PRIX DE SURESNES (L) - Avilius, comme son grand frère

Courses / 25.04.2017

PRIX DE SURESNES (L) - Avilius, comme son grand frère

MAISONS-LAFFITTE, MARDI

 

Trois ans après son frère Army Bulletin (Invincible Spirit), Avilius (Pivotal) a remporté le Prix de Suresnes (L). Même course, mais contextes différents entre ces deux victoires puisque, cette année, le Prix de Suresnes se déroulait sur les 2.000m corde à droite de Maisons-Laffitte, alors qu’Army Bulletin avait remporté l’épreuve sur les 1.800m ligne droite de l’hippodrome mansonnien.

Avilius s’est imposé d’une courte encolure devant My Scholar (Pour Moi), après avoir évolué dans le sillage de ce dernier. La course n’a pas eu beaucoup de rythme et s’est jouée sur un sprint. À ce jeu, les deux poulains ont été nettement les plus forts, l’animateur, Phocéen (Myboycharlie), avec les œillères pour la première fois, étant troisième à deux longueurs et demie.

 

Un bon poulain. Avilius s’impose certainement avec un peu plus d’assurance que ne l’indique l’écart à l’arrivée, car il n’était pas facile de remonter My Scholar alors que celui-ci était bien lancé. Mais ce Prix de Suresnes 2017 n’a probablement pas dévoilé un poulain de Prix du Jockey Club (Gr1) et Avilius n’est d’ailleurs pas engagé dans les classiques. Il dispose d’engagements dans le Prix de Guiche (Gr3) – où Army Bulletin avait fini deuxième en 2014 après sa victoire dans la Listed – et dans le Prix Greffulhe (Gr2). Avilius peut tenter sa chance dans un Groupe avec quelques ambitions, mais il lui faudrait encore beaucoup progresser pour espérer décrocher un Gr1.

Très vert lors de ses deux premières sorties, il est encore assez bébé et doit pouvoir monter un échelon dans le futur. Un allongement de la distance ne devrait pas être un problème non plus. Représentante en France de Godolphin, Lisa-Jane Graffard a dit : « C’est un cheval très honnête. Il progresse tout le temps et je pense qu’il peut encore le faire. Le deuxième est aussi un bon cheval, doté d’une belle accélération. » André Fabre remporte son 11e Prix de Suresnes. Al Nasr, son premier lauréat dans cette Listed, lui avait aussi offert son premier Groupe 1, le Prix d'Ispahan, en 1982.

Le propre frère de Saint Baudolino. Élevé par Darley, Avilius est un fils de Pivotal et d'Alessandria (Sunday Silence), lauréate de deux de ses quatre sorties. Alessandria a déjà produit les bons Saint Baudolino (Pivotal), gagnant d’un Prix Guillaume d’Ornano - Haras du Logis Saint-Germain (Gr2), et Army Bulletin (Invincible Spirit), notamment deuxième du Prix Eugène Adam (Gr2). Alessandria est une fille de Tereshkova (Mr Prospector), gagnante du Prix de Cabourg (Gr3) et deuxième des Moyglare Stud Stakes (Gr1), entre autres. Tereshkova est quant à elle une sœur de Lycius, lauréat des Middle Park Stakes, deuxième de la July Cup et du Prix Jacques Le Marois (Grs1). C’est aussi la même famille qu’Akabir, gagnant de Groupes aux États-Unis.

Nureyev
Polar Falcon
Marie d’Argonne
Pivotal
Cozzene
Fearless Revival
Stufida
AVILIUS (M3)
Halo
Sunday Silence
Wishing Well
Alessandria
Mr Prospector
Tereshkova
Lypatia