BREEZE UP ARQANA - Faits marquants

Institution / Ventes / 12.05.2018

BREEZE UP ARQANA - Faits marquants

Jamie McCalmont craque pour une belle Sea the Stars

#5 F Sea the Stars & Ninas Terz, par Tertullian 400.000 €

Acheteur : Jamie McCalmont

Vendeur : Grove Stud

Éleveur : Sunderland Holding Inc.

Jamie McCalmont est monté jusqu’à 400.000 € pour avoir cette belle pouliche par Sea the Stars présentée par Grove Stud. Brendan Holland l’avait achetée pour 100.000 € à Goffs. Cette 2ans, probablement pas précoce, allie le modèle et le pedigree. Elle est le premier produit de sa mère, Ninas Terz (Tertullian), placée de Listeds en Allemagne. La deuxième mère, Nina Célèbre (Peintre Célèbre), est gagnante de Listed en Allemagne et a donné le doué, mais facétieux Pakistan Star (Shamardal), gagnant de la Queen Elizabeth II Cup (Gr1) à Hongkong depuis la parution du catalogue. Il s’agit d’une belle souche allemande : la quatrième mère est Night Petticoat (Petoski), gagnante du Diane allemand (Gr2) et mère de Next Desert (Desert Style), gagnant du Derby allemand (Gr1).

Jamie McCalmont a expliqué : « C’est une très belle pouliche. Il faudra certainement l’attendre un peu, elle n’est pas taillée comme une 2ans précoce à la Kodiac ! Je l’ai achetée pour Andrew Rosen et elle devrait aller à l’entraînement chez Roger Charlton. Nous aimons beaucoup son père, Sea the Stars, et son nouveau propriétaire a déjà une fille de ce dernier, September Stars, qui lui ressemble beaucoup et qui a très bien couru en Angleterre et aux États-Unis. » Andrew Rosen est un propriétaire américain et il a des chevaux à l’entraînement en Amérique et en Europe. Son meilleur cheval a été la jument Icon Project (Empire Maker), qui avait commencé sa carrière en Europe avant de s’envoler aux États-Unis où elle a remporté les Personal Ensign Stakes (Gr1).

Anthony Stroud frappe d’emblée

#2 M Naadam (Siyouni & Nayara, par Nayef) 385.000 €

Acheteur : Stroud Coleman Bloodstock Ltd

Vendeur : Longways Stables

Éleveurs : Baudron (s) & Herald Bloodstock Ltd

La breeze up Arqana est partie sur les chapeaux de roues ! Le lot 2 a déclenché une belle bataille où Anthony Stroud, caché dans le couloir, a eu le dernier mot à 385.000 €. Ce fils de Siyouni était présenté par Longways Stables, qui l’avait acheté 100.000 Gns à la vente de yearlings d’octobre de Tattersalls, dans le Book 2. Il est le premier produit de sa mère, Nayara (Nayef), une élève de l’écurie Wertheimer & Frère qui avait débuté sous les couleurs de ses éleveurs avant d’être achetée à réclamer par Louis Baudron suite à une victoire à Longchamp. La deuxième mère, Trumbaka (In the Wings), est gagnante des Prix de Flore et Corrida (Grs3). Elle a donné Russiana (Red Ransom) qui avait laissé une forte impression pour ses débuts et avait ensuite pris des places au niveau Listed. Il s’agit de la souche de Russian Blue. Anthony Stroud a expliqué : « C’est un beau poulain, qui a fait un bon breeze. Je doute qu’il reste en France. »

Un Lope de Vega pour Al Shaqab Racing

#40 M Lope de Vega & Single, par Singspiel 300.000 €

Acheteur : Al Shaqab Racing

Vendeur : Star Bloodstock

Éleveurs : Lynch-Bages Ltd, Camas Park Stud

Nicolas de Watrigant a eu le dernier mot à 300.000 € pour ce beau poulain par Lope de Vega présenté par Star Bloodstock. Il avait été acheté pour 180.000 € à la vente d’août Arqana. C’est un fils de Single (Singspiel), gagnante du Prix des Marettes (F, à l’époque) et deuxième du Prix d’Aumale (Gr3). C’est une belle famille, vivante. La deuxième mère, Tender Morn (Dayjur), est placée du Prix de la Vallée d’Auge (L) et a donné Zantenda (Zamindar), gagnante du Prix d’Aumale (Gr3) et troisième du Prix Marcel Boussac (Gr1), ainsi que Kenya (Galileo), un 3ans gagnant des Killavullan Stakes (Gr3) à 2ans. Il s’agit de la souche de Diableneyev (Nureyev). Nicolas de Watrigant a expliqué : « C’est un super poulain, par Lope de Vega. Il bouge bien sur la piste. Je l’ai acheté pour Al Shaqab Racing. »

Charlie Gordon Watson fait son marché

#53 M Motivator & Treasure, par Anabaa 280.000 €

Acheteur : Charles Gordon Watson Bloodstock

Vendeur : Mocklershill

Éleveur : Haras du Quesnay

Charlie Gordon Watson s’est montré actif lors de cette breeze up. Il a eu le dernier mot à 280.000 € pour le lot 53 présenté par Mocklershill, un poulain par Motivator et Treasure (Anabaa). Ce croisement, Motivator sur fille d’Anabaa, est celui de la championne Trêve qui, comme ce poulain, a été élevée au haras du Quesnay. Il avait été acheté 60.000 € à la vente d’août Arqana. Il s’agit d’une bonne famille du Quesnay. La mère est gagnante du Prix de la Vallée d’Auge (L) et elle a pris la troisième place du Prix d’Arenberg (Gr3). Au haras, elle a déjà donné Trésorier (Dunkerque), deuxième d’un Prix Ronde de Nuit (L). Treasure est une sœur de Tibaldi (Motivator), troisième du Prix Miesque (Gr3).

Charlie Gordon Watson a dit : « C’est un très beau poulain qui se déplace très bien. J’aime beaucoup cela. Je suis ravi de l’avoir. Il a été acheté pour un client anglais et il va rejoindre les boxes de Charlie Fellowes. »

#34 M Wootton Bassett & Scarlet Sonnet, par Invincible Spirit 240.000 €

Acheteur : Charles Gordon Watson Bloodstock

Vendeur : Mocklershill

Éleveur : Écurie Skymarc Farm

Charlie Gordon Watson est allé jusqu’à 240.000 € pour le lot 34, un beau fils de Wootton Bassett présenté par Mocklershill. Ce poulain avait été acheté 85.000 € à la vente v.2 Arqana. Il est le deuxième produit de sa mère, Scarlet Sonnet (Invincible Spirit), gagnante d’une course à 2ans. Il faut remonter à la troisième mère pour trouver du black type : Sahara Sun (Alysheba) s’est classée troisième d’un Prix de Saint-Cyr (L) et on lui doit Sahara Slew (Seattle Slew), gagnante des Ribblesdale Stakes (Gr2). Il s’agit de la souche de Sandbar (Oasis Dream), gagnante d’un Prix Cléopâtre (Gr3) et troisième du Prix de Diane (Gr1), et Brasileira (Dubai Destination), gagnante des Prix Urban Sea et Panacée (Ls).

Le poulain va désormais prendre la destination de l’Angleterre, comme l’a expliqué Charlie Gordon Watson : « Je l’ai acheté pour un propriétaire hongkongais et il va prendre la destination de Newmarket pour rejoindre les boxes d’Ed Dunlop. Nous aimons beaucoup l’étalon et c’est un très beau cheval. Willie Browne sait préparer les chevaux ! »

Godolphin continue à soutenir Poet’s Voice

#18 M Poet’s Voice & Poppet's Passion par Clodovil 380.000 €

Acheteur :Godolphin

Vendeur : Mocklershill

Éleveur : Whatton Manor Stud

Anthony Stroud, agissant pour Godolphin, a dû aller jusqu’à 380.000 € pour décrocher le lot 18. Il nous a ensuite confié : « Le poulain a réalisé un bon breeze et il a été préparé par un bon professionnel. Il va revenir en Angleterre et le patron décidera ensuite qui sera son entraîneur. C’est un beau cheval et il est issu d’un de nos étalons. » Ce poulain a été acheté 42.000 Gns par Jamie B Bloodstock en octobre dernier à Tattersalls. Son père Poet's Voice (Dubawi) a commencé à faire la monte en 2012 et il a déjà donné sept gagnants de Groupe. Ce 2ans est cette année le produit de son père ayant généré la plus grosse enchère sur un ring (hors ventes de chevaux à l’entraînement). Sa mère a déjà donné un gagnant en France, Mubaalegh (Dark Angel) qui est monté en valeur 47 et a gagné une Classe 1 en 2017 sous l’entraînement de John Hammond. La deuxième mère a produit trois black types dont le célèbre Overdose (Starborough) qui a fait la fierté du galop hongrois il y a une dizaine d’années. Lauréat de seize courses, ce sprinter avait notamment remporté le Goldene Peitsche (Gr2), l’Hamburg-Trophy (Gr3) et à deux reprises le Premio Carlo E. Francesco Aloisi (Gr3). Il s’était aussi classé proche quatrième des King's Stand Stakes (Gr1). La troisième mère a produit Musicanna (Cape Cross), troisième des Falmouth Stakes et des Sun Chariot Stakes (Grs1).

Les derniers Scat Daddy attirent les convoitises

#51 F Scat Daddy & Sure Route par Ishiguru 360.000 €

Acheteur : Godolphin

Vendeur : Yeomanstown Stud

Éleveur : Peter Magnier

L’ultime génération du regretté Scat Daddy (Johannesburg) est née en 2016. Compte tenu de la réussite de cet étalon, sur le gazon comme sur le dirt, ses derniers produits sont très recherchés. Il a donné 165 black types dont 64 gagnants de Groupe. Récemment, son fils Justify a remporté le Kentucky Derby (Gr1), fait rarissime pour un étalon qui a aussi donné quatre gagnants de Groupe sur le gazon de Royal Ascot. Comme tous les produits d’étalons appartenant à Coolmore, Scat Daddy a longtemps été boycotté par Godolphin. Les hommes du cheikh Mohammed ont commencé à investir sur sa production l’an dernier. Le lot 51, une belle alezane, était visiblement tendue et elle n’a cessé de placer de petites ruades sur le ring. Ces quelques facéties n’ont pas découragé Anthony Stoud. C’est lui qui a placé l’enchère finale à 360.000 € pour celle qui fut achetée 125.000 $ à Fasig Tipton par Yeomanstown Stud. Elle est le premier produit de Sure Route (Ishiguru), placée de Listed à la fois sur le turf et sur le dirt. Il faut remonter à la troisième mère pour retrouver du caractère gras. Cette dernière avait donné trois black types, dont Motor City (Street Sense), lauréat des Iroquois Stakes (Gr3). Anthony Stoud nous a confié après avoir signé le bon : « Je l’ai achetée pour Godolphin. C’est une belle pouliche. Nous avons acquis d’autres Scat Daddy en septembre dernier à Keeneland et ils se comportent bien. Je ne connais pas encore l’endroit où elle sera entraînée. »

#10 M Scat Daddy & Parisian Affair par Mr. Greeley 320.000 €

Acheteur : Phoenix & D. Farrington

Vendeur : Gaybrook Lodge Stud

Éleveur : Barronstown Stud

L’an dernier, aux États-Unis, Phoenix Thoroughbred a acquis cinq produits de Scat Daddy, pour des prix allant de 800.000 $ à trois millions de dollars, dont Take Me With You

(troisième des Albany Stakes, Gr3). Le lot 10 de la breeze up Arqana a fait monter les enchères jusqu’à 320.000 € et Dermot Farrington nous a expliqué après avoir signé le bon : « Je l’ai acheté pour Phoenix Thoroughbred. Je ne sais pas encore où il va aller à l’entraînement, certainement en France. Ce très beau poulain est solide. C’est la dernière chance d’acheter des produits de Scat Daddy. Nous sommes contents de ceux que nous avons achetés précédemment. » Il avait acheté pour 160.000 $ l’an dernier à Keeneland. Si ce poulain reste en France, ce sera le premier représentant de Phoenix Thoroughbred à évoluer sur notre sol.

Sa mère, Parisian Affair (Mr. Greeley) a gagné une Listed sur le gazon aux États-Unis. Elle a déjà donné quatre gagnants, dont Crimson China (Giant's Causeway) qui a décroché son black type sur le turf américain. La deuxième mère a produit l’étalon du haras d’Étreham Elusive City (Elusive Quality) gagnant du Prix Morny et troisième des Middle Park Stakes (Grs1). Phoenix Thoroughbred a déjà eu des chevaux à l’entraînement en France, notamment chez André Fabre.

Une pouliche à cheval sur turf et dirt pour Paul Roy

#49 F Arch & Stroll By par Stroll 270.000 €

Acheteur : Michael Roy

Vendeur : Powerstown Stud

Éleveur : Indian Creek

Jeremy Noseda nous a dit, après avoir signé le bon à 270.000 € : « C’est une belle pouliche et elle a fait un bon breeze. Elle me plaît beaucoup et je vais l’entraîner. Je l’ai achetée pour le père de Michael Roy. » Paul Roy, le nouveau propriétaire de cette pouliche, a présidé la BHA (British Horseracing Authority), la France Galop britannique. Elle a été dénichée à Keeneland en 2017 pour 77.000 $ par Powerstown Stud. L’étalon américain Arch (Kris S) est mort en janvier 2016. Le lot 49 appartient donc à son avant-dernière génération. Gagnant de Gr1 sur le dirt, il a bien sûr donné des gagnants à haut niveau sur cette surface, comme Blame (Breeders' Cup Classic, Gr1), lui-même à l’origine de Senga, gagnante du Prix de Diane Longines (Gr1). Mais Arch a aussi donné des lauréats à haut niveau sur le gazon européen, comme Les Arcs (Darley July Cup & Golden Jubilee Stakes, Grs1). Stroll By (Stroll), la mère du lot 49, est placée de Listed sur le dirt à 3ans. Elle a déjà produit deux gagnants aux États-Unis, un sur le dirt et l’autre sur le gazon. C’est la famille des étalons Pulpit (Blue Grass Stakes et Fountain Of Youth Stakes, Gr2), le père de mère de Dice Roll (Showcasing) qui sera au départ ce dimanche dans l’Emirates Poule d’Essai des Poulains (Gr1) et Johannesburg (Breeders' Cup Juvenile Stakes, Phoenix Stakes, Middle Park Stakes et Prix Morny, Grs1), le géniteur de Sageburg et Scat Daddy.

Mark McStay fait vivre un grand moment à l’écurie La Frênée

#144 M Frankel & Kiss a Miss, par Kissin Kris 770.000 €

Acheteur : Avenue Bloodstock

Vendeur : Écurie La Frênée

Éleveur : Muteb Bin Abdullah

Jennifer Pardanaud, qui dirige l’écurie La Frênée avec son mari Ronan Le Dantec, était émue après la vente du lot 144, un fils de Frankel – le seul du catalogue – qu’elle présentait. Il a en effet quitté le ring au prix de 770.000 €. Un conte de fées pour ces consignataires qui présentaient pour la première fois des chevaux à la breeze up Arqana. C’est Mark McStay qui a eu le dernier mot sur les courtiers travaillant avec Phoenix Thoroughbred à l’issue d’une longue lutte.

Ce poulain avait beaucoup de choses pour lui : il avait du modèle et de la prestance et a fait preuve de beaucoup de calme durant son passage sur le ring. C’est un fils de Frankel et sa mère, Kiss a Miss (Kissin Kris) a pris plusieurs places dans des Stakes. Elle a aussi déjà donné un gagnant de Gr1 : Backseat Rhythm (El Corredor), gagnante des Garden City Stakes (Gr1).

Mark McStay a expliqué : « C’est un fils de Frankel et le frère d’une gagnante de Gr1. Je l’ai acheté pour un nouveau client qui souhaitait avoir un cheval spécial et je ne voulais pas le décevoir ! Il n’a pas fait le breeze le plus rapide, mais il devrait être un cheval pour la fin de saison et l’année prochaine. »

Une journée forte en émotion pour l’écurie La Frênée. Jennifer Pardanaud a expliqué : « Nous espérions que le poulain fasse 200.000 €, mais on ne s’attendait pas à ce prix-là. Je suis à la fois heureuse et un peu perdue. Nous sommes installés depuis quelques années dans le débourrage et le pré-entraînement et j’ai déjà la chance que l’on me confie de tels chevaux. Nous avons mis tout notre cœur dans leur préparation, tout en les respectant. Ce poulain est arrivé au haras du Mézeray en juillet de l’année dernière puis il a rejoint le pré-entraînement chez nous. Son propriétaire a souhaité le passer en vente et il nous l’a laissé pour sa préparation. C’est un très bon poulain, que nous avons toujours estimé. Nous avions pris une douche froide avec notre poulain par Oasis Dream, car nous pensions qu’il ferait plus. C’est un très bon cheval. La Nathaniel s’est ensuite bien vendue. »

L’éleveur de ce poulain est le prince Muteb bin Abdullah, un Saoudien qui a eu sous ses couleurs le bon Kreem (Hurricane Run) notamment, et qui avait beaucoup investi chez Arqana il y a quelques années. C’est à Deauville qu’il avait acheté la mère de la pouliche par Nathaniel, vendue 75.000 €.

La mère du poulain, Kiss a Miss, avait été présentée à la vente de novembre de Keeneland en 2008, alors qu’elle était pleine d’El Corredor. Présentée par Hill’n’Dale, elle avait été achetée 1.400.000 $ par S.K.A.S., l’entité du Prince Muteb.

Direction Hongkong !

#122 M More than Ready & Generosity, par Unbridled’s Song 525.000 €

Acheteur : Stroud Coleman Bloodstock Ltd

Vendeur : Grove Stud

Éleveur : Peter E. Blum Thoroughbreds LLC

Assis au restaurant, Matt Coleman l’a emporté pour le lot 122, un beau poulain par More than Ready né au début du mois de mai 2016. Il lui aura fallu aller jusqu’à 525.000 € pour s’offrir ce joli Gift, tel que le poulain est nommé… Il a été le premier poulain de cette breeze up 2018 à atteindre la barre des 500.000 €. Côté pedigree, on retrouve des origines 100 % américaines. C’est d’ailleurs aux États-Unis que Brendan Holland (Grove Stud) l’a trouvé, devant débourser 160.000 $ à la vente de yearlings de Keeneland de septembre pour l’avoir. Côté pedigree, c’est un fils de Generosity (Unbridled’s Song), gagnante de Stakes aux États-Unis. Elle a déjà donné deux black types : Integrity (Hard Spun), gagnant de Stakes aux États-Unis, et Grateful (Hard Spun), placée des Glen Falls Stakes (Gr3). Ce poulain s’apprête désormais à faire un long voyage…

Matt Coleman a expliqué : « Je l’ai acheté pour un client de Hongkong. Il a fait un bon breeze et c’est un très beau poulain. More than Ready a déjà bien réussi avec ses produits à Hongkong. »

Un Kodiac pour un futur jeune entraîneur

#164 M Kodiac & Miss Spinamix, par Verglas 320.000 €

Acheteur : Morten Buskop Bloodstock

Vendeur : Grove Stud

Éleveur : Écurie Skymarc Farm

Brendan Holland avait déboursé 150.000 € pour acquérir ce fils de Kodiac lors de la vente de yearlings d’octobre Arqana. Revenu à Deauville pour la breeze up, le poulain a fait monter les enchères jusqu’à 320.000 €, étant adjugé à Morten Buskop. Ce beau poulain gris a fait un bon breeze. Sa mère, Miss Spinamix, a pris des places en compétition et est une propre sœur de Spinacre (Verglas), gagnante des Flame of Tara Stakes (L) et troisième d’un Prix Imprudence (Gr3). La deuxième mère est donc Spinamix (Spinning World) qui a aussi donné San Sicharia (Daggers Dawn), gagnante de Gr3, Same World (Hawk Wing), gagnant du Prix Ridgway (L), ou encore Spin Cycle (Exceed and Excel), gagnant de Listed aux Émirats…

Morten Buskop a dit : « Il a fait l’un des meilleurs breeze de la session. Nous aimons beaucoup ce cheval, son attitude et son athlétisme. Il peut être précoce. Je l’ai acheté pour un client qui souhaite rester anonyme, mais qui a déjà des chevaux en Scandinavie. C’est la première fois qu’il achète un cheval pour l’international. Il pourrait aller à l’entraînement chez un jeune homme qui, nous l’espérons, obtiendra bientôt sa licence d’entraîneur. Mon client est un entrepreneur et il souhaite aider et encourager les jeunes gens ambitieux qui veulent se lancer. »

Le seul War Front de la vente part aux États-Unis

#100 M War Front & Visions of Clarity, par Sadler’s Wells 250.000 €

Acheteur : Justin Casse

Vendeur : Oak Tree Farm

Éleveur : Flaxman Holdings Ltd

Le lot 100, une des deux wild cards de la vente, était le seul produit de War Front inscrit à cette breeze up Arqana. Poulain puissant, il a fait monter les enchères jusqu’à 250.000 €, lui qui n’avait pas atteint son prix de réserve à la vente de septembre de Keeneland, quittant le ring à 175.000 $. Ce 2ans alliait le modèle et le pedigree. Il appartient à une belle souche Niarchos. Sa mère, Visions of Clarity (Sadler’s Wells), a remporté un Prix de Bagatelle (L). Au haras, elle a donné Pathfork (Distorted Humor), gagnant des National Stakes (Gr1) et des Futurity Stakes (Gr2). Elle a aussi donné Lotus Sutra (Kingmambo) qui n’a pas couru, mais est la mère de Buying Trouble (Hat Trick), gagnant de Stakes, et Nucifera (More than Ready), gagnant du Prix François Boutin (L) et deuxième d’un Prix La Rochette (Gr3). Visions of Clarity est une fille d’Imperfect Circle (Riverman), gagnante des Firth of Clyde Stakes (L) et deuxième des Cheveley Park Stakes (Gr1), et mère du champion miler Spinning World (Nureyev).

Justin Casse a expliqué : « Le poulain va partir aux États-Unis. Je l’ai acheté pour un client qui souhaite rester anonyme et a déjà investi à Arqana dans le passé. J’ai eu de la chance avec War Front dans le passé. Il a de la taille et du cadre et sa famille maternelle regorge d’étalons. »

En pensant à Heshem 

#138 M Footstepsinthesand & Itasca, par Dylan Thomas 220.000 €

Acheteur : Al Shaqab Racing

Vendeur : Mocklershill

Éleveur : Succ. M. de Moratalla

Acheté 47.000 € à la vente v.2, le lot 138 retrouvait le ring d’Arqana à l’occasion de cette breeze up. Ce poulain puissant, présenté par Mocklershill, a fait monter les enchères jusqu’à 220.000 €, étant adjugé à Nicolas de Watrigant pour Al Shaqab Racing. C’est un fils de Footstepsinthesand et il est le deuxième produit de sa mère, Itasca (Dylan Thomas). Itasca est une sœur d’Ask for the Moon (Dr Fong), gagnante du Prix Saint-Alary (Gr1) et du Prix Pénélope (Gr3), ainsi que de Princess Asta (Canford Cliffs), gagnante du Premio Chiusura (Gr3). Au haras, Ask for the Moon a donné Astrology (Galileo), gagnant des Dee Stakes (Gr3) et troisième du Derby d’Epsom (Gr1). C’est une souche riche en black types, dans laquelle on retrouve Boris de Deauville (Soviet Star), Célimène (Dr Fong), Altérité (Literato), ou encore Monroe Bay (Makfi)…

Nicolas de Watrigant a dit : « Nous n’avions acheté qu’un seul produit de Footstepsinthesand dans le passé et il s’agit d’Heshem… Pour nous, il a gagné le Prix Eugène Adam (Gr2), a pris la deuxième place de la Dubai Turf (Gr1) où il devançait Ribchester (Iffraaj). Et ce poulain-là nous fait tellement penser à lui ! Nous sommes allés un peu au-delà de notre budget, mais nous le voulions. »

Les derniers Scat Daddy attirent les convoitises

#165 M Scat Daddy & Missamerica Bertie par Quiet American 825.000 €

Acheteur : Jamie Mc Calmont

Vendeur : Mocklershill

Éleveur : Nesco II Limited

Cinq produits de Scat Daddy (Johannesburg) sont passés ce samedi sur le ring d’Arqana et ils ont généré à eux seuls 2,355 millions d’euros, soit près de 16 % du chiffre d’affaires total de la vente. Avec le temps, un certain nombre d’étalons sont sortis des breeze up (Dream Ahead, Rio de la Plata…) et c’est le pari que fait Coolmore en achetant pour 825.000 € le lot 165 de la vente d’Arqana. Ce poulain est indemne des sangs de Sadler’s Wells et Danzig et si un jour il montre le potentiel pour entrer au haras, il représentera un véritable outcross pour la jumenterie européenne. Jamie McCalmont a fait monter les enchères et il nous a ensuite dit : « Il ne reste pas beaucoup d’occasions d’acheter des produits de Scat Daddy qui est un étalon exceptionnel et qui ne cesse de s’améliorer. Mieux encore, il va certainement devenir un père de pères. Son fils No Nay Never a encore sorti un gagnant aujourd’hui en Irlande. Concernant le lot 165, son breeze donnait l’impression qu’il n’allait pas vite. Pourtant, son chrono est remarquable. C’est très important. Je l’ai acheté pour Coolmore et je vous laisse imaginer qui va l’entraîner. » Ce poulain a été racheté 370.000 $ à Keeneland l’an dernier. Sa mère a déjà donné Carried Interest (Henny Hughes), deuxième des Futurity Stakes (Gr2) sur le dirt de Belmont Park. La deuxième mère a produit trois black types sur le dirt, dont Allamerican Bertie (Quiet American), gagnant du Falls City Handicap et du Rampart Handicap (Grs2) et Hurricane Bertie (Storm Boot), lauréat des Prioress Stakes (Gr2) et placé de Gr1. C’est la famille d’un bon cheval de gazon américain, Beach Patrol (Lemon Drop Kid), gagnant des Arlington Million Stakes, des Joe Hirsch Turf Classic Stakes et des Secretariat Stakes (Grs1). Coolmore n’a jamais cessé de faire confiance au sang américain, même lorsque celui-ci n’est plus à la mode en Europe. Le grand haras irlandais compte déjà deux fils de Scat Daddy dans sa cour d’étalons : No Nay Never et Caravaggio.

#140 M Scat Daddy & Kaloura par Sinndar 700.000 €

Acheteur : Phoenix & D. Farrington

Vendeur : Grove Stud

Éleveur : Frank Hutchinson

Racheté 195.000 $ à Fasig Tipton l’an dernier, ce poulain cumulait les points positifs et cela s’est matérialisé par le troisième prix de la vente, à 700.000 € : les derniers Scat Daddy (Johannesburg) sont extrêmement recherchés, quatre des cinq meilleurs produits de cet étalon sur le turf sont des mâles, sa famille est très vivante avec l’espoir classique Luminate (Lawman) et il était présenté par un consignataire qui a vendu beaucoup de bons chevaux à la breeze up Arqana (The Grey Gatsby, Tamazirte...) Il va rejoindre l’effectif de Phoenix Thoroughbred grâce à la pugnacité de Dermot Farrington qui n’a pas faibli face à plusieurs acheteurs très motivés. Le courtier nous a expliqué : « C’est un beau cheval qui a bien breezé. La famille est bonne et vivante. Mais il a fallu se battre, car tout le monde veut les derniers Scat Daddy. Nous allons prendre le temps avant de décider quel sera son avenir. » Sa mère, Kaloura (Sinndar), une élève de Son Altesse l’Aga Khan, a gagné le Prix Mélisande (L). Elle s’est classée deuxième du Prix de Malleret (Gr2) avant d’être exportée à 4ans aux États-Unis. La deuxième mère, Kalamba (Green Dancer), a produit Kalanisi (Doyoun), lauréat de la Breeder’s Cup Turf et des Dubai Champion Stakes (Grs1), devant Montjeu (Sadler’s Wells). Kalanisi a été battu à deux reprises, dans les Eclipse Stakes et dans les Juddmonte International Stakes (Gr1) par le cheval de fer, Giant’s Causeway (Storm Cat). Ce lot 140 a la même deuxième mère que Luminate, lauréate des Prix de Condé et Pénélope (Grs3) et qui vise le Prix de Diane Longines (Gr1) où elle devrait être l’une des favorites.

Kerri Radcliffe à la recherche de la future Lady Aurelia

#111 F Exchange Rate & Dying to Dance par Street Cry 400.000 €

Acheteur : Kerri Radcliffe Bloodstock

Vendeur : Mocklershill

Éleveur : Rose Hill Farm

En 2017, Kerri Radcliffe n’avait acheté qu’un seul lot. Il était présenté par Mocklershill et avait réalisé le top price de la vente à 1,4 million d’euros. Cette année, elle n’a également acheté qu’un seul lot, encore une fois présenté par Mocklershill. Pour 400.000 €, elle a acquis une élégante pouliche, achetée pour 235.000 $ l’an dernier à Keeneland. Kerri Radcliffe a déclaré : « Elle a fait un très bon breeze, en allant très vite et en montrant un style fantastique. J’espère qu’elle ira à Royal Ascot ! Je l’ai achetée pour Georges Bolton, le copropriétaire de Lady Aurelia (Scat Daddy) qui a gagné les King's Stand Stakes (Gr1), le Darley Prix Morny (Gr1) et les Queen Mary Stakes (Gr2). Rien n’est décidé concernant le choix de son entraîneur. »

Exchange Rate (Danzig), son père, est mort en 2016. Il reste cependant d’actualité comme en témoignent les performances de l’espoir classique Homérique. Précédemment, il était surtout connu en Europe pour la paternité de Reckless Abandon (Middle Park Stakes et Prix Morny, Grs1). Dying to Dance (Street Cry), sa mère, a donné trois gagnants, dont le précoce Encumbered (Violence), lauréat des Del Mar Juvenile Turf Stakes (L). La deuxième a produit trois black types, Alva Glen (Gulch), gagnant des March Stakes (L), Lyphard's Honor (Highest Honor), lauréat du Prix Montenica (L) et Shrewd Idea (Alleged), deuxième du Prix Royal-Oak et troisième de l’Aral-Pokal (Grs1).

Un Siyouni pour le cheikh Mohammed

#124 M Siyouni & Grace Lady par Muhtathir 280.000 €

Acheteur : Godolphin

Vendeur : Mocklershill

Éleveur : Jean-Philippe Dubois

Anthony Stoud a acheté pour le compte de Godolphin ce fils de Siyouni (Pivotal). Les enchères sont montées jusqu’à 280.000 €. Il avait été racheté 120.000 € en août 2017. Le courtier nous a dit : « Il bouge bien, c’est un bon poulain. Sa prestation en piste était bonne et je suis heureux que nous ayons pu l’acheter. » Sa mère, Grace Lady (Muhtathir), a remporté le Prix Corrida (Gr2) et elle a déjà donné Alhadab (Camelot), récent troisième du Prix Greffulhe (Gr2) et deuxième du Prix Noailles (Gr3). La deuxième mère, Parcelle de Sou (Ajdayt), s’est classée troisième du Prix Sagan (L) à Auteuil et elle a donné Darwins Fox (Kahyasi), lauréat du Kilbegnet EBF Novice Chase (Gr3). C’est une famille de bons sauteurs comme Geluroni (Antarctique), gagnant des Prix La Périchole et Edmond Barrachin (Gr3).

Deux pouliches bien nées pour Paul Roy (avec lot 49)

#118 F Wootton Bassett & Faviva par Storm Cat 250.000 €

Acheteur : Michael Roy

Vendeur : Tally Ho Stud

Éleveur : Haras d’Étreham

Jeremy Noseda a acheté une deuxième pouliche pour Paul Roy qui fut le propriétaire de Dutch Art (Prix Morny et Middle Park Stakes, Grs1) et Sixties Icon (St Léger, Gr1). Après avoir signé le bon, l’entraîneur nous a expliqué : « J’aime beaucoup cette pouliche qui est très typée course. On croise les doigts. Son père produit bien et il a de bonnes statistiques. » Ce lot 118 a été vendu pour 250.000 €. Elle avait été dénichée au mois de septembre par Federico Barberini pour 60.000 €. Elle est née au haras d’Étreham où son père Wootton Bassett (Iffraaj) fait la monte. La moitié des black types de ce dernier sont des femelles et après Almanzor (Prix du Jockey Club, Gr1), il aura peut-être un deuxième classique dans sa production ce dimanche. En effet, Wootton ** fait partie des favoris de The Emirates Poule d’Essai des Poulains (Gr1).

Faviva (Storm Cat), la mère, a déjà donné trois gagnants, dont Ipanemo (Iffraaj), pris en valeur 38 et Favoritisme (Dabirsim), gagnant d’un handicap en valeur 38,5. La troisième mère, Coup de Génie (Mr Prospector), fut la meilleure 2ans française de la saison 1993 et notamment gagnante du Prix Morny et du Prix de la Salamandre (Grs1). Elle est à l’origine de Bago (Grand Prix de Paris, l’Arc de Triomphe, le Ganay, le Jean Prat et le Critérium International, Grs1), Maxios (Prix d’Ispahan et le Prix du Moulin de Longchamp, Grs1), Exit To Nowhere (Jacques Le Marois, Gr1), Machiavellian (Prix de la Salamandre et Prix Morny, Grs1), Hydro Calido (Deuxième de la Poule d'Essai des Pouliches, Gr1), Senga (Prix de Diane Longines)…

La réussite d’Exceed and Excel à Hongkong

#161 M Exceed and Excel & Miss Chicane par Refuse to Bend 220.000 €

Acheteur : The Hong Kong Jockey Club

Vendeur : Knockanglass Stables

Éleveur : Brook Stud Bloodstock Limited

Le représentant du Hong Kong Jockey Club, Mark Richards, est allé jusqu’à 220.000 € pour ce poulain acquis 42.000 Gns en octobre à Tattersalls. Il nous a confié : « Ce poulain a une superbe action qui couvre beaucoup de terrain. Ce n’est pas vraiment un beau cheval, mais il est très correct. Son breeze nous a impressionnés. Enfin Exceed and Excel connaît une belle réussite à Hongkong grâce à sa production. » Exceed and Excel (Danehill), qui approche la barre des 250 black types, a donné plusieurs chevaux qui se sont distingués à Sha Tin, comme Amber Sky, Mr Stunning, Rewarding Hero, Crown Prosecutor… Miss Chicane (Refuse to Bend), la mère du poulain, a déjà produit un gagnant aux Émirats arabes unis. Le croisement avec Exceed and Excel a déjà fonctionné sur cette famille, comme en témoigne la réussite d’un produit de la deuxième mère du lot 161, Best Terms (Exceed and Excel), lauréate des Lowther Stakes et Queen Mary Stakes (Grs2).

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.