TOP NOVICES’HURDLE (GR1) - Lalor ou la victoire de l’émotion

Courses - International / 13.04.2018

TOP NOVICES’HURDLE (GR1) - Lalor ou la victoire de l’émotion

AINTREE (GB), VENDREDI

TOP NOVICES’HURDLE (GR1)

Lalor ou la victoire de l’émotion

L’émotion était palpable à l’arrivée du Top Novices’ Hurdle (Gr1), ce vendredi à Aintree. En effet, la victoire est revenue à Lalor (It’s Gino), entraîné par Kayley Woollacott, qui a eu une licence provisoire pour succéder à son mari, Richard, disparu à l’âge de 40 ans en janvier dernier. Richard Woollacott tenait Lalor en haute estime. Le fils de l’étalon de Rosière-aux-Salines It’s Gino avait d’ailleurs offert sa première victoire de prestige à son ex-entraîneur lorsqu’il avait gagné un bumper labellisé Gr2 lors du dernier Grand National Festival. Si l’on excepte sa rentrée en février, après son opération du cornage, il a toujours fini dans les trois premiers.

Arrivé frais sur cette épreuve, il l’a emporté nettement, décrochant ainsi son premier Gr1. Rapproché avec du gaz au milieu de la ligne d’en face, il a évolué en quatrième position avant de prendre l’avantage pour franchir l’avant-dernière claie. Attaqué par Bedrock (Fastnet Rock) en dehors, il a repoussé son assaut sur le plat, calé le long de la corde, pour gagner brillamment. Sollicité de bonne heure, l’élève de Clovis et Florence Bardin Vision des Flos (Balko) a été courageux pour venir prendre la deuxième place à Bedrock, affichant de nets progrès. Il ne devrait pas recourir cette saison. C’est le Champion Jockey en titre Richard Johnson qui était en selle sur Lalor. Il a déclaré : « C’est difficile de trouver les mots… Ce qui est arrivé en début d’année est très triste, et Lalor avait été le premier grand gagnant de Richard Woollacott. Revenir ici et gagner à nouveau à Aintree est fantastique pour la mémoire de Richard et sa famille. Lalor est un très beau cheval, solide, qui a de la tenue. Il a vraiment baissé la tête à la fin pour donner tout ce qu’il a. » En larmes, Kayley Woollacott a ajouté : « C’est incroyable ! C’est un jour rempli d’émotions, mais je suis sûre que j’ai été aidée depuis là-haut. Lalor est très spécial pour moi comme il l’était pour Richard. Il ira sur le steeple un jour car il est fait pour ça. Ces derniers mois, le monde des courses m’a montré combien il était solidaire. Beaucoup de gens ont été derrière moi et m’ont aidée. »

Un premier Gr1 pour le polyvalent It’s Gino. Triple placé de Gr1 et troisième de l’Arc de Triomphe (Gr1) de Zarkava, It’s Gino est arrivé en France, au Haras de Rosières-aux-Salines, en 2016. Ce fils de Perugino et d’une mère par Lomitas, proposé à 2.500 €, signe un premier gagnant de Gr1 grâce à Lalor. Le cheval présente la particularité d’avoir aussi produit de très bons sprinters (Forgino ou Bondi pour ne citer qu’eux), des milers (Rosebay) et, bien sûr, des sauteurs de premier plan.