PRIX DU BOIS (GR3) - Un Prix du Bois captivant

Courses / 30.06.2017

PRIX DU BOIS (GR3) - Un Prix du Bois captivant

DEAUVILLE, SAMEDI

 

PRIX DU BOIS (GR3)

Un Prix du Bois captivant

Cette édition 2017 du Prix du Bois (Gr3) est particulièrement intrigante, avec trois chevaux entraînés en France, mais aussi une italienne, une allemande, une américaine et une anglaise. Sur les sept concurrents, on retrouve par ailleurs six pouliches pour un hongre. Et le tout sans aucune ligne directe entre tout ce petit monde. À partir de là, c’est une question d’impression et à chacun les siens !

 

Trois français, trois invaincus. Ardenode (Hellvelyn), Zonza (Alex the Winner) et Hergame (Motivator) ont deux points communs : ils sont tous les trois entraînés en France et sont tous invaincus. Ardenode est le gagnant du Prix La Flèche (L), où il était le concurrent le moins expérimenté au départ. Il s’y est montré professionnel et lutteur. Son entourage a préféré le diriger vers ce Prix du Bois plutôt que sur les Norfolk Stakes (Gr2). C’est certainement un vrai 2ans. La question est celle de sa marge, mais, sur sa lancée, il sera à suivre dans ce Gr3.

Zonza monte de catégorie après ses deux sorties victorieuses. Très impressionnante pour ses débuts à Bordeaux, elle a ensuite signé une promenade à Maisons-Laffitte, dans une Classe 1. La pensionnaire de Didier Guillemin tente désormais sa chance au niveau Gr3 et ses limites sont inconnues.

Freddy Head comptera sur Hergame. Cette pouliche estimée a remporté facilement le Prix de la Reine Blanche (Inédits) pour ses premiers pas. Un terrain souple ne devrait pas déranger cette fille de Motivator, sœur de la rapide Yakaba XX (Medicean), qui remporta le Prix d’Arenberg (Gr3). Ses limites sont aussi inconnues.

 

Des profils différents du côté des étrangers. Vik the Billy (Bated Breath) est invaincue en deux sorties. Cette pouliche entraînée en Italie reste sur une promenade dans le Premio Alessandro Perrone (L), épreuve qui a servi de tremplin en 2015 à Fly on the Night (Equiano) pour ce Prix du Bois. Elle ne battait pas grand-chose, mais la manière était là. Son entraîneur est confiant pour une place, à condition que la pouliche ne se coupe pas la gorge aux avant-postes dans une course qui devrait barder. Car il faut compter sur la présence d’Elizabeth Darcy (Camacho) qui, comme beaucoup des Wesley Ward à 2ans, devrait aller "devant et méchant". C’est d’ailleurs ce qu’elle a fait dans les Windsor Castle Stakes (L) à Royal Ascot, avant de plafonner et de finir sixième. Auparavant, Elizabeth Darcy avait annihilé l’opposition lors de ses débuts aux États-Unis, où elle s’était imposée par près de huit longueurs sur 1.000m. C’est une speed machine à la Wesley Ward, mais, si elle se lance dans une bagarre avec Vik the Billy, elle risque de trouver le temps long pour finir. Le terrain souple est une inconnue, mais cette pouliche a des origines européennes, descendant de Rebecca Sharp (Machiavellian), gagnante des Coronation Stakes (Gr1). Elle est allée directement d’Ascot à Chantilly, dans les boxes de Fabrice Chappet, et si son entraîneur choisit de la courir aussi rapprochée, il faut s’en méfier.

L’anglaise Debutante’s Ball (Society Rock) reste sur une dix-neuvième place dans les Queen Mary Stakes (Gr2). Certes, elle n’était pas dans le bon wagon et elle avait gagné son maiden de plaisante façon juste auparavant, pour sa première sortie, mais il lui faudra faire mieux ce samedi. L’allemande Yori (Kodiac) est dans le même cas, restant sur une deuxième place, nettement battue, pour son unique sortie.

 

LE PALMARÈS

Année         Lauréat                              Entraîneur

2016           Cosachope                         P. Sogorb

2015           Fly on the Night                A. Giorgi

2014           Goken                                H.-A. Pantall

2013           Vedeux                              C. & Y. Lerner

2012           Snowday                            C. Laffon-Parias