NEUVIÈME CONFÉRENCE MONDIALE DU PUR-SANG ARABE DE COURSE

19.06.2018

NEUVIÈME CONFÉRENCE MONDIALE DU PUR-SANG ARABE DE COURSE

MADRID, MAI 2018

La capitale espagnole a accueilli du 1er au 4 mai dernier la neuvième édition de la conférence mondiale du pur-sang arabe de course, sous le patronage de Son Altesse le cheikh Mansour bin Zayed Al Nahyan. Près de quatre cent délégués, représentant quatre-vingts pays, ont participé à des ateliers de travail sur des sujets tels que l’élevage, la nutrition, ou encore le rôle des médias.

LE POIDS DES JOCKEYS ET LE BESOIN D’ÊTRE ASSURÉ

Ambassadeur du Festival du cheikh Mansour, le jockey Richard Mullen a souligné l'utilité des travaux de la John Moores University, qui ont incité nombre de ses collègues à modifier leur perception de la notion de "faire le poids". Beaucoup de jockeys abordent désormais la question de la nutrition de manière plus professionnelle, comme de véritables athlètes. Le Dr Jamal Hout résume l’idée ainsi : « Que manger et comment le manger ». L’accent a également été mis sur l’aide apportée par les minéraux et les vitamines pour permettre aux jockeys de conserver un poids stable.

Amputé d’une jambe suite à un accident, l’entraîneur sud-africain Ernst Oertel a voulu rappeler la nécessité d’être bien assuré. Les jockeys Xavier Ziani et Richard Mullen ont d’ailleurs fait remarquer combien leur métier rendait les négociations difficiles auprès des compagnies d’assurance afin d’obtenir un contrat satisfaisant. Beaucoup ont exprimé le souhait que le personnel d’écurie – et pas seulement les jockeys – soit intégralement et durablement couvert.

LE BESOIN URGENT DE STANDARDISER LES RÈGLEMENTS

Même si les jockeys peuvent s’informer sur les règlements en vigueur dans les différents pays grâce à internet, le besoin de standardiser les règles concernant l’utilisation de la cravache, les amendes et les suspensions se ressent. De nombreux délégués ont demandé au Festival international de courses de chevaux arabes du cheikh Mansour bin Zayed Al Nahyan, ainsi qu’à la Fédération internationale des courses de pur-sang arabes (Ifahr) d’œuvrer dans ce sens. Le vétérinaire Stephano Daneri a d’ailleurs rappelé que l’utilisation de la cravache ne nuisait pas à l’intégrité physique de l’animal. Toutefois, comme il n'existe pas d'étude prouvant cette innocuité, un grand nombre de délégués a estimé que le point de départ de cette nécessaire standardisation devrait commencer avec l’utilisation de la cravache.

DIRECTION LA ROUMANIE

La conférence s’est achevée par le traditionnel passage de témoin et l’annonce de la ville qui accueillera la prochaine édition, en 2019. Après Abu Dhabi (édition inaugurale), La Haye, Berlin, Toulouse, Londres, Varsovie, Rome, Marrakech et Madrid, Bucarest sera la ville hôte de la dixième édition et les meilleurs experts du pur-sang arabe vont converger vers la capitale roumaine l’an prochain.