PRIX ANDRÉ BABOIN - GRAND CROSS DE LYON - Virtus d’Estruval s’adjuge un nouveau Grand Cross

Courses / 16.06.2018

PRIX ANDRÉ BABOIN - GRAND CROSS DE LYON - Virtus d’Estruval s’adjuge un nouveau Grand Cross

LYON-PARILLY, SAMEDI

Roi de Fontainebleau, où il a enlevé trois Grands Cross, Virtus d’Estruval (Panoramic) s’était aussi adjugé celui de Vichy. Très maniable, le représentant de Bernard Le Gentil a poursuivi son tour des cross français en gagnant sûrement le Prix André Baboin - Grand Cross de Lyon. Sur un bon terrain où il est toujours performant, Virtus d’Estruval a avalé les contre-haut, contre-bas, banquette et gué sans aucun souci, tout au long des 5.200m du parcours. D’abord attentiste à proximité des animateurs, il a pris la tête au dernier passage dans le bois de Parilly. Malgré une frayeur dans le tournant final, où il a failli être emmené sur la mauvaise piste, le pensionnaire de Guillaume Macaire a conservé la tête. Mais, à l’entrée de la ligne droite, Ungaro Roque (Cut Quartz) est venu prendre le meilleur à son intérieur. En selle sur Virtus d’Estruval, James Reveley lui a donné quelques coups de cravache sur l’encolure. Sur le plat, son partenaire est revenu sur Ungaro Roque pour le dominer nettement tout en résistant à la belle fin de course d’Unbrin de l’Isle (Dom Alco), deuxième. Ce dernier a la particularité d’avoir couru deux fois lors du Point to Point de Château-Gontier. En effet, il a participé à la course des veneurs et au Grand Cross des Clochers. Deux courses qui l’ont déclenché puisqu’il restait sur un succès dans le Grand Cross de Lignières. En dépit d’une faute au talus, il a tracé une ligne droite superbe. Ungaro Roque a fini troisième. L’autre favori de la course, Vœux d’Estruval (Daliapour), a fait une faute importante à la réception du contre-bas en sortant du bois et il a éjecté son jockey, Kilian Dubourg. Ce Grand Cross de Lyon 2018 a tenu toutes ses promesses : nous avons vu une très belle course, sans accidents, avec des chevaux de qualité à l’arrivée.

 

Le cousin d’Alex de Larredya. Élevé par Bernard Le Gentil comme son nom l’indique, Virtus d’Estruval est un fils de Panoramic et de Nina d’Estruval (Épervier Bleu), une jument inédite, déjà mère de Tiran d’Estruval (Discover d’Auteuil) et de Saison d’Estruval (Ultimately Lucky), tous deux lauréats d’une course sur les haies des Sables-d’Olonne. Virtus d’Estruval est le neveu de Kin d’Estruval (Panoramic), la mère d’Alex de Larredya (Crillon), lauréat du Grand Prix d’Automne (Gr1), du Prix de Compiègne (Gr3) et de la Grande Course de Haies de Printemps (Gr3). Virtus d’Estruval est donc le cousin d’Alex de Larredya. Il est aussi le neveu de Lettre d’Estruval (Vertical Speed), lauréate de seize de ses trente-trois courses.

 

 

 

 

Blushing Groom

 

 

Rainbow Quest

 

 

 

 

I Will Follow

 

Panoramic

 

 

 

 

 

Roberto

 

 

Immense

 

 

 

 

Imsodear

VIRTUS D’ESTRUVAL (H9)

 

 

 

 

 

 

Saint Cyrien

 

 

Épervier Bleu

 

 

 

 

Equadif

 

Nina d’Estruval

 

 

 

 

 

Kashneb

 

 

Aluette

 

 

 

 

Jocaste