Storm the Stars, nouvel étalon du haras du Lion pour la saison 2018

Élevage / 07.11.2017

Storm the Stars, nouvel étalon du haras du Lion pour la saison 2018

Storm the Stars (Sea the Stars) va débuter sa nouvelle carrière d’étalon au haras du Lion en 2018. Il fera la monte au tarif de 4.000 €. Ce cheval dur comme un roc, vrai cheval de Derby, présente un profil intéressant pour le parc étalon français. Il a débuté sa carrière à l’âge de 2ans sous l’entraînement de William Haggas et les couleurs du cheikh Juma Dalmook Al Maktoum. Après une deuxième place pour sa première sortie, il a terminé à la même position derrière un certain Golden Horn (Cape Cross) ensuite. À l’occasion de sa quatrième course, il a ouvert son palmarès facilement à Leicester avant de conclure deuxième du Chester Vase (Gr3), puis de gagner les Casco EBF Stallions Cocked Hat Stakes (L) sur la piste très sélective de Goodwood.

Storm the Stars a enchaîné ensuite par les deux Derby, celui d’Epsom et d’Irlande (Grs1), où il s’est très bien comporté à chaque fois. À Epsom, il a conclu troisième derrière le champion Golden Horn et en Irlande, il est tombé sur un autre pensionnaire de John Gosden, Jack Hobbs (Halling). Il a donc fait partie d’une excellente promotion de 3ans britanniques. À peine quinze jours après sa course au Curragh, il a remis le couvert dans le Juddmonte Grand Prix de Paris (Gr1), finissant troisième. Pour sa huitième sortie à 3ans, après de durs combats, Storm the Stars a prouvé qu’il encaissait bien les efforts en remportant brillamment les Great Voltigeur Stakes (Gr2). Sa dernière sortie en Europe l’a vu conclure quatrième du St Leger (Gr1) où il a fait bonne contenance, malgré une distance un peu longue pour lui.

Transféré ensuite des boxes de William Haggas à ceux de Chris Waller en Australie, il a terminé deux fois troisième de Gr2 à Randwick, mais le profil des pistes australiennes n’était pas fait pour développer au mieux ses qualités.

Un solide pedigree. Élevé par Summer Wind Farm, Storm the Stars est un beau cheval bai d’1,65m. C’est un fils de Sea the Stars, dont il est le cinquième produit le plus riche, et de Love me Only (Sadler’s Wells), qui est restée inédite. Deuxième mère de Storm the Stars, Mariah’s Storm (Rahy) a gagné les Lassies Stakes (Gr1) et fini troisième des Spinster Stakes (Gr1). Au total, elle a enlevé six Groupes. Elle a produit l’oncle de Storm the Stars, le champion Giant’s Causeway (Storm Cat). Extrêmement dur, ce cheval a gagné six Grs1 : le Prix de la Salamandre, les St James’s Palace Stakes, les Eclipse Stakes, les Juddmonte International Stakes et les Irish Champion Stakes. Il a aussi conclu deuxième du Breeders’ Cup Classic, des Queen Elizabeth II Stakes, des 2.000 Guinées anglaises et irlandaises. Autre produit de Mariah’s Storm et tante de Storm the Stars, You’resothrilling (Storm Cat) a enlevé les Cherry Hinton Stakes (Gr2) et les Sprint Stakes (Gr3). Cette dernière est la mère du champion Gleneagles (Galileo), auteur du triplé 2.000 Guinées anglaises, 2.000 Guinées irlandaises & St James’s Palace Stakes et lauréat des Vincent O’Brien National Stakes (Gr1), mais aussi de Happily (Galileo), gagnante des Moyglare Sud Stakes  et du Qatar Prix Jean-Luc Lagardère (Grs1) face aux poulains, de Taj Mahal (Galileo), deuxième des Secretariat Stakes (Gr1), et de Coolmore (Galileo), troisième des Belmont Oaks (Gr1) et gagnante de Gr3. Tante de Storm the Stars, Pearling (Storm Cat) a produit Decorated Knight (Galileo), vainqueur du Jebel Hatta et deuxième des Prince of Wales’s Stakes (Grs1).

Responsable commercial du haras du Lion, François Thomas nous a déclaré : « Storm the Stars est une opportunité exceptionnelle que nous avons saisie. Il s'agit d'un partenariat avec le cheikh Juma Dalmook Al Maktoum, qui lui enverra ses meilleures juments lors de la prochaine saison. Son arrivée n'aurait pu se faire sans le travail de l'agent Richard Venn. Storm the Stars présente des éléments fondamentaux : excellence, pedigree, classe et performances. Il est issu d'un croisement classique, fils du phénoménal Sea the Stars et d'une mère par Sadler's Wells. Sa mère est sœur utérine de Giant's Causeway, cheval qui a marqué l'histoire des courses mondiales, tout d'abord grâce à ses exploits en course dont tout le monde se souvient en Europe, puis au haras puisqu'il a été sacré deux fois meilleur étalon des États-Unis. Tout récemment, son cousin Gleneagles a gagné quatre Grs1 et est entré étalon à Coolmore avec de grandes ambitions. Il dépend d'une famille très vivante en 2017, avec des vainqueurs de Gr1 comme Happily, Decorated Knight ou des placés de Gr1 comme Taj Mahal. Ses performances sur 2.000m à 2.400m ont révélé que Storm the Stars faisait partie des meilleurs 3ans européens, juste derrière Golden Horn et Jack Hobbs. Au cours de sa carrière, il a démontré une réelle solidité en enchaînant les trois grandes courses européennes (Derby d'Epsom, Irish Derby, Grand Prix de Paris) et en gagnant ensuite les Great Voltigeur Stakes, un Gr2 très convoité à York en août. Avec cette recrue, nous affirmons une certaine position sur l'élevage national : ne nous enfermons pas dans un parc étalon français de sprinters, flyers, milers et refabriquons ensemble des chevaux capables de briller dans les derby européens ! Car pour remporter ce type d'épreuves, il est nécessaire d'être issu d'un père qui a été lui-même un cheval de Derby. Toutes les statistiques l'ont démontré par le passé et cela est d'autant plus d'actualité aujourd'hui. N'oublions pas que le programme des grandes courses de plat en Europe, et même des principales épreuves internationales, est aussi et surtout sur 2.000 à 2.400m. D'ailleurs, le meilleur étalon du monde actuellement fut un vrai cheval de 2.400m. Il s'agit bien sûr de Galileo, dont le frère cadet Sea the Stars a lui aussi remporté le Derby d'Epsom et suit aujourd'hui la voie de son aîné au haras. Storm the Stars est une nouvelle et belle aventure pour notre jeune structure créée en 2014. Nous sommes très heureux de commercialiser un tel performeur qui vient parfaitement compléter notre effectif de sept unités pour 2018. »