Gold Cup d’Ascot : la fin de trois ans d’attente…

International / 20.06.2018

Gold Cup d’Ascot : la fin de trois ans d’attente…

ROYAL ASCOT (GB), JEUDI

Ce jeudi marque la fin d’une interminable attente de trois ans. Le duel tant attendu va enfin avoir lieu, lors de la plus mythique des épreuves pour stayers : la Gold Cup d’Ascot (Gr1). Enfin, Vazirabad (Manduro) et Order of St George (Galileo) vont se rencontrer. Ils dominent en Europe leur spécialité depuis l’âge 3ans. En 2015, Vazirabad gagnait ce titre en remportant le Prix Royal-Oak (Gr1). En 2015, Order of St George gagnait aussi ce titre en annihilant l’opposition dans l’Irish St Leger (Gr1). Depuis ces deux performances, on attend le duel qui permettra de les départager. Ou plutôt de pouvoir vraiment les départager.

Ratings : avantage "Order". Si l’on en croit les ratings internationaux, Order of St George est trois à quatre livres supérieur à Vazirabad. Il y a toutefois un élément à prendre en compte dans cette affirmation : le style. Order of St George et Vazirabad sont deux stayers totalement opposés dans leur façon d’être. Le pensionnaire d’Aidan O’Brien est capable de réaliser de grandes envolées. Il avait remporté l’Irish St Leger 2015 par onze longueurs, face à un lot de faible qualité. En 2017, il avait enlevé cette même épreuve par neuf longueurs. Il a remporté sa première Gold Cup par trois longueurs… Savoir gagner de loin est souvent un net avantage pour obtenir un rating élevé.

Vazirabad, quant à lui, est dans le schéma totalement opposé. Il fait ce qu’il a à faire, guère plus, guère moins. Vazirabad avait remporté le Qatar Prix Chaudenay par trois longueurs, ce qui est déjà beaucoup pour lui. On le voit plutôt finir vite pour prendre une longueur ou moins à son adversaire. Cette tendance à gagner de peu est encouragée, par la force des choses, par son entourage : devant, Vazirabad s’arrête. On le fait donc patienter au maximum pour venir au tout dernier moment et être en tête au passage du poteau. Cela, les ratings ne le prennent pas en compte !

                                      Rating 2015                Rating 2016                Rating 2017

Order of St George       124                              120                              123

Vazirabad                     120                              117                              177

Le point de référence : Big Orange. Les ratings nous donnent une indication pour le duel Vazirabad et Big Orange, mais c’est à manier avec des pincettes. Il y a un autre point de repère amusant : Big Orange (Duke of Mamarlade), tenant du titre de cette Gold Cup et sur la touche cette saison. Vazirabad a affronté trois fois Big Orange. C’était toujours dans la Dubai Gold Cup (Gr2). En 2016, Vazirabad était premier, à la lutte avec Big Orange, deuxième. En 2017, Vazirabad était premier, Big Orange était quatrième. En 2018, Vazirabad est premier… Big Orange douzième. Order of St George a quant à lui affronté deux fois Big Orange. Ce dernier l’a battu d’un rien, à la lutte, dans la Gold Cup d’Ascot 2017. Mais Order of St George l’a ensuite laissé à distance dans la Long Distance Cup (Gr2). Big Orange était à son zénith quand il a remporté cette Gold Cup. Mais il a été de moins en moins bien ensuite. Ce combat a pu lui laisser des traces. Order of St George, lui, est toujours là… Difficile de savoir qui, entre Vazirabad et Order of St George, va devancer l’autre. Le représentant de Coolmore est capable de durcir une course et le terrain bon à léger est un vrai plus en ce qui le concerne. Vazirabad doit attendre et ne devra pas le laisser trop filer même si, sur une pointe, il peut aller plus vite que lui.

Les arbitres. Ce n’est pas gagné d’avance pour les deux chevaux précités. Car il y a d’autres clients dans la course. Gagnant de la Goodwood Cup (Gr1) l’an passé, Stradivarius (Sea the Stars) arrive en pleine forme sur cette Gold Cup. Order of St George l’a déjà battu mais dans un terrain souple qui ne convenait pas au pensionnaire de John Gosden. Torcedor (Fastnet Rock) vient de remporter les Longines Sagaro Stakes (Gr3) par cinq longueurs, après avoir fini dernier de la Dubai Gold Cup. À lui de montrer que ce n’était pas qu’un coup d’éclat.

Le palmarès (Année/Lauréat/Entraîneur). 2017 : Big Orange (M. Bell). 2016 : Order of St George (A. O’Brien). 2015 : Trip to Paris (E. Dunlop). 2014 : Leading Light (A. O’Brien). 2013 : Estimate (Sir M. Stoute).