Salle comble pour la deuxième édition d’Osez Entreprendre

Institution / Ventes / 01.04.2017

Salle comble pour la deuxième édition d’Osez Entreprendre

Salle comble pour la deuxième édition d’Osez Entreprendre

L’association Maisons-Laffitte Connection, qui a pour but la promotion de l’innovation et de l’esprit entrepreneurial sous toutes ses formes, a organisé, en compagnie de Sauvons Maisons-Laffitte, la deuxième édition d’Osez Entreprendre sur l’hippodrome des bords de Seine, ce vendredi soir. Près de 300 personnes ont fait le déplacement. France Galop, Horse Angels, Hippolia et les assurances Philippe Bigeon étaient partenaires de cette soirée dont l’un des thèmes était de redynamiser l’hippodrome et le centre d’entraînement mansonnien. La salle était donc comble avec la présence, parmi les professionnels locaux, de Yannick Fouin, Carlos Lerner, Franck Cheyer, Gina Rarick, Didier et Pauline Prod’homme, Anne-Sophie Pacault et Jean-Paul Gallorini, entre autres. Katy Menini, Julien Pescatore, Laurianne Faure et Damien Lecarreaux étaient présents pour France Galop et Alix Choppin pour Arqana. En ouverture de soirée, le maire de Maisons-Laffitte, Jacques Myard, a eu ce commentaire : « L’hippodrome et le centre d’entraînement forment des sites fabuleux. Ils sont uniques en région parisienne, avec des possibilités insoupçonnables. Mais il y a des défis à relever. La place de Maisons-Laffitte est connue dans le monde grâce à l’hippisme. Le plan local d’urbanisme qui vient d’être adopté préserve l’hippodrome et le centre d’entraînement. Mais il faut nous battre pour le faire fructifier pour les générations futures. Je me battrai également pour que l’équilibre économique entre la FDJ et le PMU soit respecté. Enfin, pour finir, beaucoup de facteurs me font dire que Maisons-Laffitte n’est pas mort ! » La soirée s’est poursuivie par un petit jeu numérique à pratiquer sur smartphone, proposé par France Galop et animé par Laurianne Faure et Damien Lecarreaux. Les questions portaient sur la connaissance générale des courses et des sites hippiques mansonniens. Il a rencontré un vif succès. France Galop avait également déplacé deux chevaux mécaniques et le stand Racing Experience pour faire découvrir aux néophytes la monte en course et les sensations qu’elle peut procurer.

 

Quelles solutions pour redynamiser les sites hippiques ? Plusieurs entrepreneurs ont été invités à s’exprimer sur la solution qu’ils pourraient apporter pour redynamiser l’hippodrome ou le centre d’entraînement, ou bien les deux. Président de WM 360, agence digitale, William Behnaïm a dit : « J’ai remarqué qu’un néophyte était livré à lui-même devant des écrans sans le son lorsqu’il vient aux courses. Pourquoi ne pas créer une application pour équilibrer les chances de ceux qui sont sur l’hippodrome et d’autres qui sont chez eux ou dans un PMU ? De sorte que tout le monde ait les mêmes informations. La version définitive de ce projet pourrait voir le jour en septembre. » Fondateur de World Gaming Federation, qui a pour objectif de rassembler les communautés de joueurs de sports numériques, de fédérer des entrepreneurs et des organisations autour de ce secteur, Mehdi Sakali a déclaré : « 80 % des internautes sont impliqués dans le e-gaming. Pourquoi ne pas organiser des compétitions de e-sports ou e-gaming après les courses, tout en invitant les participants sur l’hippodrome et les inciter à jouer par exemple ? On pourrait organiser une finale de e-gaming sur le site. »

Après les idées développées par des sociétés numériques, les startups liées au monde du cheval ont chacune présenté leurs sociétés. Equimov a présenté son modèle de "airbnb" pour référencer tous les "logements" disponibles pour les chevaux. CoHo a fait de même pour sa solution d’écurie connectée qui permet de suivre en temps réel les paramètres de l’environnement de chaque cheval. Pollair Environnement a mis en avant ses produits à base d’huiles essentielles pour éviter d’attirer les insectes nuisibles aux chevaux. Arioneo, qui vient de signer un partenariat avec France Galop, a développé des solutions connectées pour analyser les performances et la santé des chevaux. Camynoo a terminé la présentation des startups avec sa solution de gestion d’alertes communautaires pour aider à retrouver les animaux perdus.