La mobilisation a payé : l’expérimentation du live betting est suspendue !

Courses - Institution / Ventes - Élevage / 29.03.2017

La mobilisation a payé : l’expérimentation du live betting est suspendue !

La journée de mercredi a commencé bizarrement : alors que des cars venus de toute la France convergeaient vers la Porte Dorée, point de départ de la manifestation, on apprenait que Bercy suspendait les tests de live betting. La victoire avant d’avoir couru ! Incroyable ! Mais l’information n’avait pas encore fait l’objet d’un écrit de la part de Bercy… Donc il s’agissait de rester prudents.

En marchant vers le ministère des Finances et du Budget, on pensait que Michel Sapin et Christian Eckert publieraient peut-être leur communiqué officialisant la nouvelle après avoir reçu les représentants du Comité de réaction des jeunes professionnels de la filière cheval (J.P.F.C.)… mais une fois de plus, Bercy anticipait et envoyait aux rédactions son communiqué, une heure avant l’arrivée du cortège au ministère. En voici le texte complet :

« Michel Sapin [ministre de l’Économie et des Finances, ndlr] et Christian Eckert [secrétaire d’État chargé du Budget et des Comptes Publics auprès du ministre de l’Économie et des Finances, ndlr] annoncent la suspension de l’expérimentation de "paris événementiels" par la Française des Jeux

Le "Grenelle du Cheval" lancé le 11 janvier 2017 par le Gouvernement en concertation avec l’ensemble des acteurs de la filière équine vise à esquisser les pistes qui permettraient de redynamiser à court, moyen et long terme une filière dont les paris hippiques constituent la principale source de financement.

L’expérimentation de paris événementiels dans le cadre du projet Olympia prévue auprès d’une centaine de points de vente du réseau de la Française des Jeux, a suscité des inquiétudes quant à son impact sur les paris hippiques. C’est la raison pour laquelle le Gouvernement a décidé de suspendre cette expérimentation.

Cette suspension a vocation à offrir à la Française des jeux, au PMU et aux autres acteurs de la filière, le temps nécessaire à la concertation sur les conditions de cette expérimentation et sur les modalités d’évaluation partagées de ses résultats.

Par ailleurs, les représentants du Comité de réaction des jeunes professionnels de la filière cheval qui organisent une manifestation ce jour [lire mercredi, ndlr], seront reçus dans l’après-midi par le cabinet des deux ministres. »