Vik the Billy, une italienne à Deauville

Courses / 30.06.2017

Vik the Billy, une italienne à Deauville

Vik the Billy, une italienne à Deauville

Non, il ne s’agit pas d’un cas d’homonymie. Sergio et Diego Dettori sont bien l’oncle et le cousin de Frankie. Zio Sergio (l’oncle Sergio) a connu une brillante carrière de jockey avec presque 2.000 victoires avant de raccrocher ses bottes, Diego a quitté le vestiaire tout jeune à la suite de problèmes de poids. Ils entraînent deux douzaines de chevaux à Milan et ils sont prêts à un grand samedi, avec leur premier partant à l’étranger, la pouliche Vik the Billy (Bated Breath), invaincue en deux sorties, qui s’alignera dans le Prix du Bois (Gr3) à Deauville.

 

Sur les traces de Fly on the Night. Diego Dettori a suivi le déplacement de la pouliche en camion et Vik the Billy a déjà fait connaissance avec Deauville vendredi matin. Le jeune entraîneur de 34 ans explique : « La pouliche avait déjà bien voyagé lors de son déplacement à Rome et elle est arrivée en parfait état. De Milan à Rome, il faut compter huit heures, de Milan à Deauville onze. Le Prix du Bois, c’est une étape logique dans le programme de Vik the Billy : elle a déjà remporté sa listed et le Gr3 deauvillais est une course que les italiens ont déjà gagnée, il y a deux ans, avec Fly on the Night, qui avait gagné, comme notre pouliche, le Premio Perrone. »

 

Précoce et rapide. Les 2ans entraînés en Italie ont souvent un avantage de précocité sur les français à ce stade de la saison. Diego Dettori le sait : « Vik the Billy nous a tout de suite montré sa vitesse, c’est une pouliche de 1.000m et son point fort est le départ : elle gagne les courses dans les premiers 600m. Dans le Prix du Bois, elle va trouver sur son chemin l’américaine Elizabeth Darcy. Je l’ai vue courir à Royal Ascot, et elle est aussi très vite au départ. Les ordres à notre jockey, Federico Bossa, seront de respecter les attitudes de Vik the Billy, mais sans la tuer dans une bataille prématurée. J’espère que l’américaine ne voudra pas prendre la tête à tout prix, elle risquerait de brûler son essence. »

 

Un achat à petit prix. Vik the Billy est un achat à petit prix (4.000 £) à Doncaster. Diego Dettori explique : « Le troisième jour à Doncaster, les gros acheteurs repartent pour Newmarket et c’est le moment pour les Italiens, les petits entraîneurs et les spécialistes des breeze up. La pouliche était correcte, sa mère avait gagné à 2ans et a fait beaucoup de gagnants à 2ans. C’était ce que l’on cherchait et à un bon prix. Nous n’avons pas les moyens d’acheter cher, il faut trouver un cheval correct à un prix correct. »

 

Une première à l’étranger. Les 2ans sont la spécialité de l’écurie de Diego et Sergio Dettori. Zio Sergio, un vieux sage, dit toujours : « Les 2ans sont comme une boîte à surprise. » Cette année, les boîtes ont donné de belles surprises. Samedi, l’écurie aura son premier partant à l’étranger, mais le soir, à San Siro, elle sera bien représentée dans la dernière réunion de la saison. Diego Dettori dit : « On a débourré onze 2ans, Vik the Billy est la plus précoce, mais ce samedi on aura un partant, Kartero (Kheleyf) dans le Premio De Montel (L) et notre pouliche Yakima (Dutch Art) sera une des concurrentes en vue dans le Criterium Ambrosiano. Les deux ont coûté 5.000 et 20.000 £. Un premier partant dans un Groupe à l’étranger, cela signifie beaucoup pour notre petite écurie et il faut remercier avant tout les propriétaires qui nous font confiance. »