PRIX MONTENICA (L) - African Ride un talent en plein épanouissement

Courses / 16.03.2017

PRIX MONTENICA (L) - African Ride un talent en plein épanouissement

CHANTILLY, JEUDI

 

African Ride (Candy Ride), qui avait ouvert son palmarès sur le mile il y a trois semaines, a remporté le Prix Montenica (L) sur 1.300m ce jeudi. Il s’est imposé en poulain encore perfectible mais avec beaucoup de moyens. Le raccourcissement n’était pas une évidence avant le coup. Mais le pensionnaire de Carlos Laffon-Parias a montré qu’il avait de la vitesse, même s’il a plus gagné comme un miler que comme un sprinter.

 

Un miler très "vite". Le représentant Wertheimer a de l’énergie à revendre. Il va falloir qu’il apprenne à la canaliser. Très allant, comme lors de sa première sortie de la saison, African Ride a évolué nez au vent, alors que Crème de Crèmes (Rio de la Plalta) et Greyway (Myboycharlie) ont imprimé un train très soutenu (les premiers 700m en 41’’19, sur le pied de 58’’ 8 au kilomètre). Il a eu besoin de s’équilibrer après le tournant mais a bien fini pour s’imposer d’une grande longueur devant Battle in Seattle (Naaqoos). Ce dernier est venu de loin pour s’emparer de la deuxième place devant Spotlight Dream (Holy Roman Emperor) et Greyway. North Thunder (Invincible Spirit), pris dans les embouteillages, s’est perdu en route. Il sera à revoir.

Un test dans le Djebel. African Ride est engagé dans la Poule d’Essai des Poulains mais il reste un point d’interrogation. Son entraîneur, Carlos Laffon-Parias, nous a expliqué : « C'est un cheval qui n'est pas évident. En dernier lieu, il avait été gêné et le parcours était spécial. Ici, il a pris un bol d'air et il l'a bien fait, en ayant une course dans les jambes. Il est engagé dans la Poule mais ira peut-être sur le Djebel avant de prendre une décision. C'est un poulain aux origines américaines, il est trop tôt pour savoir ». Battle in Seattle a bien fini et son propriétaire, Ulrich Zerrath, nous a confié : « Vu son numéro dans les boîtes, il le fait bien. C'était difficile de revenir comme ça de l'arrière-garde. Nous allons discuter avec l'entraîneur au sujet du futur contenu de son programme. Mais nous devrions revenir en France de toute manière, car il est "FR".»

 

Candy Ride, une légende argentine. African Ride est le deuxième gagnant de Stakes en Europe produit par son père, Candy Ride (Ride the Rails), un cheval de légende pour les burreros, les turfistes, en Argentine. Acheté une bouchée de pain, il a commencé sa carrière dans les cuadreras, les courses de pays sur courte distance, à Rio Cuarto. Rapidement, il n’a plus trouvé un adversaire qui voulait l’affronter, ce qui est logique car il courait 500m en 27’’.  Candy Ride est alors parti pour Buenos Aires où il a gagné sa première course officielle avant de passer directement aux Gr1.

De Buenos Aires à la Californie. Même la capitale de son pays était trop petite pour son talent et après les victoires dans le Gran Premio San Isidro (Gr1) et le Gran Premio Joaquin de Anchorena (Gr1), la course plus importante sur 1.600m en Argentine, il a été acheté par Sidney et Jenny Craig. Aux ordres de Ron McAnally, en Californie, il est resté invaincu en trois sorties. Sa carrière s’est terminé après son triomphe, lors de sa première sortie sur le dirt, dans le Pacific Classic (Gr1), où il avait massacré Medaglia d’Oro (El Prado), en explosant le record de Del Mar (1’59’’11) sur 2.000m.

Pas assez de pedigree ? Candy Ride est entré au haras chez Hill ‘N Dale Farms mais, pour beaucoup, il n’avait pas assez de pedigree. Ils avaient tort. Son prix de saillie est monté de 10.000 à 60.000 $ et il a produit, avec ses neuf premières générations, 26 gagnants de Groupe (dix de Gr1), dont le champion Shared Belief. Pas mal pour un cheval parti des cuadreras.

La souche de Smart Strike. Gagnante de Stakes au Canada, Paiota Falls (Kris S), la mère d’African Ride, a intégré la jumenterie Wertheimer suite à son achat (800.000 $) la vente FasigTipton de novembre 2008, alors qu’elle était pleine de Pulpit. Le produit de ce croisement, Pastilla, a gagné un maiden sur 3.200m à 4ans, en Irlande. Paiota Falls a donné Rafting (Tapit), gagnant de Stakes et placé de Gr3. La deuxième mère, Dance Swiftly (Danzig), a produit un gagnant de Stakes et est une propre sœur de la championne Dance Smartly, une des meilleures femelles de l’élevage canadien, gagnante de la Breeders’ Cup Distaff. La troisième mère, Classy 'N Smart (Smarten), a produit aussi Smart Strike (Mr Prospector), gagnant de Gr1 et étalon de haut niveau aux États-Unis. Paiota Falls a une yearling par Intello.

   Cryptoclearance
  Ride the Rails 
   Herbalesian
 Candy Ride  
   Candy Stripes
  Candy Girl 
   City Girl
AFRICAN RIDE (M3)   
   Roberto
  Kris S 
   Sharp Queen
 Paiota Falls  
   Danzig
  Dance Swiftly 
   Classy N’Smart

 

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Départ à 1.000m : 18’’86

1.000m à 600m : 22’’33

600m à 400m : 11’’85

400m à 200m : 11’’90

200m à l’arrivée : 12’’04

Temps total : 1’16’’98