EN RÉGIONS - Des changements au sein de la Fédération régionale des courses d’Anjou-Maine Centre-Ouest

Courses / 14.03.2018

EN RÉGIONS - Des changements au sein de la Fédération régionale des courses d’Anjou-Maine Centre-Ouest

 

L’Assemblée générale de la Fédération régionale des courses d’Anjou-Maine Centre-Ouest a eu lieu vendredi 9 mars en présence notamment d’Édouard de Rothschild, Dominique de Bellaigue et Samuel Loiseau, directeur marketing  du PMU. À cette occasion, Joël Bourgeois, président de la Fédération, est revenu sur les points essentiels qui ont été abordés.

La nouvelle vie de la Fédération. La Fédération régionale des courses d’Anjou-Maine Centre-Ouest a changé de direction. Joël Bourgeois a expliqué : « Roger de Mieulle est parti en retraite fin mars après plus de trente ans passés à la Fédération. Philippe Foucher, recruté mi-mars, a pris sa succession. » La Société des courses de Combrée a également procédé à une Assemblée générale extraordinaire de dissolution après trois années sans courses. « L’actif a été dévolu aux sociétés de Dax et Mont-de-Marsan. » Joël Bourgeois a également précisé : « Afin de permettre à Tours de ne pas être pénalisé lors de la catégorisation des hippodromes par le trot, les Comités régionaux du trot et du galop ont validé un échange de courses entre Tours et Seiches. »

Des changements à venir. Le budget 2018 a été voté à l’unanimité. Joël Bourgeois nous a expliqué : « Tout le monde s’est accordé sur une baisse des dépenses dans le contexte actuel des courses. Nous avons relaté l’activité de la Fédération au cours de l’année 2017 et fait part des chiffres en baisse. » En effet, le nombre d’entrées sur les hippodromes de la région a baissé, passant de 283.000 à 100.000. « Le montant des enjeux a également chuté, passant de 9.000.000 € en réunion P.M.H. à 6.000.000 €. » Le calendrier 2018 va connaître, lui aussi, quelques changements. Laval et Senonnes vont recevoir des réunions premium. Joël Bourgeois a dit : « Il y a lieu aussi de souligner la non-reprogrammation de courses sur l’hippodrome de Château-Gontier, qui va être dissout administrativement en 2018. »

Des idées pour l’avenir. Le président a émis plusieurs idées pour redynamiser le secteur : « Je pense qu’il serait bien que les sociétés à revenu premium soient solidaires avec celles au revenu P.M.H. Cela permettrait de redonner un peu le moral aux sociétés qui souffrent. » Joël Bourgeois a également fait appel à la compréhension de chacun quant aux sociétés de provinces qui fonctionnent avec des bénévoles. La solidarité est le mot d’ordre de la Fédération. En effet, son président essaye de développer un petit peu plus l’entraide dans le monde hippique au sein de sa structure.

Les acteurs régionaux récompensés. Joël Bourgeois a dit : « Comme tous les ans, les professionnels de la région s’illustrent au plus haut niveau national dans toutes les disciplines. Henri-Alex Pantall s’est classé troisième derrière André Fabre et Jean-Claude Rouget. Son Cesio (Zafeen) lui a apporté un Gr2 à Baden-Baden, Sistercharlie (Myboycharlie) n'a pas démérité dans le Prix de Diane Longines (G1) en obtenant la deuxième place, après avoir remporté le Prix Pénélope (Gr3). Phelps Win (Muhtathir) a, pour sa part, enlevé son Gr3 à Chantilly. Quant à Alain Couétil, il a connu de belles satisfactions avec Tibérian (Tiberius Caesar), qui a fait sien le Grand Prix de Deauville (Gr2). Demey (Enrique) a remporté son Gr3 à Vichy, alors qu'Ekayburg (Sageburg) s'est adjugé le Prix du Bourbonnais (Gr2) à Maisons-Laffitte. Le Sarthois Armand Lefeuvre a fait mieux chez les AQPS, puisque Épatante (No Risk at All) lui a offert le Prix Jacques de Vienne (Gr1) à Saint-Cloud. »

Classement plat

Propriétaire vainqueur par le nombre de victoires : Norbert Leenders (16 victoires)

Propriétaire vainqueur par les gains : Mme Henri Devin (218.520 €)

Entraîneur vainqueur par le nombre de victoires : Henri-Alex Pantall (127 victoires)

Entraîneur vainqueur par les gains : Henri-Alex Pantall (1.723.340 €)

Jockey vainqueur par le nombre de victoires : Fabrice Veron (64 victoires)

L'élevage mayennais de Marie-Christine et Benoît Gabeur arrive en tête sur le plan national. Joël Bourgeois a précisé : « So French (Poliglote) a conservé son titre dans le Grand Steeple-Chase de Paris (Gr1), On the Go (Kamsin) s'est adjugé le Prix Maurice Gillois (Gr1). Citons aussi Device (Poliglote), qui a enchaîné les prouesses dans les Grs3, ainsi que Whetstone (Saint des Saints). Il ne faut pas non plus oublier le crack Un de Sceaux (Denham Red), excellent ambassadeur français outre-Manche. »

 

Classement obstacle

Propriétaire vainqueur par le nombre de victoires : Éric Leray (35 victoires)

Propriétaire vainqueur par les gains : Éric Leray (238.869 €)

Entraîneur vainqueur par le nombre de victoires : Jérôme Marion (40 victoires)

Entraîneur vainqueur par les gains : Philippe Peltier (648.020 €)

Jockey vainqueur par le nombre de victoires : Thomas Beaurain (48 victoires)