PRIX DJEBEL (GR3) - Al Wukair, une classe au-dessus

Courses / 10.04.2017

PRIX DJEBEL (GR3) - Al Wukair, une classe au-dessus

MAISONS-LAFFITTE, LUNDI

 

Quelle impression laissée par Al Wukair (Dream Ahead) dans le Prix Djebel (Gr3) ! Ce lundi, le représentant d’Al Shaqab Racing a réalisé quelque chose qui est la marque des grands. Parti doucement de sa stalle, il s’est retrouvé dernier dans une course emmenée tambour battant par Oriental (Smart Strike), dévoué à la cause d’African Ride XX (Candy Ride), accompagné par National Defense (Invincible Spirit). Al Wukair, dernier, a paru complètement débordé mais, une fois décalé par Grégory Benoist, il a déposé ses adversaires en trois foulées, tout en se montrant encore bébé. National Defense prend la deuxième place à une longueur, sans démériter. Un temps pris de vitesse, African Ride s’est bien ressaisi pour finir, prenant la troisième place à deux longueurs et demie. Le temps est très bon : les 1.400m ont été couverts en 1’23’’03, soit un temps très proche du record du Djebel sur 1.400m, détenu par Le Havre (Noverre) en 1’23’’00.

 

En ligne droite vers Newmarket. Al Wukair signe une rentrée victorieuse et reste invaincu en trois sorties. Les limites de ce pensionnaire d’André Fabre sont inconnues et il prend rendez-vous avec Newmarket et les 2.000 Guinées. Les bookmakers ne se sont pas trompés sur sa performance : avant ce Prix Djebel, il était proposé à des cotes allant de 16 à 33/1 et il est désormais proposé entre 5 et 14/1 pour les 2.000 Guinées. Al Wukair a du talent et il faut souligner qu’il n’est pas encore arrivé à maturité : le moteur est bel et bien là, c’est indéniable, mais le poulain est encore assez immature dans son comportement.

Rupert Pritchard-Gordon, manager des intérêts d’Al Shaqab Racing en France, nous a expliqué : « Aujourd'hui, le but était surtout de lui donner de l'expérience. André Fabre savait qu'il lui en manquerait. Le matin, il travaille très bien et il a eu une bonne préparation. La ligne de sa course de Deauville était très bonne. Aujourd'hui, il est venu sur les autres sans que rien ne lui soit demandé. C'était sa première fois en ligne droite et il est toujours mieux de voir un cheval froid, bien dans sa tête. Si tout va bien, il ira probablement sur les 2.000 Guinées. »

Si on veut chercher la petite bête, on dira que le seul point faible d’Al Wukair, pour une épreuve comme les 2.000 Guinées de Newmarket, c'est son immaturité. Le poulain a tout de même pas mal flotté ce lundi, ce qui, sur un tracé vallonné comme celui de Newmarket, peut être un handicap. Rupert Pritchard-Gordon nous a répondu : « C’est vrai, mais si on regarde le côté positif, cela indique qu’Al Wukair a encore de la marge. Et nous faisons entièrement confiance à André Fabre pour préparer le poulain en vue du jour J. »

Bon retour en piste de National Defense. Fidèle à sa tactique de prédilection, National Defense est allé devant dans ce Prix Djebel. Pour finir, il n’a rien pu faire contre Al Wukair mais n’a pas démérité. National Defense n’avait pas été revu depuis sa victoire dans le Qatar Prix Jean-Luc Lagardère (Gr1). Il est apparu en bel état mais cette rentrée devrait lui faire du bien. National Defense garde son mot à dire en vue de la Poule d’Essai des Poulains, même si son point faible pour le Gr1 est sa manière de courir : il serait certainement mieux sur un tracé avec tournant dans lequel il peut mieux respirer. Son entraîneur, Christiane Head-Marek, nous a dit : « National Defense effectue une très bonne rentrée. Mais il tombe sur un très bon cheval. Il a le droit d’être battu. La distance est un peu courte pour ses aptitudes. Il est sans doute mieux avec tournant, mais nous allons certainement le diriger vers Deauville. »

African Ride, un ton en-dessous. African Ride est un bon poulain mais il est encore assez bébé. Le représentant de l’écurie Wertheimer & Frère a bénéficié du travail de son leader tout en se montrant pris de vitesse à mi-parcours. Il a su se ressaisir pour revenir chercher la troisième place tout en étant assez nettement dominé. Pierre-Yves Bureau, manager des intérêts de l’écurie Wertheimer & Frère, nous a dit : « Il a été un peu débordé, mais est venu malgré tout prendre la troisième place. Je pense qu'il s'agit d'un bon cheval. C’est prometteur. La Poule d’Essai des Poulains me paraît un peu loin pour lui. Les deux premiers sont de très bons chevaux et il est peut-être un ton en-dessous d’eux. »

PEDIGREE WEATHERBYS : http://jourdegalop.com/wp-content/uploads/2017/04/al-wukair.pdf

Un descendant de Caerlina. Élevé par Ballylinch Stud, Al Wukair a été acheté 200.000 Guinées à la vente de yearlings Tattersalls d’octobre par Nicolas de Watrigant (Mandore Agency), pour Al Shaqab Racing. C’est un fils de Dream Ahead, étalon au haras de Grandcamp depuis cette année 2017, et de Macheera (Machiavellian), qui a couru en France sous l’entraînement de Robert Collet. Lauréate pour ses débuts, elle s’est ensuite classée deuxième d’une course D avant d’échouer au niveau Listed. Macheera a déjà donné Witches Brew (Duke of Marmalade), placé de Listed en Grande-Bretagne.

La deuxième mère est Caerlina (Caerleon), gagnante du Prix de Diane (Gr1) et du Prix de la Nonette (Gr3), deuxième du Prix Marcel Boussac et troisième de la Poule d’Essai des Poulains (Grs1). Il s’agit de la famille de Sri Putra, lauréat de Gr2 et placé de Gr1, et du bon japonais Curren Mirotic, placé de Gr1.

   Warning
  Diktat 
   Arvola
 Dream Ahead  
   Cadeaux Généreux
  Land of Dreams 
   Sahara Star
AL WUKAIR (M3)   
   Mr Prospector
  Machiavellian 
   Coup de Folie
 Macheera  
   Caerleon
  Caerlina 
   Dinalina