Le Prix Edmond Blanc, en prélude au Muguet

Courses / 01.04.2017

Le Prix Edmond Blanc, en prélude au Muguet

HISTOIRE HISTOIRES

 

Le Prix Edmond Blanc, en prélude au Muguet

Par Xavier Bougon

 

Inauguré en mars 1901, l’hippodrome de Saint-Cloud est le plus récent de la région parisienne. On le doit à un homme, Edmond Blanc, l’instigateur de sa construction sur son domaine de La Fouilleuse, acheté aux enchères à l’État. Pour honorer sa mémoire, un prix à son nom a été créé en 1921, trois mois après son décès.

Dès sa création, le Prix Edmond Blanc est ouvert à la jeune génération sur la distance de 1.500m, avec un écart de poids pour âge de 19 livres. Disputé sur le mile depuis 1954, il n’est réservé aux chevaux d’âge que depuis 1962.

 

Le Prix Altipan en prélude. Kourkan (American Post) a enlevé, le 11 mars dernier, le Prix Altipan (Listed), une préparatoire aux joutes sur le mile. Il sera présent en compagnie de son dauphin, Djiguite (Makfi). Depuis 1990, année de la création du Prix Altipan sur le mile, seulement deux lauréats ont fait le doublé : Wavy Run (Commanche Run) et Simon du Désert (Kaldoun).

 

Le Prix du Muguet en toile de fond. À l’issue du Prix Edmond Blanc (Gr3), les meilleurs iront sur le Prix du Muguet (Gr2 depuis 1995) programmé le 1er mai sur la même piste. À ce jour, sept lauréats de cette préparatoire ont ensuite confirmé : Val des Bois (Bellypha) et Exit To Nowhere (Irish River) puis Marathon (Diesis), Gold Away (Goldneyev), Dansili (Danehill), Racinger (Spectrum) et Sommerabend (Shamardal) en provenance d’Allemagne. Le lauréat 1991, Polar Falcon (Nureyev), avait préféré se mesurer aux anglais dans les Lockinge Stakes (alors Gr2). Monté par Lester Piggott, il rentrera avec les lauriers du vainqueur.

 

Et pourquoi pas le Le Marois ? Au palmarès du Prix Edmond Blanc figure Astaria (La Varende), une élève de 4ans du baron Thierry de Zuylen de Nyevelt, gagnante du Prix Vermeille 1964. Elle s’imposera en août suivant dans le Prix Jacques Le Marois. The Wonder (Wittgenstein), pour la marquise de Moratalla, avait fait de même en 1982. Exit No Nowhere avait, après son succès dans les Prix Edmond Blanc et du Muguet, fait sien le mile de Deauville en 1992.

 

Question de doublé. Maimara (Makfi), la tenante du titre, tentera de l’emporter pour la deuxième fois consécutive, comme l’avait fait Gris de Gris (Slickly). El Rastro (Breakspear), vainqueur en 1974 pour Daniel Wildenstein, avait tenté le doublé, mais avait dû se contenter de la deuxième et de la troisième place les deux années suivantes.

 

Maisons-Laffitte en passe de briser l’écart. Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, le premier gagnant, Sayani (Fair Copy), est entraîné à Maisons-Laffitte par Joseph Lieux. Depuis, le centre d’entraînement a enregistré huit succès, dont le dernier remonte à 1978 quand la championne Sanedtki (Sallust) s’imposait pour l’entraînement d’Olivier Douïeb, avant son départ l’année suivante à Chantilly. Aujourd’hui, c’est l’Italien Gianluca Bietolini, installé dans le fond du Parc, qui pourrait mettre fin à trente-huit années de disette pour les Mansonniens.

 

Les Wertheimer pour la passe de quatre. La casaque bleu et blanc s’est imposée à trois reprises avec Wolverton, Val des Bois et Gold Away. Avec Attendu (Acclamation), fille de Gwenseb – cinquième du Prix Edmond Blanc – les couleurs pourraient rejoindre celles de Jean Stern et de Marcel Boussac, tenantes du titre avec quatre succès.

 

Jean-Claude Rouget, tête de liste. Taareef (Kitten’s Joy), vainqueur du Prix Daniel Wildenstein en octobre, représente le centre d’entraînement de Pau. Jean-Claude Rouget a enlevé le Prix Edmond Blanc trois années consécutives avec Skins Game (Diktat), Moonwalk in Paris (Oratorio) et Silas Marner (Muhtathir). Cette année, il aligne Taareef (Kitten’s Joy). Il partage la tête de liste avec six de ses confrères cantiliens, dont André Fabre, présent avec Jimmy Two Times (Kendargent). C’est le seul entraîneur basé en province à figurer au palmarès de cette course.

 

Partants probables

Taareef (Kitten’s Joy) (H. Al Mak – Rouget) Px D. Wildenstein à 3 ans

Trois fois, J.-C. Rouget, A. de Royer-Dupré, André Fabre, F. Mathet, John Hammond, M. Bonaventure, Mme Head.

 

Jimmy Two Times (Kendargent) (Saint Pair – Fabre) Porte Maillot - 3e M. de Gheest - 4e La Forêt

 

Attendu (Acclamation – Gwenseb, 5e Px Ed. Blanc) (Wertheimer - Laffon) Palais Royal -3e Crit Inter.5e La Forêt

Famille Wertheimer : trois fois

 

Kourkan (American Post) (La Chauvelais – Béguigné) Altipan 2017

 

Djiguite (5 ans) (Makfi) (Alain Louis-Dreyfus - Smaga) Tantième nov. 2016 - 2e Altipan 2017 – Gagnant du Tiercé monté par Dominois.

Quatre fois Jean Stern, M. Boussac

 

 

Dicton (Lawman – Saying Robert NG - Bietolini) (ML) Px de Fontainebleau devant Taareef et Almanzor (famille de Pas de Réponse)

Via Cassa (Robert NG – Bietolini) censé faire le leader

 

Dhevanafushi (Kendargent) (Pantall prop.-entr.) 4e Altipan 2017

 

Rakhsh (Carlotamix et mère par Kendor) (Mlle Fey) 5 ans (supplémenté) (dernière perf. : juin 2016 AR – 6e) réclamé 10.112 €. Pas de gagnant issu des réclamers

 

Aim to Please (fem. 4 ans) (Excellent Art) (Mme Diana Vasicek - Doumen) np Woodbine oct. Px B. de Tarragon en sept. 1800 m .LD

 

Narnia Dawn (fem. 4 ans) (Roderic O’Connor) (Ehrnrooth -Graffard) dern. Perf. Px Cérès

 

Maimara (fem. 5 ans) (Makfi) (Alain Louis-Dreyfus - Delzangles) tenante du titre pc depuis juin à Royal Ascot.