ABERNANT STAKES (GR3) - Brando, le sprint n’a pas d’âge

International / 19.04.2018

ABERNANT STAKES (GR3) - Brando, le sprint n’a pas d’âge

NEWMARKET (GB), JEUDI

 

Le niveau des sprinters anglais est très relevé et les vieux lions ne sont pas prêts à laisser leur place. Le français Le Brivido (Siyouni), qui avait déjà gagné à Royal Ascot, l’a découvert ce jeudi, lors de sa longue rentrée après 302 jours d’absence, dans les Abernant Stakes (Gr3, 1.200m). Le pensionnaire d’André Fabre, magnifique d’état au rond, a fait sortir l’argent des poches des parieurs anglais. Mais Le Brivido n’a jamais pu donner raison à ses supporters et a terminé sixième, à trois longueurs du tenant du titre, Brando (Pivotal). Il n’a pas mal couru mais a payé le fait qu’il effectuait sa rentrée et surtout le manque de train. Un favori français battu dans une course à la française…

Un doublé très rare. La France et les courses à la française réussissent très bien au vieux Brando. Chez nous, il a remporté son Gr1 dans le Prix Maurice de Gheest. Toni Eaves a attendu sagement parmi les derniers, avant d’attaquer devant les tribunes. Sa pointe de vitesse a fait la différence. Le pensionnaire de Kevin Ryan s’est imposé de presque une longueur, sans forcer son talent. Il devance Sir Dancealot (Sir Prancealot) et l’animateur, Projection (Acclamation). Brando est le deuxième sprinter qui arrive à remporter plus d’une fois les Abernant Stakes (Gr3). Le record appartient à Boldboy (Bold Lad), un cheval très populaire à son époque, qui a aligné quatre succès en cinq saisons.

La July Cup comme objectif. Brando a fait plaisir à son entraîneur, Kevin Ryan, qui a expliqué : « Dans son programme figurait Dubaï mais il avait mal travaillé et nous avons donc décidé de renoncer. Brando a beaucoup progressé ces dix derniers jours, il a retrouvé sa meilleure forme. C’est un cheval qui a besoin de courir avec un peu de fraîcheur. L’année dernière, il avait très bien couru dans la July Cup, en se classant troisième, et je me demande si cela vaut le coup de le courir aussi à Royal Ascot, au risque de le cuire.»

Un pedigree d’étalon. Brando est hongre mais il a un pedigree d’étalon. Son père est l’excellent Pivotal (Polar Falcon). Sa mère, Argent du Bois (Silver Hawk), n’a pas réussi à trouver sa course en France. Quand il fut acheté pour 115.000 Gns  à la Craven breeze up, Argent du Bois avait déjà une gagnante de Gr1, la très bonne Ticker Tape (Royal Applause). Une demi-sœur de Brando, Sant’Elena (Efisio), a produit l’excellent sprinter Reckless Abandon (Exchange Rate) qui a remporté le Prix Morny, les Middle Park Stakes (Grs1) et le Prix Robert Papin (Gr2). Argent du Bois a un 2ans par Cape Cross, acheté 50.000 Gns par Dermot Farrington à la Tattersalls October Sale book2.