Le mot de la fin - Maghreb

Courses / 12.05.2018

Le mot de la fin - Maghreb

Le mot de la fin : Maghreb

Ce mercredi, en remportant le Prix Texanita (Gr3), Alistair (Panis) a offert un premier Groupe en France chez les pur-sang anglais au Marocain M’hamed Karimine. Ce dernier est à la tête d’une des écuries les plus puissantes et les plus titrées du Maghreb chez les pur-sang arabes. Alistair, un élève de l’Écurie Jarlan, a été acquis à l’entraînement. Mais M’hamed Karimine a aussi des ambitions dans l’élevage et c’est en France qu’il a acquis ses reproducteurs des deux races. En 2015, il nous avait confié : « J’ai actuellement cent dix-neuf poulinières, pur-sang arabes, pur-sang anglais et anglo-arabes dans mon haras près de Bouznika. C’est une passion familiale, mon père a par le passé été président de la Société des courses de Casablanca. J’aimerais venir courir en France si l’occasion se présente. Mon objectif serait de gagner avec un cheval qui est né et qui a été élevé chez nous, chez les pur-sang arabes comme chez les pur-sang anglais. » Le 27 avril, Hajres (Nizam) a remporté le Prix Dormane (Gr3 PA) à La Teste-de-Buch. Il est le premier cheval élevé en Tunisie à remporter un Groupe en France. Son propriétaire, le Libyen Emadadein Alhtoushi, a aussi des pur-sang anglais à l’entraînement chez Henri-Alex Pantall.