DUBAI TURF (Gr1) - Benbatl vient à bout des japonais

Courses - International / 31.03.2018

DUBAI TURF (Gr1) - Benbatl vient à bout des japonais

DUBAI TURF (Gr1)

Benbatl vient à bout des japonais

Benbatl (Dubawi) n’a pas tremblé dans la Dubai Turf (Gr1). Le représentant de Godolphin, parfaitement monté par Oisin Murphy, a déposé l’opposition dans le Gr1. Toujours en bonne position, il a placé une nette accélération à l’entrée de la ligne droite. Benbatl a gagné la course à ce moment-là. Les japonais, Real Steel (Deep Impact), Vivlos (Deep Impact) et Deirdre (Harbinger) se sont lancés à sa poursuite, mais ils avaient trop de chemin à refaire et Benbatl a rallié le poteau détaché de trois longueurs.

La tenante du titre Vivlos réalise malgré tout une très belle performance, car elle a été pointée à l’arrière-garde pendant toute la course et a tracé une ligne droite tranchante. Ce fut une bataille japonaise pour la deuxième place. Real Steel et Deirdre n’ont pas pu être départagés à la photo et se retrouvent ensemble à la troisième place, à une encolure de Vivlos. Il faut compter quatre longueurs et demie pour trouver Promising Run (Hard Spun), quatrième. Le pensionnaire d’André Fabre, Trais Fluors (Dansili), était battu dans le tournant et a fini treizième.

https://youtu.be/LUUJryHTIqM

Un poulain en progrès. Entraîné par Saeed Bin Suroor, Benbatl est un bon poulain. Il avait conclu cinquième du Derby d’Epsom (Gr1) l’an dernier, en tapant dans l’œil : il avait longtemps pointé à la dernière place et avait tracé une belle ligne droite. Benbatl avait ensuite remporté les Hampton Court Stakes (Gr3), connus aussi sous le nom de Tercentenary Stakes. Son entourage a un peu pianoté au niveau des distances. Ils l’ont couru dans les King George VI and Queen Elizabeth Stakes (Gr1) sur 2.400m, où il s’est classé cinquième, et il avait ensuite conclu sixième du Superior Mile Stakes (Gr3) à Haydock, en septembre. Benbatl a fait son retour à Meydan, sur 1.800m. Il a remporté les Singpsiel Stakes (Gr3), l’Al Rashidya (Gr2), avant de conclure deuxième du Jebel Hatta (Gr1). Mais il avait été malheureux, faisant les extérieurs. Ce samedi, il remet les pendules à l’heure.

Saeed Bin Suroor a déclaré : « Il avait déjà montré des moyens l’an dernier et s’était imposé pour ses débuts. À 2ans, il montrait qu’il avait de la classe, mais il avait besoin de prendre de la force. Nous lui avons laissé du temps. Il est désormais gagnant de Gr1. Peut-être que nous l’emmènerons à Royal Ascot pour les Prince of Wales’ Stakes (Gr1). »

Le Japon deux, trois et trois… avec une touche française. Les concurrents japonais n’ont pas démérité. Mais ils n’ont pas pu réaliser la passe de trois dans cette épreuve. Vivlos court très bien : c’est une extrême attentiste et remonter Benbatl était mission impossible. Elle était confiée à Cristian Demuro, italien, mais français d’adoption. Deux autres Français montent sur le podium : Mickaël Barzalona qui partage la troisième marche avec Christophe Lemaire, désormais japonais d’adoption.

Sa mère a gagné le Prix de l’Opéra. Élevé par Darley et fils de Dubawi, Benbatl est le premier produit de Nahrain (Selkirk), une pouliche tardive qui avait remporté le Prix de l’Opéra Longines (Gr1) tout en restant invaincue. Elle a été battue avec les honneurs dans la Breeders’ Cup Filly & Mare (Gr1). Nahrain a ajouté à son C.V. un succès dans les Flower Bowl Stakes. Après Benbatl, elle a donné un 3ans par New Approach (Galileo) qui n’a pas encore couru. Son 2ans est un poulain par Dansili (Danehill), à l’entraînement chez William Haggas. Elle a produit ensuite une yearling par Dubawi, propre sœur de Benbatl.

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.