Le patron de L’Equipe pourrait-il venir au PMU ?

Institution / Ventes / 14.03.2018

Le patron de L’Equipe pourrait-il venir au PMU ?

Le boss de L’Equipe est bien le favori au poste de directeur général exécutif du PMU. C'est un homme audacieux et qui aime aller vite... Son arrivée pourrait être officialisée bientôt. Il faut que l'Etat valide, ce qui n'est pas encore le cas à l'heure où nous publions ces lignes.

Mardi, JDG décrivait le futur directeur général exécutif du PMU comme étant « un jeune patron dans la quarantaine qui connaît bien le monde du jeu, du sport, du web… » Ce portrait-robot pourrait correspondre à Cyril Linette, actuel dirigeant du Groupe L’Equipe. Contacté, France Galop n’a pas voulu commenter cette information.

À l’école de football… Âgé de 47 ans et père de quatre enfants, Cyril Linette a pour l’instant réalisé un sans-faute. Après avoir été formé à Sciences-Po et à l’école de journalisme de Lille, il entre à Canal+ comme journaliste sportif en 1996. En 2006, la chaîne cryptée lui confie les rênes du football, le sport "roi" : roi parce que premier des sports ; et R.O.I. (comme Return On Investment) parce qu’il assure à lui seul une grande partie des recettes de Canal+. Pour les connaisseurs de la chaîne à péage, il est par exemple l’inventeur du célèbre "Canal Football Club".

Rédac’ chef du foot, c’est une vraie responsabilité, que Cyril Linette convertit en grand succès si l’on juge par sa nomination dès 2008, soit deux ans à peine après sa première promotion, au poste de directeur des sports.

Six ans passent et en 2014, il élargit encore ses attributions, prenant en charge l’achat des droits sportifs – secteur-clé s’il en est.

De Canal+ à L’Equipe+++++. Mais en 2015, il quitte Canal après presque vingt ans passés à son service. Direction le Groupe L’Equipe. Le fleuron des médias sportifs français n’est pas en grande forme. C’est un euphémisme. Tous ses indicateurs sont à la baisse.

Cyril joue à fond sur son profil de journaliste/patron de presse : sur le fond, comme sur la forme. Cela veut dire que sur le fond, il ne raisonne pas comme un financier mais comme arbitre en fonction de l’intérêt de ses lecteurs et de ses journalistes ; et sur la forme, il désamorce un certain nombre de conflits en rappelant à ses employés (et particulièrement à ses journalistes) qu’il reste l’un des leurs.

Les réformes sont nombreuses et la réussite spectaculaire. Au menu (liste non exhaustive) : passage au tabloïd pour le journal papier, nouveau nom et nouvelle grille pour L’Equipe TV, nouvelle appli, nouveau site web, nouvelles convergences entre les différentes équipes… et efforts financiers. Réorganisation des équipes et efforts financiers pour se rapprocher de l’équilibre, cela veut dire par exemple que les effectifs de L’Equipe TV passent de 150 à 100 équivalents temps plein. Une grève a lieu pendant deux jours. Mais à l’arrivée, la chaîne coûte moins cher et elle est meilleure ! Elle n’était "nulle part" dans les mesures d’audience ; elle affiche aujourd’hui 1,1 %. Ne vous arrêtez pas à ce chiffre qui peut sembler faible : pour une chaîne thématique, c’est énorme. À titre d’information, Médiamétrie créditait Equidia Live d’une audience de 0,1 % (enquête 2016-2017).

Le bilan de Cyril Linette à la tête de L’Equipe est extrêmement positif. Et l’autorise à déclarer à nos confrères du Journal du Dimanche en janvier dernier : « L'année a été excellente, nous avons atténué la dépendance aux grands événements. La diffusion totale du journal a augmenté grâce aux ventes numériques [+ 1 %] comme l'audience Web [+ 2 %] ou le nombre de vidéos vues [+ 55 %]. Nous avons dépassé les 100.000 abonnés numériques en décembre et la chaîne a réalisé sa meilleure année depuis son lancement avec 1,1 point d'audience en moyenne [+ 22 % sur un an]. »

Mais en janvier 2018, il subit une nouvelle grève, en réaction aux nouveaux efforts demandés. Quels sont ces efforts ? « Un regroupement des rédactions papier et numérique pour produire des contenus plus adaptés aux attentes des lecteurs ; et un plan d'économies, d'optimisation et de mutualisation des moyens pour les métiers qui réalisent nos journaux » (dixit Cyril Linette, toujours dans le JDD). On parle de 25 suppressions d’emploi.

Pour autant, le jeune patron ne perd pas le moral et ne manque pas de projets : « En septembre, nous allons changer de dimension avec les droits du football international que nous avons acquis : nous diffuserons en direct les matches des éliminatoires de l'Euro 2020 puis de la Ligue des nations et de la Coupe du monde 2022. Nous aurons ceux de l'équipe de France en différé et accéderons aux interviews en bord de terrain. »

La question est maintenant : pourrait-il venir diriger le PMU ? 

Pas facile de répondre à cette question. Ce qui penche en faveur du non, c’est qu’il est actuellement à la tête d’un des plus grands médias européens, une marque mythique – surtout pour le journaliste qu’il est. Autre argument en faveur du non : il est en cours de transformation et pourrait avoir envie d’aller au bout de ses idées. Dernière réserve : le profil de Linette détonne avec les habitudes du PMU, qui a le plus souvent privilégié des cursus plus classiques (ingénieurs, hauts fonctionnaires…).

En faveur du oui, plusieurs choses. D’abord le rôle joué par Bertrand Méheut, qui a récemment conseillé à Édouard de Rothschild d’embaucher Laurent Eichinger à la tête d’Equidia… et a assurément participé très activement au choix du nouveau DG du PMU. Or Bertrand Méheut a dirigé Canal+ de 2003 à 2015, douze années au cours desquelles Cyril Linette a progressé dans l’organigramme de la chaîne. Autre argument positif pour un débauchage possible de DG de L’Equipe : le PMU pèse plus lourd… 2,5 milliards de chiffre d’affaires contre moins de 450 millions pour le Groupe Amaury dans son ensemble (Linette ne dirigeant que le pôle "L’Equipe") ; 1.350 salariés au PMU contre 500 dans le Groupe L’Equipe. La rémunération pourrait suivre des multiples comparables. Il y a de quoi se laisser tenter. Et enfin, un dernier argument, aussi "positif" que "négatif" : si les choses se passent un peu moins bien ces derniers temps en interne, à L’Equipe, Cyril Linette peut toujours être tenté de bouger, pour renouer avec un environnement un peu plus serein.