PRIX D’ÉCHARBOT - Big Fat Boy apprend vite son nouveau métier

Courses / 10.12.2017

PRIX D’ÉCHARBOT - Big Fat Boy apprend vite son nouveau métier

ANGERS, DIMANCHE

 

Acheté 24.000 € à la vente d’été Arqana en juillet 2017, Big Fat Boy (Doctor Dino) n’a pas mis longtemps pour apprendre son nouveau métier de sauteur. Le poulain de Joseph Lesguer a ouvert son palmarès pour sa deuxième sortie en obstacle dans le Prix d’Écharbot. Après avoir galopé en cinquième position, il s’est rapproché dans le dernier tournant, à la corde, pour prendre l’avantage entre les deux dernières haies. Sur le plat, il a fait nettement la différence pour l’emporter devant son compagnon d’entraînement Edward (Coastal Path) qui court de première. En perdition en face, il est revenu bien finir à la deuxième place dans la ligne droite. Derrière les deux protégés de Donatien Sourdeau de Beauregard, c’est Staunton Street (Martaline) qui a conclu troisième pour ses débuts, finissant devant l’un des animateurs, Sansiro (Rajsaman), fautif à l’avant-dernière haie.

Une souche sud-américaine. Élevé par Caroline Gadomski, la compagne du directeur de l'hippodrome de Pau, Jean Brouqueyre, et Jean-Pierre Laberou, Big Fat Boy est un fils de Doctor Dino, étalon au haras du Mesnil, et de Rayen (Sorcerous), lauréate de six courses en Espagne. Deuxième mère du poulain, Astrid Phone (Speakerphone) a gagné deux courses en Argentine. C’est la souche de plusieurs bons chevaux sud-américains tels qu’Alcazar, Algenib et Nortak.

Elmaamul
Muhtathir
Majmu
Doctor Dino
Priolo
Logica
Salagangai
BIG FAT BOY (H3)
Sadler’s Wells
Sorcerous
La Papagena
Rayen
Speakerphone
Astrid Phone
Almitak