À la découverte des représentants de la Fegentri - Trois questions à l’Américaine Bethany Baumgardner

Courses / 16.06.2018

À la découverte des représentants de la Fegentri - Trois questions à l’Américaine Bethany Baumgardner

Bethany Baumgardner, jeune femme de 28 ans, est originaire de White Hall, dans le Maryland. Elle représente les États-Unis dans le championnat du monde Longines Fegentri 2018.

Jour de Galop. - Quel est votre parcours ?

Bethany Baumgardner. - Je monte le matin pour une écurie de courses et le soir je travaille à la réception d’un hôtel. Je suis impliquée dans les courses depuis des années. Lorsque j’ai fini mes études, je me suis vite rendu compte que c’était un moyen rapide et facile de gagner un peu plus d’argent. Je trouvais que les jockeys étaient fous de faire ce qu’ils font mais, quand j’ai eu l’occasion de monter ma première course, j’étais ravie ! Après cette expérience, je savais que je voulais continuer dans les courses.

Qu’est-ce que la Fegentri représente pour vous ?

La Fegentri est synonyme d’amitié pour moi. Je me souviens avoir été inquiète de rencontrer les autres filles. Est-ce qu’elles m’apprécieraient ? Allions-nous parler la même langue ? À la fin de la journée, il était clair que peu importaient les différents horizons d’où nous venions, nous avions toutes le même amour pour les chevaux et les courses. Cela nous a rapidement réunies et nous sommes devenues une grande famille.

Quel est votre meilleur souvenir ?

Mon meilleur souvenir en course a été mon premier gagnant en obstacle. C’était sur une piste locale, tous mes amis et ma famille étaient présents. Je me souviens avoir galopé jusqu’à la dernière haie à côté d’un autre cheval et mon cheval s’est envolé au-dessus du dernier obstacle. Nous nous sommes bien réceptionnés et, sur le plat, mon petit cheval, Snow Blizzard, m’a permis de réaliser un rêve. Je dois beaucoup à ce cheval, il m’a aidée à être où je suis aujourd’hui et je lui en suis très reconnaissante.