PRIX IJOCKEY - PRIX BERING (Classe 2) - Ajjlan par le plus court des chemins

Courses / 30.06.2017

PRIX IJOCKEY - PRIX BERING (Classe 2) - Ajjlan par le plus court des chemins

CLAIREFONTAINE, VENDREDI

 

PRIX IJOCKEY - PRIX BERING (Classe 2)

Ajjlan par le plus court des chemins

Ajjlan (Zoffany) s’est imposé de bout en bout dans ce Prix Bering (Classe 2) à Clairefontaine, vendredi. Le représentant d’Al Shaqab Racing a rapidement pris les commandes de l’épreuve et ne les a pas quittées. À l’entrée de la ligne droite, Grégory Benoist a choisi de rester le long de la corde, avec Spirit de Cerisy (Tagula) dans son sillage, alors que le peloton emmené par La Poutanesca (Falco) a accéléré le long du rail extérieur. Cette dernière a produit un bel effort final avec Zorawar (Shamardal). Mais Ajjlan a su contenir les attaques de ses dauphins pour l’emporter d’une longueur devant La Poutanesca, elle-même une longueur devant Zorawar.

 

Une semi-rentrée réussie. Ajjlan n’avait pas été revu en piste depuis sa victoire dans le Prix de Monfort, à Toulouse (maiden, sur 1.600m) en mars, puisqu’il logeait dans le barn touché par le virus dans l’écurie de Jean-Claude Rouget. À 2ans, Ajjlan avait terminé deuxième de Spotify (Redoute’s Choice) dans le Prix du Four à Chaux (inédits, sur 1.600m). Grégory Benoist, jockey d’Ajjlan, a déclaré au micro d’Equidia : « C’est un poulain que l’on aime bien. Il faisait une semi-rentrée aujourd’hui. Il a calé un peu pour finir, cela s’est joué à peu de chose, mais il a eu un bon comportement. Je pense que le cheval manquait d’une vraie course. Il était vraiment en très bel état aujourd’hui. La distance peut être aussi le bout du monde. Il sera à suivre sur un petit peu plus court. Il va monter de catégorie. » En ce qui concerne sa stratégie de rester côté corde, Grégory Benoist a dit : « C’est seulement la deuxième réunion de Clairefontaine, la piste est souple, mais il n’y a pas de trou, il n’y a pas eu beaucoup de passage depuis le début de l’année. C’est pourquoi j’ai préféré rester côté corde. »

 

Un neveu de Believe Me. Ajjlan, présenté en octobre à Arqana par La Motteraye Consignment pour le compte de ses éleveurs, Emmanuel et Claire Dibatista, a été acheté 150.000 € par Mandore International pour le compte d’Al Shaqab.

Le poulain, fils de Zoffany, est le premier produit de l’inédite La Jalousie (Muhtathir), une demi-sœur de l’excellente Believe Me (In the Wings), qui a gagné le Prix Belle de Nuit (L) et a pris la deuxième place du Prix Saint-Alary (Gr1). Believe Me est désormais au Japon, dans la jumenterie de Katsumi Yoshida, qui l’a payée 270.000 € à Arqana, en décembre 2012. La troisième mère, Golden Era (Hero’s Honor), a remporté le Prix des Réservoirs (Gr3). La Jalousie a une 2ans par Penny’s Picnic, achetée pour 40.000 € par Five Star Bloodstock à Arqana octobre, et une yearling par George Vancouver.