DIAMOND JUBILEE STAKES (Gr1) - The Tin Man dans son jardin

Courses - International / 24.06.2017

DIAMOND JUBILEE STAKES (Gr1) - The Tin Man dans son jardin

DIAMOND JUBILEE STAKES (Gr1)

The Tin Man dans son jardin

The Tin Man (Equiano) adore les stiff six furlongs, les 1.200m très sélectifs, de Royal Ascot. Il a couru cinq fois sur ce parcours, et ce samedi, il a remporté dans les Diamond Jubilee Stakes (Gr1) son troisième et plus beau succès. Pour un syndicat, c’est déjà bien de gagner un bon handicap, encore mieux de fêter une victoire de Gr1 lors du Champions Day, mais Royal Ascot reste le top. Le hongre de 5ans a placé une pointe de vitesse meurtrière pour s’imposer d’une encolure devant Tasleet (Showcasing) et le favori Limato (Tagula). Les commissaires ont affiché une enquête avant de confirmer l’ordre d’arrivée malgré une faute – pas grave – de Tasleet sur Limato.

Finsbury Square de ce niveau. Le français Finsbury Square (Siyouni) a montré que, dans un bon jour, il peut courir à ce niveau. Il est cinquième, à deux longueurs du troisième et il n’a pas à rougir, bien au contraire. Un jour ou l’autre… La pouliche Al Jazi (Canford Cliffs) a gagné des rangs pour terminer neuvième, alors que The Right Man (Lope de Vega), qui faisait sa rentrée après le triomphe à Meydan, n’a pas eu toutes ses aises à la corde et a fini onzième.

Plus vite que Caravaggio. Comme toujours dans la division des sprinters où les valeurs sont assez proches, celui qui a le meilleur parcours gagne. Tout a joué pour The Tin Man et c’est lui qui a gagné. L’impression est que ces vieux chevaux ne sont pas de la même graine que Caravaggio (Scat Daddy), même si le chrono des Diamond Jubilee (1’12’’02) est beaucoup plus rapide que celui de la Commonwealth Cup (1’13’’49).

En attendant les jeunes… James Fanshawe, entraîneur du gagnant, a dit : « C’est un plaisir d’entraîner un cheval de ce niveau pour des propriétaires passionnés. Il n’y a pas un endroit qui surpasse Royal Ascot, et gagner un Gr1 ici est toujours spécial. The Tin Man doit aller sur la July Cup et après, il sera intéressant de le voir, ainsi que les autres vieux chevaux, face aux 3ans qui sont très bons. »

Vitesse plus vitesse. The Tin Man, acheté 80.000 Gns à Tattersalls en octobre, est un des sept gagnants de Groupe et le seul lauréat de Gr1 par Equiano (Acclamation), qui avait remporté deux fois les King’s Stand Stakes (Gr1) à Royal Ascot. Sa mère, Persario (Bishop of Cashel), gagnante de deux courses sous la férule de James Fanshawe, fut une pouliche de vitesse et a produit Deacon Blues (Compton Place), lauréat de quatre Groupes de 1.000 à 1.200m, et la placée black-type Holley Shiftwell (Bahamian Bounty).

Presario a un yearling par Poet’s Voice et un foal par Muhaarar.