Nos plus belles impressions hivernales

15.03.2018

Nos plus belles impressions hivernales

La saison sportive au Qatar comme aux Émirats Arabes Unis se termine et la compétition française a été lancée le mois dernier. À cette occasion, nous vous proposons de revenir sur ces chevaux qui ont fait impression ; ceux qui, chaque année, nous permettent de patienter en attendant la belle saison en France.

Doha (QA), 23 novembre 2017  -  Al Rayyan Park

Purebred Arabian Maiden Plate (3 ans)

Pour voir la course : https://www.youtube.com/watch?v=uzZSLx-VMh8

AL KABEER, LE BIEN NÉ

Situé juste derrière les premiers, le pensionnaire d’Alban de Mieulle pour la casaque Umm Qarn Al Kabeer (No Risk Al Maury), s’est montré encore un peu regardant à l’entrée de la ligne droite. Son jockey, Stephan Ladjadj, a été obligé de le solliciter un peu, le forçant à s’équilibrer avant de placer un coup de reins décisif, ralliant le poteau dans un bon style. Depuis, il a confirmé ses bons débuts en prenant le premier accessit du Qatar Derby (Gr. III PA) pour les 3 ans. Il n’a trouvé que la crack Easter de Faust (Mahabb) pour ensuite le devancer dans la H.H Sheikh Abdullah bin Khalifa Al Thani Silver Cup.

Al Kabeer est très bien né. C’est un produit de la championne d’Umm Qarn Al Dahma (Amer) et de l’étalon sur la montante No Risk Al Maury (Kesberoy), qui a connu son premier lauréat de Groupe I PA cette année, grâce à Barnamaj. Al Kabeer est un frère utérin du meilleur élément d’Umm Qarn actuellement, Yazeed (Munjiz), qui a dominé à plusieurs reprises Ebraz (Amer) cet hiver sur la péninsule qatarie.

Éleveur : Son Altesse le cheikh Abdullah bin Khalifa Al Thani

Étalon : No Risk Al Maury - Haras de Thouars

Doha (QA), 6 décembre 2017  - Al Rayyan Park

Local Purebred Arabian Maiden Plate (femelles)

Pour voir la course : https://www.youtube.com/watch?v=HYOx5g8GCe4

DEEBAH, LA BELLE SENSATION

La pouliche Deebah (Nizam) a réalisé des débuts sortant un peu de l’ordinaire sur la piste en dirt. Entraînée par Alban de Mieulle pour les couleurs d’Umm Qarn, elle était encore sollicitée derrière le leader dans le tournant final avant de s’équilibrer et de venir se porter à la hauteur des premiers dans la ligne droite. Encore un peu verte, s’arrêtant quelque peu après avoir pris l’avantage, elle a ensuite placé une accélération décisive pour finir, s’imposant de trois longueurs. Elle a confirmé cette impression fin décembre en étant de nouveau victorieuse, sur le gazon cette fois, avant de manquer un peu de métier face aux chevaux d’âge et aux mâles.

Cette pouliche est un produit de Leaulita (Magic de Piboul), qui s’est également imposée à Doha. Cette souche maternelle remonte à Nefta (Saint Laurent), la mère de l’étalon Nuits St Georges (Dunixi) et de Jaffa du Berlais (Baj), génitrice de près de neuf vainqueurs, dont Chaikh Man (Dormane), lauréat de onze courses.

Éleveur : Umm Qarn

Étalon : Nizam - Haras du Grand Courgeon

Al Ain (AE), 5 janvier 2018 -  Hippodrome d’Al Ain

Al Basrah (Maiden - 4 ans)

Pour voir la course : https://www.youtube.com/watch?v=Zt4n42olrfo

MUNOWRA, LA SŒUR DE NIESHAN

Entraînée par Jean de Roüalle pour Yas Horse Racing, la casaque de Son Altesse le cheikh Mansour bin Zayed Al Nahyan, Munowra (Munjiz) a toujours bien voyagé derrière les premiers, calée le long de la corde. Plein de ressources à la sortie du tournant final, son jockey, Adrie de Vries, l’a décalée en pleine piste et elle n’a fait qu’une bouchée de ses adversaires, s’imposant de huit longueurs sur la piste en dirt. Elle n’a trouvé qu’Es Ajeeb AE (Big Easy) pour la devancer ensuite dans l’Arabian Triple Crown Round I (L. PA).

Cédée pour la somme de 150 000 euros aux ventes de pur-sang arabes d’Arqana en 2016, Munowra est une fille de Jade des Pins (Octavius). Cette dernière a donné naissance à un autre très bon élément pour cette casaque, Nieshan (Akbar), lauréat de dix courses en France comme aux Émirats Arabes Unis, dont l'Al Maktoum Challenge Round III (Gr. I PA) à trois reprises. La deuxième mère, D’Jadie de Teoul (Djouras Tu), a produit de très bons chevaux comme Djavius des Landes (Octavius), gagnant de huit courses dont la Coupe d’Europe et des Émirats Arabes Unis (Gr. I PA) à Chantilly.

Éleveur : M. Nasser Al Habtoor

Étalon : Munjiz - Al Wathba Stud (AE)

Sharjah (AE), 13 janvier 2018 -  Hippodrome de Sharjah

Longines Master Collection (Maiden - 4 ans et plus)

Pour voir la course : https://www.youtube.com/watch?v=nylUMwCfAVs

ES AJEEB, PAR DIX-NEUF LONGUEURS

Pour sa deuxième sortie publique, Es Ajeeb AE (Big Easy) n’a pas fait de détails. Installé en tête du peloton, sur les 1 200 mètres de la piste en dirt, il n’a fait qu’accentuer son avance à 500 mètres du poteau, s’imposant par dix-neuf longueurs, le caméraman le perdant même de vue pendant la retransmission de l’épreuve ! Es Ajeeb a confirmé le 11 février dernier, sur le gazon d’Abu Dhabi cette fois, dominant une certaine Munowra (Munjiz) dans le Round I de l’Arabian Triple Crown (L. PA).

Es Ajeeb est né et a été élevé aux Émirats Arabes Unis par son propriétaire, le cheikh Abdullah bin Majid Al Qassemi. C’est le meilleur produit de Bent Al Asayl (Djebel Lotois). Cette souche maternelle remonte à Orzela (Orzel), la troisième mère, lauréate de sept courses aux États-Unis, dont les Arabian Horse Times Stakes.

Éleveur : Cheikh Abdullah bin Majid Al Qassemi

Étalon : Big Easy

Doha (QA), 17 janvier 2018 -  Al Rayyan Park

Purebred Arabian Maiden Plate (4 ans)

Pour voir la course : https://www.youtube.com/watch?v=_YT1RxH8xzE

STELAH, UNE ÉTOILE SUR LE DIRT

Sous la conduite de Théo Bachelot, Stelah (Mahabb) a rapidement été placée en tête du peloton dans le premier tournant, menant à sa guise. Dans la ligne droite finale, elle est repartie de plus belle, laissant à distance le reste de l’opposition pour gagner d’un peu plus de sept longueurs sur les 1 700 mètres de la piste en dirt. Cette pensionnaire de Julian Smart pour Son Altesse le cheikh Mohammed bin Khalifa Al Thani a ouvert son palmarès de la plus belle des manières. Elle n’a pas apprécié ensuite son passage sur le gazon et sera sans doute revue sur une surface synthétique.

Élevée par le haras de Mandore, Stelah a été achetée 200 000 euros aux ventes de pur-sang arabes Arqana en 2016. Sa mère, Frasquitha (Dormane), a produit le bon Ahzar (Munjiz), lauréat du Prix Tidjani (Gr. III PA) à La Teste-de-Buch pour la famille Watrigant et deuxième de l’Al Rayyan Cup - Prix Kesberoy (Gr. I PA) à Deauville. Sa deuxième mère, Fatouma (Mad Oua), a produit d’excellents chevaux tels Dorfa (Dormane), lauréate de dix courses dont l’Emir’s Sword (Gr. I PA) à Doha, mais aussi l’étalon Kerbella (Kesberoy).

Éleveur : E.A.R.L. Haras de Mandore

Étalon : Mahabb - Al Wathba Stud (UAE)

Pau (FR), le 6 février 2018 -  Hippodrome de Pau

Prix Magicienne (Maiden - 4 ans et plus)

SALEH, UN POULAIN À SUIVRE

Favori du Prix Magicienne disputé sur la fibrée paloise, alors qu’il effectuait ses débuts en compétition, Saleh (Munjiz) s’est facilement imposé dans la phase finale, seulement soutenu aux bras par son jockey. Représentant des Écuries Royales d’Oman pour l’entraînement de François Rohaut, il a laissé une très belle impression, d'autant plus qu’il s’est montré hésitant à la sortie des stalles, avant d’évoluer à flanc de peloton.

Saleh est le premier gagnant de sa mère, Belle Tornade (Tornado de Syrah), qui a décroché une place à l'issue de son unique sortie. La deuxième mère, Peguy (Djelfor), a donné Mindza (Munjiz), qui fut une très bonne jument de course. Elle a notamment remporté la Qatar Coupe de France des Chevaux Arabes (Gr. I PA). Cette souche maternelle d’origine polonaise est à l’origine des étalons Piechur (Banat), vainqueur de dix courses dont le Derby de Pologne, et du célèbre Piruet (Probat).

Éleveur : Écuries Royales d’Oman

Étalon : Munjiz - Al Wathba Stud (EAU)