PRIX DJEBEL (GR3) - Dice Roll, en rouleau compresseur

Courses / 09.04.2018

PRIX DJEBEL (GR3) - Dice Roll, en rouleau compresseur

DEAUVILLE, LUNDI

Certes, il a beaucoup apprécié le terrain lourd et s’est retrouvé dans le bon couloir de la piste, tandis que le favori, lui, a couru en demi-teinte. Mais quand un poulain de 3ans gagne au canter, de cinq longueurs, sa préparatoire classique, il y a une seule explication : il est bon ! Dice Roll (Showcasing) était le plus riche – suite à son succès dans le Critérium de la Vente d’Octobre Arqana – parmi les onze poulains français au départ du Prix Djebel (Gr3), et en même temps le plus sous-évalué. Il a remis les pendules à l’heure en 1’28’’67, c’est à dire 1 seconde et 28 centièmes plus vite que les pouliches dans le Prix Imprudence. Si vous préférez raisonner en longueurs, le représentant de Giacomo Algranti aurait infligé neuf longueurs à Cœur de Beauté.

Le coup du K.O. aux derniers 500m. Le train fait la course et Dice Roll n’a pas fait de détail. Très allant en début de parcours dans le peloton qui a évolué au centre de la piste, l’alezan a attendu les derniers 500m pour se séparer de son compagnon de voyage Epic Adventure (Shamalgan) et a foncé en direction du poteau. Il a placé à ce moment le véritable coup du K.O. à tous ses adversaires et a continué dans son action, sans faiblir. Le temps total du Prix Djebel est meilleur que celui du Prix Imprudence, mais Dice Roll a été plus vite aussi pour finir.  Fabrice Chappet a dit : « Il a gagné trois de ses quatre courses l’année dernière, sans affronter non plus des chevaux de Groupe, ce qui lui a permis de s’endurcir sans connaître des combats durs. Il a dominé son sujet tout le long de la course. C’est un poulain qui apprécie les lignes droites et les terrains allant du souple au lourd. Il a gagné en bon cheval et la suite logique de son programme est la Poule d’Essai des Poulains. Il n’est pas engagé dans les Guinées, mais nous laissons toutes les portes ouvertes. Les supplémentations sont faites pour cela. »

Il a beaucoup progressé. On est en droit de se poser la question de son niveau sur un parcours avec tournant (cependant, à Chantilly, il l’avait quand même bien négocié et il avait tenu 1.600m), mais il faut surtout enregistrer les progrès du représentant de Giacomo Algranti. Si l’on prend en repère la valeur des ses dauphins, Magic Bibou (Panis) et Batwan (Kendargent) – qui sont respectivement 42,5 et 41,5 –, Dice Roll a affiché au moins 47,5, c’est-à-dire deux kilos de plus qu’à 2ans. Il faut considérer aussi qu’il effectuait sa rentrée alors que ses adversaires avaient déjà couru cette année. Tout compte fait, le pensionnaire de Fabrice Chappet n’est pas loin d’une valeur 50, il lui manque encore une petite marche à franchir pour la Poule.

Magic Bibou et Batwan ont fait leur valeur, tandis qu'on s’attendait à beaucoup mieux de la part de Sacred Life (Siyouni). Il n’a pas réussi à accrocher le bon wagon quand Dice Roll a placé l’accélération décisive et il a terminé quatrième, un peu mou. Il n’a pas fait sa valeur, c’est très évident. Stéphane Wattel nous a dit : « Bien sûr, il y a de la déception, car je n’ai pas vu ce lundi le cheval de l’an dernier. Il a sans doute été désorienté par le parcours en ligne droite, d'autant plus qu’il n’avait pas un numéro dans les boîtes facile, et que je ne voulais pas d’une course offensive. Donc Théo a fait ce qu’il a pu avec les ordres que je lui avais transmis. Cette sortie va nous donner une base de travail. L’objectif est toujours d’aller sur la Poule, mais nous irons en challengers, ce qui sera plus confortable pour le cheval, le jockey et l’entraîneur ! Je pense que j’ai quelques leviers à ma disposition pour présenter un cheval différent le jour J. Il n’avait fait qu’un seul gazon avant sa rentrée. Il va donc logiquement progresser sur cette sortie. »

Pedigree : http://jourdegalop.com/wp-content/uploads/2018/04/Dice-Roll.pdf

Un Showcasing qui tient. Dice Roll est le quatorzième gagnant de Groupe issu de Showcasing (Oasis Dream), qui avait débuté sa carrière d’étalon à 5.000 £. C’est avec les résultats qu’il a bâti sa progression et il est proposé cette année à 35.000 £. Ses produits sont principalement recherchés pour la vitesse, mais il a montré qu’il pouvait aussi donner des chevaux qui tiennent plus que 1.200m, sa distance de prédilection. Dice Roll a été acheté 130.000 € par Amanda Skiffington à la vente d’octobre Arqana, où il était présenté par le haras d’Étreham. Il était beaucoup plus cher que le prix moyen des yearlings de Showcasing (51.000 €). La mère, Schlague (Pulpit), avait gagné sa course et elle a donné un gagnant sur trois produits précédents. La deuxième mère, Si je N’Avais Plus (Kaldoun), deuxième du Prix Finlande (L), a été une pouliche de 1.600m, tout comme la troisième mère, Boréale (Bellypha).

Schlague a une yearling, sa première pouliche, par Elusive City (Elusive Quality).

Green Desert
Oasis Dream
Hope
Showcasing
Zafonic
Arabesque
Prophecy
DICE ROLL (M3)
A P Indy
Pulpit
Schlague
Schlague
Kaldoun
Si je N'avais Plus
Boréale

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 1.000m : 26’’13

De 1.000m à 600m : 24’’61

De 600m à 400m : 12’’23

De 400m à 200m : 12’’85

De 200m à l’arrivée : 12’’85

Temps total : 1’28’’67

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.