PRIX JACQUES LAFFITTE (L) - Ultra renoue avec le succès

Courses / 10.04.2017

PRIX JACQUES LAFFITTE (L) - Ultra renoue avec le succès

MAISONS-LAFFITTE, LUNDI

 

Ultra (Manduro) a remporté le Prix Jacques Laffitte (L) pour son retour à la compétition. Mais il dû s’employer pour venir à bout de Wireless (Kentucky Dynamite).

Les concurrents ont rapidement formé plusieurs pelotons au sein desquels ils ont évolué en file indienne. Le futur lauréat a galopé à la corde en troisième position, derrière Bravo Zolo (Rip van Winkle) et Instant de Rêve (Vision d’État). Aux deux tiers du parcours, Wireless a pris le meilleur, avant d’être attaqué par Ultra à 300m de l’arrivée. Les deux chevaux ont lutté, Wireless se montrant tenace avant d’être dominé par le pensionnaire d’André Fabre. Pour sa rentrée, Ultra s’impose avec un peu plus d’une longueur d’avance. Wireless est deuxième. Le Juge (Dansili) se classe troisième à plus de trois longueurs.

Peut-être le Ganay. Lisa Jane Graffard, représentante de Godolphin en France, nous a expliqué : « Je pense qu'Ultra avait vraiment besoin de courir. C'était une grande rentrée pour lui aujourd'hui et il a peu couru l'année dernière. Aujourd'hui il a été courageux, car son dauphin n'a rien lâché. Nous allons voir dans les jours qui viennent comment il récupère de cette sortie. » Le Prix Ganay (Gr1) s’annonce comme une des options les plus probables. La dernière victoire du poulain remonte au mois d’octobre 2015. Il s’était imposé dans le Qatar Prix Jean-Luc Lagardère (Gr1), laissant entrevoir un potentiel classique. Des contretemps l’ont empêché de courir au printemps de ses 3ans. Il n’a couru que deux fois en 2016, avec des résultats mitigés.

Bon comportement de Wireless. Wireless effectuait lui aussi sa rentrée. Il restait sur une quatrième place dans le Qatar Prix Daniel Wildenstein (Gr2). Cet élève du haras de Manneville est entraîné en République Tchèque par Vaclav Luka qui l’a acheté à réclamer en 2016. Ce dernier nous a expliqué : « Je suis très content de son comportement. Il le fait bien. Deux options se présentent à lui. Il y a une Listed à la fin du mois de mai à Maisons-Laffitte [le Prix de Montretout, ndlr]. Mais il pourrait aussi aller vers un Groupe en Italie. Le cheval est beaucoup mieux que l’an dernier. C’est un sujet vraiment compliqué mais il s’améliore. En France, il était entraîné par Jean-Claude Rouget, mais il ne s’adaptait pas à la vie dans un grand centre d’entraînement. J’ai un petit effectif et ce changement d’environnement l’a beaucoup apaisé. Nous lui avons consacré beaucoup de temps. C’est de l’entraînement à la carte. Cette deuxième place, c’est de la chance, mais aussi du travail. »

Le frère de Synopsis. Ultra est un fils de Manduro, étalon en France au haras du Logis, et d'Epitomé (Nashwan). Cette dernière a pris une place en trois sorties. Elle a donné Synopsis (In the Wings), gagnante du Prix Minerve (Gr3), et Epic Similie (Lomitas), troisième du Derby de l’Ouest et du Prix Panacée (Ls). Konafa (Damascus), la troisième mère d’Ultra, est la génitrice de Keos, quadruple lauréat de Groupe, troisième du Prix de l’Abbaye de Longchamp et deux fois placé du Prix la Forêt (Grs1).

   Königsstühl
  Monsun 
   Mosella
 Manduro  
   Be my Guest
  Mandellicht 
   Mandelauge
ULTRA XX (M4)   
   Blushing Groom
  Nashwan 
   Height of Fashion
 Epitome  
   Damascus
  Proskona 
   Royal Statute