PRIX LA MOSKOWA (L) - Canessar garde une tête, mais perd fer et cravache

Courses / 23.06.2017

PRIX LA MOSKOWA (L) - Canessar garde une tête, mais perd fer et cravache

PRIX LA MOSKOWA (L)

Canessar garde une tête, mais perd fer et cravache

Canessar (Kendargent) a décroché la première victoire black-type de sa carrière en remportant le Prix La Moskowa (L) d’une tête, résistant aux nombreuses attaques dans les cent derniers mètres. Le représentant de Guy Pariente s’impose de peu, mais il faut souligner qu’il est rentré aux balances avec un fer en moins, à l’antérieur droit. De plus, Alexis Badel a perdu sa cravache à mi-ligne droite et Canessar s’est peut-être un peu repris une fois en tête. Deuxième, Travelling Man (Oasis Dream) a eu tous les malheurs du monde, finissant très vite. Longtemps dernier, Iraklion (Areion) a bien fini pour prendre la troisième place, à une courte encolure.

Canessar confirme. Canessar a toujours montré des moyens, mais il n’est pas né pour être précoce. Il confirme, si besoin en était, son récent succès dans le Prix de la Boétie (B) à Saint-Cloud, où il s’imposait avec plus de facilité, mais dans une course ayant eu plus de rythme. Canessar compte désormais deux succès – dont une Listed – et une troisième place pour les couleurs de Guy Pariente et sous l’entraînement d’Henri-François Devin, lequel a expliqué : « Je ne suis pas certain que Canessar ait progressé, car il a toujours montré être un bon cheval et son précédent entraîneur [Mikel Delzangles, NDLR] a fait du bon travail avec lui. Il tient la distance et il y a un bon programme pour ces chevaux-là. Canessar est arrivé chez moi parce que monsieur Pariente l’aimait beaucoup et il l’a acheté à l’amiable à Son Altesse l’Aga Khan. Il devrait désormais courir le Prix Maurice de Nieuil, le 14 juillet à Saint-Cloud. »

Canessar est le frère de Candarliya (Dalakhani), laquelle avait progressé avec l’âge et appréciait les pistes souples. Henri-François Devin a confirmé que Canessar appréciait aussi les terrains assouplis et il a donc un bon programme à l’automne dans la filière des stayers. Reste la question de la distance : Canessar courait pour la première fois sur aussi long (3.000m) ce vendredi et il lui faudra encore allonger le tir à l’automne. Henri-François Devin nous a dit : « Ils apprennent cela au fil des courses, avec le rythme… Il est difficile de répondre dès maintenant. »

Travelling Man à revoir. « C’est la vie des courses », a déclaré un Freddy Head très déçu. Travelling Man a en effet connu tous les malheurs du monde dans la ligne droite, mettant beaucoup de temps à trouver le passage. Il a ensuite fini très vite une fois décalé à l’extérieur, mais il lui a manqué quelques mètres pour espérer prendre le meilleur sur Canessar. Le représentant de George Strawbridge restait sur une troisième place (sur trois) dans le Prix Vicomtesse Vigier (Gr2), derrière des chevaux de Gr1. Il trouvera son jour.

Le frère de Candarliya. Élevé par les Aga Khan Studs, Canessar est un fils de Kendargent, étalon au haras de Colleville, et de Candara (Barathea). C’est le deuxième produit de la jument, le premier étant Candarliya (Dalakhani). Pouliche tardive, elle s’est pleinement révélée au second semestre 2015, remportant le Prix de Thiberville (L), le Prix Minerve (Gr3) et le Qatar Prix de Royallieu (Gr2). Elle s’est aussi classée deuxième du Qatar Prix Vermeille (Gr1) 2015, derrière la championne Trêve (Motivator). En 2016, elle a remporté le Prix Maurice de Nieuil (Gr2) et a pris plusieurs places au niveau Gr2 et Gr3 dans les épreuves pour stayers.

La deuxième mère, Caribbeandriftwood (Woodman), n’a couru qu’à 2ans, s’imposant pour sa deuxième sortie. Cette famille d’origine américaine a donné Wixim (Diesis), deuxième du Prix d'Ispahan (Gr1) et King's Rose (Redoute's Choice), meilleur 3ans de la saison 2010-2011 en Nouvelle-Zélande.

Kenmare

Kendor

Belle Mécène

Kendargent

Linamix

Pax Bella

Palavera

CANESSAR (H4)

Sadler’s Wells

Barathea

Brocade

Candara

Woodman

Caribbeandriftwood

Drifting

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 400m : 2’49’’52

De 400m à 200m : 11’’72

De 200m à l’arrivée : 11’’98

Temps total : 3’13’’22