GRAND PRIX DE SAINT-CLOUD (GR1) - L’objectif de Silverwave

Courses / 01.07.2017

GRAND PRIX DE SAINT-CLOUD (GR1) - L’objectif de Silverwave

GRAND PRIX DE SAINT-CLOUD (GR1)

L’objectif de Silverwave

Ils sont dix au départ du Grand Prix de Saint-Cloud (Gr1), lequel devrait se disputer sur un terrain au moins bon souple. Une piste tirant vers le souple ne devrait en tout cas pas être un problème pour Silverwave (Silver Frost), lequel tente le doublé dans cette épreuve, pour marcher dans les traces de Nino, Tanerko, Rheingold, Helissio ou encore Ange Gabriel. Silverwave est sur sa distance sur 2.400m. Il reste sur une victoire dans le Grand Prix de Chantilly (Gr2). Le représentant de Hspirit s’imposait de peu – une encolure – mais sûrement, étant le seul à revenir de l’arrière du petit peloton. Il est en forme et a été préparé pour cette course. Le doublé est à sa portée.

Des étrangers à la recherche du terrain souple. Trois concurrents nous arrivent d’Angleterre. Deux d’entre eux, Hawkbill (Kitten’s Joy) et My Dream Boat (Lord Shanakill), auraient pu viser Royal Ascot et des épreuves comme les Prince of Wales’s Stakes (Gr1) ou les Hardwicke Stakes (Gr2). Leurs entourages respectifs ont donc choisi de venir à Saint-Cloud à la recherche d’un peu de pluie… En espérant même beaucoup de pluie, car ces deux chevaux ont fait leurs meilleures valeurs sur des pistes franchement souples, si ce n’est lourdes pour My Dream Boat. Hawkbill est un bon cheval. C’est un gagnant des Eclipse Stakes (Gr1), mais il est tout aussi performant sur 2.400m. Il vient d’être nettement battu dans la Coronation Cup (Gr1), mais Epsom reste Epsom et il est difficile de juger un cheval sur une performance sur ce tracé si particulier. Avec un terrain souple, Hawkbill a une chance.

L’entourage de My Dream Boat va certainement faire la danse de la pluie pendant toute la journée. Il lui faudra une piste franchement assouplie pour réitérer son exploit de 2016 où il était venu coiffer tout le monde au poteau dans des Prince of Wales’s Stakes (Gr1) disputées sur une piste souple. Pour son premier essai sur 2.400m, en dernier lieu, il s’est classé deuxième des Al Rayyan Stakes (Gr2) derrière… Hawkbill. My Dream Boat sera compétitif ce dimanche, mais sur le "papier", il est avant tout un candidat à une bonne place.

Trop long ou trop court ? Dans les incertitudes, outre le terrain, il y a aussi celle de la distance. C’est le cas pour Zarak (Dubawi), Robin of Navan (American Post), et Doha Dream (Shamardal). Pour Zarak et Robin of Navan, les 2.400m sont une inconnue. Zarak n’a jamais couru sur cette distance et il n’est pas simple à cerner. Jusque-là, il a montré que les 2.000 ou 2.100m étaient bien pour lui. Il reste sur un échec sur les 1.800m du Prix d’Ispahan (Gr1), sur une distance trop courte associée à un terrain rapide. Changement radical ce dimanche : distance inconnue de 2.400m sur une piste qui pourrait devenir trop souple pour lui. Ce sera tout ou rien.

Robin of Navan a couru une fois sur 2.400m dans le passé, mais dans un Gr3 sur sable fibré. Difficile de juger son aptitude à la distance sur cette sortie. Sa performance dans La Coupe Longines (Gr3) a incité son entourage à le rallonger. Un terrain souple ne sera pas un problème pour Robin of Navan, qui mérite de remporter un nouveau Gr1, mais trouve régulièrement un adversaire pour lui damer le pion à ce niveau.

Pour Doha Dream, la question est tout autre : il a les 2.400m dans les jambes… Mais il a peut-être besoin d’encore plus long. Gagnant du Prix Chaudenay (Gr2) l’an passé, Doha Dream est barré par les meilleurs sur 2.400m. Il n’est pas à condamner sur sa cinquième et dernière place du Grand Prix de Chantilly, pour sa grande rentrée, mais difficile de voir en lui un lauréat en puissance.

Côté pouliches. Deux pouliches sont au départ : Left Hand (Dubawi) et Armande (Sea the Stars). Après une rentrée inquiétante, Left Hand a rassuré son entourage dans le Grand Prix de Chantilly (Gr2). Son entraîneur Carlos Laffon-Parias en attend des progrès et il faudra que ce soit le cas pour s’imposer dans ce Grand Prix de Saint-Cloud. Armande reste sur sa victoire dans le Prix Corrida (Gr2) et les 2.400m ne seront pas un problème. Il lui faudra franchir encore un palier pour s’imposer ce dimanche.

Tibérian et Erupt en embuscade. Invaincu en 2017, Tibérian (Tiberius Caesar) ne cesse de faire plaisir à son entourage, lequel a la Melbourne Cup (Gr1) dans le viseur. Tibérian a franchi un palier cette année et il peut bien faire ce dimanche, d’autant plus qu’une piste un peu assouplie ne sera pas un problème pour lui. Erupt (Dubawi) arrive avec de la fraîcheur sur ce Gr1, lui qui a conclu bon quatrième du Prix Ganay (Gr1) pour sa rentrée et unique sortie cette année. Les 2.100m étaient trop courts pour lui et il sera bien mieux sur 2.400m… À condition que la piste ne soit pas trop souple !

LE PALMARÈS

Année Lauréat Entraîneur

2016 Silverwave P. Bary

2015 Trêve C. Head-Maarek

2014 Noble Mission Lady Cecil

2013 Novellist A. Wohler

2012 Méandre A. Fabre