DERBY ITALIANO (GR2) - Et de trois pour Cristian Demuro

Courses - International / 20.05.2018

DERBY ITALIANO (GR2) - Et de trois pour Cristian Demuro

CAPANNELLE (IT), DIMANCHE

Quand il sent le parfum classique, Cristian Demuro devient une machine à gagner. Une semaine après son succès avec Olmedo ** (Declaration of War) dans l’Emirates Poule d’Essai des Poulains (Gr1), le pilote italien a réussi un glorieux retour chez lui et a remporté pour la troisième fois en quatre ans le Derby italien (Gr2). Il avait le choix, entre six chevaux du puissant escadron Botti, puisque le premier jockey, Dario Vargiu, devait monter par contrat la pouliche Flower Party (Duke of Marmalade), et il a choisi le bon, Summer Festival (Poet’s Voice). Il nous l’avait confié avec une semaine d’avance : « Ce poulain a gagné une course de référence, le Premio Emanuele Filiberto (L) en rendant du poids. Il a l’air d’être solide et régulier, et en plus il tient. S’il ne gagne pas le Derby, il sera quand même très près. »

La domination Botti. Il avait raison et a été tout simplement parfait en selle sur le représentant Dioscuri, la casaque de la famille Botti. Il a pris tout de suite la direction des opérations et a réglé l’allure, accompagné par Henry Mouth (Henrythenavigator), avec Flower Party bien cachée derrière les deux, et l’anglais Dark Acclaim (Dark Angel) pas loin. Summer Festival est parti en progression à 800m du poteau et Henry Mouth est venu l’attaquer peu après. C’est à 600m du but que la course a connu un moment décisif : l’étrier droit de Pierre-Charles Boudot s’est cassé et le pilote français a dû jouer l’équilibriste pour soutenir son cheval. Les deux ont fait le trou et Summer Festival a filé vers le succès. Il s’est imposé d’une longueur et demie et les Dioscuri, Alduino Botti et son frère Giuseppe, ont fourni le jumelé gagnant. Cristian Demuro a dit : « C’est dommage pour Pierre-Charles mais l’accident n’a rien changé. Mon cheval est reparti et il aurait pu continuer encore pendant 400m. C’est bon cheval et il a mérité le succès. »

Un huitième Derby pour la famille. À trois longueurs, la pouliche Flower Party a gardé la troisième place devant l’anglais Dark Acclaim. Les six premiers de l’arrivée ont le nom Botti dans la colonne de l’entraîneur. Alduino Botti, qui a fêté son huitième succès, a expliqué : « Le gagnant du Premio Emanuele Filiberto est toujours le cheval à battre dans le Derby italien. Le premier Derby winner de la famille, My Top (High Top) avait suivi le même chemin en 1983. Summer Festival et Henry Mouth sont des bons chevaux. La pouliche court bien et j’espère qu’elle pourra récuper de cet effort en vue des Oaks d’Italie (Gr2). Elle a trois semaines devant elle. » Summer Festival avait commencé sa carrière avec un facile succès à Florence, en juin de ses 2ans. Ce n’est pas un point de départ habituel pour un gagnant de Derby, même en Italie. Il en était à sa huitième sortie et a signé sa sixième victoire. Il vaut dans les 110 de rating international (valeur 50), c’est-à-dire le standard de la course.

Un hommage à Poet’s Voice. Alduino Botti a déniché le futur gagnant à Tattersalls Ireland, sa boutique sale préférée, et il l’a payé 12.000 €. Un bon investissement car le poulain a dépassé les 330.000 € de gains. Summer Festival est le huitième gagnant de Groupe produit par Poet’s Voice (Dubawi), mort il y a quelques mois. La moitié de ses gagnants se sont imposés en Italie. Sa mère, Kammaan (Diktat), a gagné deux courses et a donné un autre gagnant. Kammaan est une propre sœur de Toolain, qui a gagné une Listed à Ascot. Kammaan a un 2ans par Bated Breath (Dansili).

Alice Bertiaux, un miracle à Rome

La cavalière belge Alice Bertiaux a signé un très beau succès ce dimanche à Capannelle, dans l’étape italienne du championnat du monde Longines Fegentri des cavalières. En selle sur Circus Ring (Fastnet Rock), elle a pris franchement l’avantage à 300m du poteau mais semblait battue quand, en pleine piste s’est manifestée Bonita De Mas (Lord Shanakill) avec la Suédoise Jessica Vadst. C’est sur la ligne d’arrivée que Circus Ring a réussi à reprendre un petit nez. Il faut noter que Circus Ring, arrivée en Italie en décembre, n’avait pas gagné en cinq sorties dans la Péninsule. Son dernier succès remontait à mars 2017, quand il s’était imposé dans un handicap sur la P.S.F. de Dundalk, sous la férule de Joseph O’Brien et la monte de Donnacha O’Brien.

PREMIO MAURO SBARIGIA (L)

Domagnano, premier gagnant black type pour Planteur

Le 3ans Domagnano  a donné un premier succès black type à son père, Planteur (Danehill Dancer), qui officie au haras de Bouquetot. Le représentant de la Razza Ambrosiana, qui avait bien couru dans le Premio Parioli (Gr3), s’est imposé d’une longueur dans le Premio Mauro Sbarigia (L), la consolante de la Poule italienne. Il a eu un parcours propre et Cristian Demuro l’a poussé vers le succès au bon moment. Domagnano est issu de la française Daloisi (Marchand de Sable), qui a remporté quatre courses. Il a été acheté 9.000 € à la vente Tattersalls Irlande de septembre par Alduino Botti.

 

 

 

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.