Qui sont les deux 2ans qui peuvent battre High Dream Milena dimanche ?

Courses / 21.07.2017

Qui sont les deux 2ans qui peuvent battre High Dream Milena dimanche ?

Ils ne sont plus que six à l’heure des partants probables dans le Prix Robert Papin (Gr2), qui aura lieu dimanche à Maisons-Laffitte. Sept 2ans, dont six viennent de l’étranger ! High Dream Milena (Dabirsim), impressionnante pour ses débuts à Chantilly pour l’entraînement de Christiane Head-Maarek, est la seule française. Pour savoir qui seront ses adversaires les plus coriaces, nous avons enquêté, de l’Italie à l’Angleterre…

LES PARTANTS PROBABLES DU PRIX ROBERT PAPIN (Gr2)

Partant probable                    Père                          Entraîneur                            Meilleure performance

Frozen Angel                          Dark Angel              T. Dascombe                        4e des Norfolk Stakes (Gr2)

Impompieridiviggiu                Pastoral Pursuits       Il Cavallo In Testa SRL       1er Premio Primi Passi (Gr3)

Unfortunately                         Society Rock            K. Burke                              2e Prix La Flèche (L)

De Bruyne Horse                   Showcasing              R. Hannon                            4e Railway Stakes (Gr2)

High Dream Milena         Dabirsim                   C. Head-Maarek                  1re Prix de la Verrerie (Inédits)

Heartache                               Kyllachi                    C. Cox                                  1re Queen Mary Stakes (Gr2)

Heartache et ses 70 supporters

Les Britanniques débarquent en force dimanche sur les bords de Seine, et avec la candidature de Heartache (Kyllachy), ce ne sont pas moins de vingt-cinq membres du syndicat Hot to Trot qui feront le déplacement. Luke Lilllingston, qui a fondé cette écurie de groupe avec Sam Hoskins, nous a expliqué : « Nous avons créé le Hot to Trot Syndicate il y a six ans. Notre but était de faire participer des gens qui aimaient aller aux courses, sans avoir les moyens de posséder un cheval. Alors, pour limiter les coûts, nous avons décidé de louer les chevaux aux éleveurs. Actuellement, nous comptons soixante-dix membres, et avons sept chevaux à l’entraînement, toutes des pouliches, chez sept entraîneurs différents ! »

Parmi ces sept chevaux figure donc Heartache, louée à ses éleveurs, Whitsbury Manor Stud, un élevage axé sur la vitesse. Un cran au-dessus de ce que le syndicat avait pu toucher auparavant : deux courses, deux victoires, dont les Queen Mary Stakes (Gr2), à Royal Ascot ! Luke Lillingston se souvient : « Elle avait battu le record de la piste à Bath, pour ses débuts. Clive Cox l’a toujours beaucoup aimée ! » À Royal Ascot, la pouliche a encore montré sa vitesse pour s’imposer dans les Queen Mary, devançant l’américaine Happy Like a Fool (Distorted Humor). Luke Lillingston ajoute : « La pouliche a énormément de vitesse. Nous n’avons pas voulu la courir sur 1.200m tout de suite. Les 1.100m de Maisons-Laffitte, un hippodrome plat, devraient bien lui convenir. Il lui faudrait un terrain rapide. Nous allons voir comment elle court dimanche pour envisager la suite. Elle a une course à York sur 1.200m. »

Ipompieridiviggiu n’est pas qu’une chansonnette

Le galop italien a connu une fin de semaine dernière pesante. Cinq partants, quatre non-placés et une cinquième place, celle de Full Drago (Pounced) dans le Prix Maurice de Nieuil (Gr2), vendredi à Saint-Cloud. Ipompieridiviggiu (Pastoral Pursuits) aura la tâche de faire remonter le score. Bruno Grizzetti, l’homme de terrain d’Il Cavallo In Testa, la société qui entraîne et qui est propriétaire du poulain, ne se cache pas derrière son petit doigt : « La forme des chevaux italiens en général est douteuse, même s’il ne faut pas mélanger les 3ans, les chevaux d’âge et les 2ans. Mon poulain s’est promené dans le Premio Primi Passi (Gr3) à San Siro, mais si j’ai décidé de le courir dans le Robert Papin, ce n’est pas parce qu’il a gagné un Gr3 de trois longueurs et demie. Je ne sais pas s’il a battu de bons 2ans ou des adversaires moyens. Ce que m’a incité à tenter le défi, c’est le poulain en lui-même, ce qu’il m’a montré depuis qu’il a commencé à travailler, et son dernier galop. Il est plus facile de juger ce que l’on connaît… »

Du même bois que Rolly Polly. Bruno Grizzetti a déjà gagné le Prix Robert Papin avec Rolly Polly (Mukaddamah) en 2000, et il en sera à sa cinquième participation dans le Groupe mansonnien. Il explique : « Autrefois, c’était presque automatique : un gagnant du Premio Primi Passi avait sa place dans les trois premiers du Robert Papin. Le niveau des chevaux italiens n’est plus le même, il y a moins de chevaux et donc moins de bons chevaux. Au contraire de ce que j’entends à la télé et de ce que je lis dans les journaux, on n’est pas obligé de courir à l’étranger un gagnant de Groupe italien. J’ai eu des gagnants et des chevaux qui ont bien couru le Primi Passi et je les ai gardés à la maison parce que je ne les jugeais pas assez bons. Ipompieridiviggiu est du même bois que Rolly Polly. »

Un dernier galop extra. Trois courses, une courte défaite et deux franches victoires sur les 1.200m de San Siro. Voici le C.V. d'Ipompieridiviggiu… Bruno Grizzetti ajoute : « Ce qu’il a fait l’après-midi n’aurait pas suffi. Depuis qu’il est arrivé chez nous, le poulain s’est très bien comporté. Il est grand et beau, il progresse à chaque sortie et à chaque travail. C’est une jeune cavalière, Selena Mometti, qui le monte tous les matins et elle est très gentille avec lui. Le dernier galop d'Ipompieridiviggiu m’a convaincu encore plus que son succès dans le Primi Passi. Il a travaillé, à poids égal, avec un bon sprinter d’âge et a très bien terminé, avec du gaz. C’est du solide. »

Le voyage est important. L’entraîneur italien a quelque peu soufflé jeudi matin, quand il a appris qu’il n’aura que six adversaires : « C’est une bonne nouvelle parce qu’on est à l’abri d’un mauvais numéro de départ. Je n’ai qu’un petit doute, la distance un peu courte, mais le poulain va s’en sortir, c’est un vrai cheval de course. Vous le verrez au rond, il ne doit pas rougir face aux anglais. De plus, j’ai pris toutes mes précautions pour le voyage, comme le ferait une maman qui envoie son enfant en sortie scolaire, du petit déjeuner au casse-croûte. Je ferai monter dans le camion un poulain au top et j’espère que Cristian Demuro va s’amuser avec lui. »

Une chanson. Ipompieridiviggiu doit son nom à une chanson populaire italienne qui raconte les aventures des pompiers de Viggiu, un village proche de la frontière italo-suisse où est né Bruno Grizzetti. Pour couronner leurs exploits, dans un vieux film inspiré par la chanson,  les pompiers cherchent à éteindre un incendie avec de l’essence. Dimanche, l’Italie s’attend à quelque chose de plus sérieux de la part d’un poulain… sérieux.