A quoi va ressembler le Grand Steeple 2018 ?

Courses / 19.04.2018

A quoi va ressembler le Grand Steeple 2018 ?

Par Christopher Galmiche

20 avril-20 mai : nous sommes pile à un mois du Grand Steeple-Chase de Paris (Gr1). C’est le bon moment pour dresser une liste des partants probables de l’épreuve que tous les passionnés attendent !

Les trois premières préparatoires ont déjà eu lieu, les Prix Robert de Clermont-Tonnerre, Troytown (Gr3) et Murat (Gr2), sans oublier le Prix William Head (L). Il ne reste plus à courir que le Prix Ingré et le Prix du Président de la République (Grs3) qui peut rassembler du monde en vue du Grand Steeple. L’épreuve s’annonce passionnante malgré la probable absence du double lauréat So French (Poliglote).

Le trio magique. Perfect Impulse (Poliglote) est pour le moment celle qui a fait la plus forte impression lors des préparatoires. La jument de Richard Corveller a gagné le Prix Murat (Gr2) en championne qu’elle est. Rapidement devant, comme elle aime le faire, elle a déroulé pour aller affronter seule le rail ditch qu’elle a passé à la perfection. Les 6.000m du Grand Steeple, elle les a expérimentés puisqu’elle a terminé deuxième de la précédente édition. Revenue au sommet de son art après un automne où, tout en courant bien, nous nous attendions à encore mieux de sa part, elle s’annonce comme la favorite du Grand Steeple à l’heure où sont écrites ces lignes. Mais elle fait partie de ce que l’on pourrait appeler un trio magique. Car elle comptera sur deux rivaux de taille : Milord Thomas (Kapgarde), vainqueur de la course en 2015 et triple gagnant de la Haye Jousselin (Gr1), et Bipolaire (Fragrant Mix), tombeur de "Milord" dans le Grand Steeple de l’automne. Après un pépin de santé en 2017, le champion de Magalen Bryant est revenu au top. Sa deuxième place dans le Prix Murat sous 71 kilos a été excellente. Sur le plat, il a su redonner un bon coup de reins pour reprendre la deuxième place à Bipolaire. Il n’a plus d’appréhension sur la rivière des tribunes. Son dernier tour de piste dans le Prix Ingré nous en apprendra plus, mais il a démontré qu’il faudra compter sur lui le 20 mai. Tout comme il faudra compter sur Bipolaire qui, comme les bons AQPS d’antan, s’améliore constamment. Il a fourni deux très bonnes prestations dans le Clermont-Tonnerre et le Murat. La distance l’avantagera lui aussi et il peut améliorer très nettement son classement de l’an dernier (5e).

La jeune garde. Quatre 5ans ont le droit de s’aligner au départ du Grand Steeple avec une bonne chance : Srelighonn (Martaline), On the Go (Kamsin), Edward d’Argent (Martaline) et Dalia Grandchamp XX (Kapgarde). Srelighonn a réalisé une démonstration dans le Prix Troytown sur une piste lourde. Il a la qualité pour courir le Grand Steeple, mais sa tentative dans le Prix Ingré nous permettra de savoir comment il appréhende le bon terrain. On the Go courra aussi le Gr3 du 28 avril après sa balade strasbourgeoise. C’est un lauréat du Prix Maurice Gillois (Gr1). Edward d’Argent sera également en lice face à On the Go et Srelighonn la semaine prochaine. Ses propriétaires, Simon Munir et Isaac Souede, ne pourront être représentés par Saint Goustan Blue (Blue Brésil), gagnant du Clermont-Tonnerre, qui a été ralenti à cause d’un souci. Ce dernier devrait plutôt être revu dans le Prix des Drags (Gr2). Mais le tandem Munir & Souede ne perdra pas au change avec Edward d’Argent. Sa rentrée en haies a été brillante, il a fait ses preuves sur le steeple d’Auteuil sur lequel il a gagné six Groupes, et il réagit au bouton dans un parcours, sans s’épuiser inutilement. Il a le profil pour enlever un Grand Steeple. Enfin, Dalia Grandchamp a aligné deux succès en haies, le dernier à Auteuil dans le Prix Jean Granel (L). Tout comme On the Go et Edward d’Argent, elle pourrait découvrir le rail ditch dans le Prix Ingré. Elle a du braquet et la classe pour faire une jument de Grand Steeple.

En embuscade. Roi Mage (Poliglote) a enlevé le Prix Georges Courtois (Gr2) en très bon cheval. Dans le Prix Murat, il s’est sans doute retrouvé un peu tôt devant pour finalement se classer quatrième. Mais il saute bien et sera certainement avantagé par les 6.000m. À l’instar de Sainte Turgeon (Turgeon), quatrième du dernier Grand Steeple, qui avait les moyens de réaliser un numéro dans la Haye Jousselin , où elle est tombée en début de parcours. Docteur de Ballon (Doctor Dino) a gagné le Prix Général Donnio (L) de dix-huit longueurs. Ce jour-là, il a réalisé une performance vraiment impressionnante. Très bon deuxième du Prix Troytown, il peut être l’une des révélations du Grand Steeple s’il tient la distance.

Ils ont le droit de le courir. Borice (Network) a conclu deuxième du Prix Montgomery (Gr3) et quatrième de la Haye Jousselin. Il pourrait participer au Prix du Président de la République dimanche et ainsi décrocher son ticket pour le Grand Steeple. Il a de la tenue et n’a fait que progresser, ce qui lui donne le droit de courir la grande épreuve. Son compagnon d’entraînement Vision de Maître (Vision d’État) a remporté brillamment le Prix William Head. Mais à 5ans, il est encore tendre et pourrait plutôt s’orienter vers les Drags. Valtor (Nidor) se donne à fond à chacune de ses sorties, tout comme Vauquoise (Ungaro), et ils peuvent espérer accrocher une petite place dans un Grand Steeple, eu égard à leur métier et leur dureté. À notre liste, il faudra aussi ajouter le nom du gagnant du Président, si ce n’est Borice, car il n’aura plus trop le choix des engagements.

Et les étrangers ? Hormis Willie Mullins, peu d’entraîneurs étrangers ont participé au Grand Steeple ces dernières années. Mais avec la concentration de tous les Grs1 d’obstacle sur deux jours et la vente Arqana autour de la grande course, ils pourraient peut-être se laisser tenter. Réponse après Punchestown (24 au 28 avril)…

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.