H.H. THE EMIR’S SWORD (Gr. I PA) - GAZWAN, LE CHEVAL DES GRANDS RENDEZ-VOUS

15.03.2018

H.H. THE EMIR’S SWORD (Gr. I PA) - GAZWAN, LE CHEVAL DES GRANDS RENDEZ-VOUS

DOHA (QAT), 24th FEBRUARY 2018

Gr. I PA - 4 year olds and over - 2,400m - QR 3,650,000

Dans les grands rendez-vous, Gazwan (Amer) est rarement le favori. Mais souvent, l’élève et représentant de Son Altesse le cheikh Mohammed bin Khalifa Al Thani montre son vrai visage le jour J. Le 24 février dernier, il a surclassé une grande édition de l’Emir’s Sword. Il s’agissait de son deuxième succès dans cette course et certainement de la plus grande performance de sa carrière. Le lauréat de la Qatar Arabian World Cup 2017, âgé de 7 ans, avait déjà marqué l’histoire des courses de pur-sang arabes. Et ce n’était pas fini… Al Shahania a donc conservé son titre dans cette épreuve et affirmé davantage sa domination sur les courses de pur-sang arabes sur le gazon.

Pour voir la course: https://youtu.be/zzzi4yKPIAc

ENCORE UNE FOIS, IL A DOMINÉ LES JEUNES

Pour les professionnels présents sur place comme pour le handicapeur, Yazeed (Amer) était celui qui faisait figure de favori, avec Ebraz (Amer) comme challenger. Leurs passes d’armes au cours de ces derniers mois avaient en effet poussé à croire qu’ils étaient au-dessus du lot. Lors de l’Emir’s Sword, et alors que le lièvre d’Al Shahania faisait son office, le futur lauréat a galopé en troisième position à la corde, pendant que les deux favoris évoluaient en épaisseur dans la deuxième partie du peloton. Cristian Demuro a lancé Gazwan à la fin du dernier tournant, alors que Yazeed et Olivier Peslier se rapprochaient dangereusement. Mais dès l’entrée de la ligne droite, le vétéran a mis un uppercut à ses deux jeunes rivaux en créant nettement la différence. Cristian Demuro l’a énergiquement sollicité et son partenaire a réagi en cheval très dur. Il s’est un peu relâché tout à la fin, mais le plus dur était fait et il s’est imposé avec un peu plus d’une longueur d’avance. Ebraz a terminé deuxième, après avoir fini très vite. Al Shahania a remporté les deux premières places et a marqué encore un peu plus le palmarès de l’Emir’s Sword. Yazeed s’est classé troisième pour ses débuts sur 2 400 mètres.

UN ROC

Nous avons posé la question suivante à Julian Smart : « Gazwan est-il le cheval arabe le plus dur que vous ayez vu ? » L’entraîneur nous a répondu : « C’est une très bonne question. Il est vraiment très dur. Mais j’avais un cheval nommé Dent du Loup (Blaise) qui avait gagné quinze manches consécutives du Maktoum Challenge. Mais, plus récemment, je pense que Gazwan est le plus dur. Il n’avait plus couru depuis la journée du Prix de l’Arc de Triomphe. Entre-temps, nous avons eu quelques problèmes, si bien qu’il n’a pas pu avoir de course de préparation. C’était relativement contrariant, car habituellement c’est un cheval qui a besoin d’une préparatoire. Mais aujourd’hui, il était plus affûté que jamais physiquement. Il a remporté l’Arc des pur-sang arabes, aujourd’hui il gagne l’Emir’s Sword… Malheureusement, le mile ne correspond pas véritablement à ses aptitudes et c’est ce qui va lui causer un handicap pour remporter la manche de la Triple couronne des pur-sang arabes qui se court à Goodwood. »

LES CHOSES NE SE SONT PAS PASSÉES COMME PRÉVU

 Au sujet de la tactique mise au point pour chacun de ses quatre pensionnaires, Julian Smart nous a expliqué : « Cristian Demuro était certainement un peu déçu de ne pas monter Ebraz. Mais derrière ma folie, il y a toujours une part de réflexion ! Je ne pouvais pas retirer Ebraz à Théo Bachelot alors qu’il venait de gagner à plusieurs reprises avec lui. Nous avions prévu d’envoyer Ba’Sil (Amer) devant, mais sans installer un train excessif. Ensuite, Shabih Alreeh (Jaafer ASF) devait prendre le relais avec Gazwan à ses trousses. Enfin, Ebraz devait courir avec Yazeed. Mais les choses ne se sont pas passées comme prévu ! Shabih Alreeh n’a pas pu faire son travail et Ba’Sil a décidé de faire le spectacle en se déportant vers le centre de la piste. Mais Gazwan était là. Il attendait son heure et n’a jamais voyagé de cette manière dans un parcours. Gazwan était vraiment dans le rythme. Quand Cristian l’a lancé, il a placé une forte accélération. On a vu un cheval très différent de celui qui a gagné à Chantilly, où il a fallu le solliciter de bonne heure. Aujourd’hui, il bat deux très bons chevaux, Yazeed et Ebraz. Mais sur 2 400 mètres, Gazwan est redoutable. Et malheureusement, ce n’est pas une distance que l’on rencontre souvent pour les pur-sang arabes. Je suis aussi très satisfait par la belle fin de course d’Ebraz. Mais le gagnant était trop fort aujourd’hui. »

DIRECTION LA FRANCE

Concernant l’avenir de Gazwan, Julian Smart nous a déclaré : « La pression retombe. Cette course est tellement importante ici. Et tout le travail effectué par les équipes d’Al Shahania va dans ce sens. La qualité de cet élevage est extraordinaire et c’est pour cela que l’on peut gagner des courses du niveau de l’Emir’s Sword. Au mois de mai, nous allons prendre la direction de Chantilly où nous nous installerons pour la saison européenne. Et Gazwan va tenter de conserver son titre dans la Qatar Arabian World Cup après avoir couru en Angleterre, comme l’an dernier. Il me tarde de découvrir le nouveau Longchamp ! »

LE FILS D’UNE GAGNANTE DE L’EMIR’S SWORD

Gazwan est un fils d’Arc de Ciel (Djendel), cheval de l’année au Qatar lors de la saison 2000-2001. Elle y avait remporté l’Emir’s Sword (Gr. I PA). Cette jument a produit d’autres bons chevaux pour Al Shahania, comme Rathowan (Amer), deuxième de The President of the UAE Cup - UK Arabian Derby, de la Qatar Arabian World Cup et de l’Emir’s Sword (Grs I PA), mais aussi Iftekhar Asf (Amer), troisième des Hatta International Stakes (Gr. I PA) à Newbury. La deuxième mère de Gazwan, Akie Croix Noire (Tidjani), a produit trois vainqueurs de Groupe I PA, à savoir Arc de Ciel, Asraa Min Albarq (Amer), lauréat des Dubai International Stakes (Gr. I PA), et Areej (Amer), une jument qui a remporté la Qatar Arabian World Cup (Gr. I PA) en 2011, à Longchamp. Cette souche maternelle est celle de Nevada II (Djanor).

   Shabab
  Wafi 
   Sarhah
 Amer  
   Lahoom
  Bushra 
   Rahifa
GAZWAN (H7)   
   Manganate
  Djendel 
   Mandore
 Arc de Ciel  
   Tidjani
  Akie Croix Noire 
   Okie du Cassou

DOHA (QAT), 24th FEBRUARY

H.H. THE EMIR’S SWORD

Gr. I PA - 4 year olds and over - 2,400m - QR 3,650,000

1st           GAZWAN (60) H7        

Amer & Arc de Ciel

Owner & Breeder. : H.H. Sheikh M. Bin Khalifa Al Thani

Trainer: J. Smart

Jockey: C. Demuro

 

2nd         EBRAZ (60) H5              

Amer & Massamarie

Owner & Breeder. : H.E. Sheikh M. Bin Khalifa Al Thani

Trainer: J. Smart

Jockey: T. Bachelot

3rd          YAZEED (60) H5          

Munjiz & Al Dahma

Owner & Breeder. : H.H. Sheikh A. Bin Khalifa Al Thani

Trainer: A. de Mieulle

Jockey: O. Peslier