000 $ comme en 1996 ; la Breeders’ Cup Classic est à 3.300.000 $, alors qu’en 1995, elle ne rapportait au gagnant que 1.560.000 $. Les gains de Cigar, sans changer une virgule dans les autres courses, s’élèveraient à 22.099.815 $ !

John Henry, avant la Breeders’ Cup. Ce genre d’exercice est plus compliqué à réaliser avec John Henry (Ole Bob Bowers), qui a terminé sa carrière le 13 octobre 1984, quatre semaines avant la première Breeders’ Cup. À son époque, il n’existait qu’une course millionnaire, l’Arlington Million, et il l’a gagnée deux fois. Le hongre de légende a remporté 39 victoires en 83 sorties et 6.591.860 $. On peut se demander combien de courses millionnaires il aurait remporté…