AL MAKTOUM CHALLENGE ROUND 2 (GR2) - Thunder Snow marque des points

International / 08.02.2018

AL MAKTOUM CHALLENGE ROUND 2 (GR2) - Thunder Snow marque des points

INTERNATIONAL

MEYDAN (AE), JEUDI

 

Battu dans l’Al Maktoum Challenge Round 1 (Gr1), le globe-trotter Thunder Snow (Helmet) a remis les pendules à l’heure dans l’Al Maktoum Challenge Round 2 (Gr2). Le représentant de Godolphin s’est montré courageux pour aller chercher North America (Dubawi) après avoir patienté. Il lui a pris une encolure à cent mètres du poteau et a ensuite contrôlé. Heavy Metal (Exceed and Excel), à la lutte avec North America dans la première partie de la ligne droite, a été gêné un instant puis a plafonné, prenant la troisième place à quatre longueurs.

Thunder Snow renoue avec la victoire. Fantasque, Thunder Snow n’en demeure pas moins un cheval formidable et, dans son genre, un surdoué. Gagnant du Critérium International (Gr1) à 2ans, il avait ensuite survolé les différents classiques de Meydan. Après un détour mouvementé par les États-Unis, Tunder Snow avait pris la deuxième place des 1.000 Guinées d’Irlande et la troisième des St James’s Palace Stakes (Grs1), avant de remporter le Prix Jean Prat (Gr1). Il ne s’était pas imposé depuis le Gr1 cantilien, mais avait pris la troisième place du Prix du Haras de Fresnay-le-Buffard - Jacques Le Marois (Gr1) avant d’échouer dans les Queen Elizabeth II Stakes (Gr1).

Christophe Soumillon, jockey de Thunder Snow, a déclaré : « Il a plus de tenue que ses adversaires du jour. Dans la première partie de la course, les autres ont montré avoir beaucoup plus de vitesse que lui et il était brillant. Mais c’était seulement sa deuxième course et cela reste une préparatoire. Je ne voulais pas lui donner une course dure. (…) Dans la Dubai World Cup, tout dépendra de sa façon de sortir des stalles et de notre numéro à la corde. Il lui faudra être maniable. Cela dépendra de l’opposition, c’est une course très ouverte. »

Un blagueur attachant. Thunder Snow n’a pas manqué de faire des blagues à Christophe Soumillon dans le passé. Il y a eu l’UAE Derby (Gr2), où il avait soudainement penché à mi-ligne droite, mais surtout le Kentucky Derby (Gr1), où il s’était transformé en cheval de rodéo à la sortie des stalles. Le jockey a pour lui une vraie affection : « Il est très amusant. Il sait qu’il y a un grand écran ici. L’an dernier, il avait fait une blague en passant devant à 250m du poteau. Aujourd’hui, il ne l’a pas fait, donc il progresse, mais je sentais quand même qu’il cherchait un prétexte. Avec lui, il faut toujours s’attendre à vivre quelque chose de nouveau ! Il faut être concentré et ne pas lui laisser une chance de faire une bêtise. C’est un cheval que j’adore sur le gazon. Sur le dirt, il n’a pas la même énergie ni la même accélération, mais il a couru quatre fois sur cette surface pour trois victoires et une deuxième place. Ce sont de bons résultats. Cette année, il peut devenir l’un des meilleurs chevaux européens sur le gazon. Je suis très fier de lui car il peut voyager partout dans le monde. »

AL SHINDAGHA SPRINT (GR3)

My Catch ne leur a laissé aucune chance

En avant et qui m’aime me suive ! My Catch (Camacho) s’est promené dans l’Al Shindagha Sprint (Gr3). Vite en tête, le pensionnaire de Doug Watson n’a pas rencontré d’opposition dans la ligne droite. Il s’est imposé de quatre longueurs devant Comicas (Distorted Humor), lequel est venu prendre une tête sur le poteau au toujours valeureux Reynaldothewizard (Speightstown). La course a été marquée par le grave accident dans la ligne droite de Scrutineer (Intense Focus).

La plus belle de My Catch à Meydan. On connaît bien My Catch en France, où il a remporté le Prix de Cabourg - Jockey Club de Turquie (Gr3) en 2013 pour les couleurs de Qatar Racing. Présenté par Mocklershill, Il avait été acheté 135.000 € à la breeze up Arqana par David Redvers, avant de repasser sur le ring de l’agence quelques mois plus tard, à l’occasion de la vente de l’Arc, où Jean-Pierre Deroubaix s’en était porté acquéreur moyennant 130.000 €. Il était présenté par The Channel Consignment. My Catch évolue aux Émirats depuis le Carnaval 2014 et, ce jeudi, il y décroche sa plus belle victoire depuis son arrivée. Suite à cette performance, il marque des points en vue de la prochaine Dubai Golden Shaheen (Gr1).

UAE 1.000 GUINEAS (L)

Winter Lightning, une histoire de famille

Winter Lightning (Shamardal) est restée invaincue à Meydan en remportant les 1.000 Guinées. La représentante de Godolphin n’a pas tremblé dans cette épreuve. Bien partie, elle a ensuite été placée dans le sillage de Rayya (Tiz Wonderful) et a suivi l’accélération de cette dernière dans le tournant. Dans la ligne droite, Winter Lightning a facilement dépassé Rayya pour s’imposer de deux longueurs.

Rayya conserve une nette deuxième place, deux longueurs et demie devant Expressiy (Siyouni), autre représentante de Godolphin. Cette dernière avait été achetée 260.000 € à la breeze up 2017 Arqana par Richard Frisby, alors qu’elle était présentée par Church Farm & Horse Park Stud.

Comme Thunder Snow et Ihtimal. Winter Lightning est désormais classique à Meydan, tout comme l’a été son grand frère, Thunder Snow (Helmet), qui avait remporté à Dubaï les 2.000 Guinées (L) et l’UAE Derby (Gr2)… Et qui a remporté ce jeudi l’Al Maktoum Challenge Round 2 (Gr2). Winter Lightning succède aussi au palmarès de cette épreuve à sa propre sœur, Ihtimal (Shamardal), gagnante de ces 1.000 Guinées de Meydan en 2014, puis des UAE Oaks (Gr3). En Angleterre, elle avait pris la troisième place des 1.000 Guinées de Newmarket (Gr1). Désormais, Winter Lightning devrait être dirigée vers les UAE Oaks. Son entourage ne ferme pas la porte à une éventuelle participation à l’UAE Derby, ainsi qu’aux 1.000 Guinées britanniques.