LONGINES KENTUCKY OAKS (GR1) - Monomoy Girl et la vista de Florent Geroux

Courses - International / 05.05.2018

LONGINES KENTUCKY OAKS (GR1) - Monomoy Girl et la vista de Florent Geroux

LONGINES KENTUCKY OAKS (GR1)

Monomoy Girl et la vista de Florent Geroux

Le jockey français Florent Geroux devait inventer quelque chose pour aider Monomoy Girl (Tapizar) qui avait reçu un mauvais cadeau surprise au tirage des boîtes des Longines Kentucky Oaks (Gr1). Le 14 en pleine piste était un handicap, mais Geroux a trouvé une solution simple comme bonjour : il a pris un bon départ et il a tout de suite placé sa pouliche à la hanche de l’animatrice, Take Charge Paula (Take Charge Indy). Il a attendu le dernier tournant et l’attaque de Wonder Gadot (Medaglia d’Oro) pour demander l’effort à Monomoy Girl et les deux se sont détachées. Monomoy Girl n’a pas fait de fleur à sa rivale, il y a eu aussi un contact au moment décisif, mais au passage du poteau, le pilote français avait trois quarts de longueur d’avance et trois quarts de course gagnée…

Une décision correcte. Le dernier quart est arrivé avec la décision des commissaires qui ont examiné la réclamation de John Velazquez, le jockey de Wonder Gadot. Monomoy Girl avait fait une petite faute, pas assez importante pour changer le résultat, et sa victoire a été confirmée. Florent Geroux a dit : « Une fois qu’elle a pris l’avantage, ma pouliche attendait l’autre, j’ai été obligé de lui mettre quelques claques, mais sans exagérer parce qu’elle est capable de s’arrêter. » Mark Casse, l’entraîneur de Wonder Gadot, a accepté la décision des commissaires : « Wonder Gadot a changé de jambe au moment du contact, elle aurait terminé beaucoup plus près sans cela, mais je pense que les commissaires ont pris la bonne décision : c’est difficile de rétrograder dans une course comme les Longines Kentucky Oaks si la faute n’est pas énorme. » La favorite, Midnight Bisou (Midnight Lute), s’est retrouvée enveloppée dans le peloton et elle a gagné des rangs pour se classer troisième.

Rachel Alexandra et Rags to Riches… Monomoy Girl n’est pas Rachel Alexandra, même si elle a acquis son premier Groupe dans les Rachel Alexandra Stakes (Gr2) lors de sa rentrée en février à Fair Grounds, en Louisiane. Elle est entraînée par Brad Cox, l’enfant du pays, qui est né à quelques centaines de mètres de Churchill Downs. Il a fait ses gammes chez Dallas Stewart, l’un des élèves du professeur Wayne Lukas, avant de s’installer à son compte en 2005. Le jeune homme, 38 ans, est monté en puissance et l’année dernière, il avait gagné 204 courses. Monomoy Girl, qui avait fait des débuts gagnants en septembre sur le gazon à Indiana Downs, a découvert le dirt lors de sa troisième sortie dans les Rags To Riches Stakes, une autre course nommée en l’honneur d’une gagnante des Kentucky Oaks qui a battu les mâles dans une épreuve de la Triple Couronne. Monomoy Girl a un record de six victoires et une deuxième place en sept sorties. Elle est déjà millionnaire en dollars…

Geroux tête de liste des jockeys. Florent Geroux figure largement en tête au classement par les gains des jockeys aux États-Unis avec 11,314 millions de dollars. C’est vrai, les sept millions de la Pegasus World Cup pèsent lourd, mais même en neutralisant cette course, il reste confortablement dans les sept premiers du classement avec soixante-dix-neuf succès. Pour la première fois depuis son arrivée aux États-Unis en 2007, il affiche une réussite à la gagne de 21 %. Les Kentucky Oaks sont son 24e Gr1 et son 79e Groupe.

Le lot numéro 1.611… Le catalogue de Keeneland, en septembre 2016, proposait 4.479 yearlings. Monomoy Girl était le lot 1.611 et elle est passée sur le ring lors de la sixième session, le samedi, quand tous les gros acheteurs avaient déjà quitté le Kentucky. C’est pour 100.000 $ que Liz Crow a réussi à l’acheter. Son père, Tapizar (Tapit), avait ses premiers 2ans ; la mère, Drumette (Henny Hughes), avait remporté un petit maiden sur 1.100m à Turfway Park et au moment de la vente, son premier produit avait gagné deux réclamers, l’un en Arkansas et l’autre au Texas… Le deuxième a remporté deux claimings à Puerto Rico et la future lauréate des Kentucky Oaks est le troisième produit de la jument. La page du catalogue n’était pas si mal pour une pouliche de la sixième session. Tapizar, avec du recul, a donné 56 gagnants sur 92 foals de sa première génération et il en est à 22 sur 76 avec la deuxième, celle de Monomoy Girl qui est la seule lauréate de Groupe. Drumette est une demi-sœur de Drum Major (Dynaformer), qui a remporté un Gr3 sur le gazon, et leur mère, Endless Parade (Williamstown), a terminé invaincue sa courte carrière : cinq sorties et cinq victoires dont trois au niveau stakes.

Le 2ans propre frère de Monomoy Girl n’a pas encore couru, son demi-frère yearling par Palace Malice (Curlin) a été acheté 60.000 $ par Fir Grove Sarm chez Keeneland November quand la future lauréate des Kentucky Oaks était invaincue en trois sorties.

Les vingt-quatre Groupes de Florent Geroux

Année Course Cheval

2018 Pegasus World Cup Gun Runner

2018 Longines Kentucky Oaks Monomoy Girl

2018 Ashland Stakes Monomoy Girl

2017 Breeders' Cup Classic Gun Runner

2017 Whitney Stakes Gun Runner

2017 Woodward Stakes Gun Runner

2017 Stephen Foster Handicap Gun Runner

2017 La Troienne Stakes Big World

2016 Belmont Oaks Catch a Glimpse

2016 Ogden Phipps Stakes Cavorting

2016 Delaware Handicap I'm a Chatterbox

2016 Beverly D. Stakes Sea Calisi (FR)

2016 Clark Handicap Gun Runner

2016 E. P. Taylor Stakes Al's Gal

2016 Spinster Stakes I'm a Chatterbox

2016 Secretariat Stakes Beach Patrol

2016 United Nations Stakes World Approval

2016 Natalma Stakes Victory to Victory

2015 Breeders' Cup Turf Sprint Mongolian Saturday

2015 Breeders' Cup Juvenile Fillies Turf Catch a Glimpse

2015 Arlington Million The Pizza Man

2015 Cotillion Stakes I'm a Chatterbox

2015 Queen Elizabeth II Challenge Cup Her Emmynency

2014 Breeders' Cup Sprint Work All Week