PRIX DE DIANE LONGINES J-3 - Comme Homérique, les pouliches fleurissent au printemps

Courses / 13.06.2018

PRIX DE DIANE LONGINES J-3 - Comme Homérique, les pouliches fleurissent au printemps

PRIX DE DIANE LONGINES J-3

Comme Homérique, les pouliches fleurissent au printemps

Les pouliches sont comme les roses, elles ne fleurissent pas avec le gel. C’est le cas de Homérique (Exchange Rate) qui a été supplémenté — moyennant 66.000 € — par son propriétaire Steve Burggraf. Elle sera son premier partant dans Prix de Diane Longines. Après seulement quatre saisons dans les rangs des propriétaires, et un effectif numériquement réduit, il aborde pour la deuxième fois le niveau classique avec des ambitions. On se souvient de son premier essai fructueux avec Heuristique (Shamardal), troisième de l’Abu Dhabi Poule d’Essai des Pouliches (Gr1). Le 21 février, à la clôture des engagements, elle était encore inédite comme nous l’a expliqué son entraîneur Francis-Henri Graffard : « C’est une grande pouliche qui ne montrait pas grand-chose le matin. L’engager dans le Prix de Diane avant de la débuter me paraît un peu présomptueux. Elle avait bien travaillé sur la P.S.F. de Chantilly et j’ai décidé de la courir malgré le terrain pénible, car elle était prête pour aller aux courses»

Par Franco Raimondi

La ligne du Pénélope. La grande pouliche grise s’est imposée de huit longueurs dans le Prix de Brunehaut le 3 avril à Chantilly, et quatre semaines après, son entraîneur a décidé de l’aligner dans le Prix Pénélope (Gr3). À ce sujet, Francis-Henri Graffard a précisé : « Elle nous avait montré qu’elle avait de la qualité et je n’hésite pas à monter de catégorie une pouliche si elle le mérite. Sa course dans le Prix Pénélope a été très bonne, elle a terminé deuxième de Luminate (Lawman) après avoir fait illusion pour la victoire. Elle a manqué d’expérience. Homérique a une manière de courir bien à elle. La pouliche donne l’impression d’être prise de vitesse avant d’enclencher. »

Avec Boudot, dans un Diane de haut niveau. Homérique sera montée ce dimanche par Pierre-Charles Boudot dans un Prix de Diane Longines très relevé. Son entraîneur détaille : « Je trouve que c’est un vrai Prix de Diane, très ouvert et de haute qualité. Le choix est difficile, cinq ou six pouliches sont presque sur la même ligne, mais la barre est placée très haut. Je pense qu’Homérique sera compétitive. Le terrain lui est indifférent. Avant de la débuter, je craignais le lourd, mais elle a gagné dans ces conditions et le bon souple prévu dimanche ne doit pas la déranger. »

Exchange Rate, plus que de la pure vitesse. Homérique est passée deux fois sur un ring avant de trouver preneur, au troisième essai. Laurent Benoit l’a achetée 75.000 € à la breeze up d’Arqana. Une pouliche de breeze up dans le Diane, issue d’Exchange Rate (Danzig), un étalon recherché pour la vitesse et la précocité… cela peut paraître un peu atypique. C’est sans compter sur le fait qu’en Argentine, où il a officié trois saisons, il a donné la belle et bonne Kalithea qui a gagné le Seleccion (Gr1), le Prix de Diane du pays, ainsi que plusieurs autres lauréats de Gr1.

Les bonnes statistiques des pouliches supplémentées. Les pouliches supplémentées ont connu une belle réussite dans le Prix de Diane. Depuis 2003, quatorze propriétaires ont acheté leur ticket à la dernière minute. Neuf ont reçu une allocation. Six ont gagné plus que le prix de l’entrée tardive. Au total, les 772.000 € de ces treize supplémentations ont généré 2.242.253 € de gains (prime comprise). Il faut aussi tenir compte de la valorisation commerciale de la pouliche : même une place dans le Diane multiplie sa valeur. Et si le propriétaire n’est pas vendeur, il pourra toujours compter sur une mention du plus bel effet dans les catalogues des décennies à venir…

Valyra, l’invaincue. Deux gagnantes sur quatorze supplémentées, c’est une réussite exceptionnelle. L’infortunée Valyra (Azamour) avait gagné une "G" lors de ses débuts le 14 avril 2012 à Bordeaux. Son entourage avait décidé de débourser 55.000 € après un facile succès dans le Prix de Brunehaut (D) à Chantilly, un mois avant la course. Néanmoins, Valyra n’avait payé un rapport PMU que de 4,20/1, car elle faisait partie d’une écurie, Son Altesse l’Aga Khan étant triplement représenté. Il pouvait en effet aussi compter sur Dalkala (Giant’s Causeway) qui avait remporté le Prix Cléopâtre (Gr3), et la lauréate du Prix Saint-Alary (Gr1), Sagawara (Shamardal). La cote de la pensionnaire de Jean-Claude Rouget chez les books, qui n’offrent jamais d’écurie, était de 25/1. Elle était donc la moins convoitée du trio. Ses gains, avec la prime propriétaire et éleveur, ont été de 1.061.775 €. C’est beaucoup. Pas assez cependant pour compenser la perte dramatique d’une pouliche de cette classe.

West Wind, maiden jusqu’au 9 mai. L’autre gagnante de dernière minute du Prix de Diane n’est autre que West Wind (Machiavellian). En 2007, la pensionnaire d’Henri-Alex Pantall avait fait ses débuts le 23 mars à Saint-Cloud dans le Prix Nikellora (inédites) en se classant troisième avant d’ouvrir son palmarès lors de sa troisième sortie dans le Prix de la Chapelle en Serval (B) à Chantilly le 9 mai. West Wind avait affiché un rapport PMU de 8,1, alors que chez les books, l’effet de la monte de Frankie Dettori avait fait fondre la cote à 4,5/1.

Physiocrate avait débuté le 4 mai. La pouliche, dont les premiers pas furent les plus tardifs, parmi les six supplémentées qui sont montées sur le podium, n’est autre que Physiocrate (Doctor Dino) qui avait remporté le Prix du Pavillon de Manse (inédites) le 4 mai 2015 à Chantilly. Dix-sept jours plus tard, la pensionnaire d’Henri-François Devin s’est imposée dans le Prix de la Chapelle en Serval (B). Pour sa troisième sortie, dans le Prix de Diane, elle s’était inclinée face à l’anglaise Star of Seville (Duke of Marmalade) qui avait couru les Oaks. La pouliche de la famille Devin a décroché avec les primes (propriétaire et éleveur) 431.230 €. Desiree Clairy (Sholokhov), deuxième de Physiocrate dans la course de préparation, était elle aussi supplémentée. L’allocation pour sa quatrième place n’avait pas couvert les frais, mais la pouliche a été ensuite vendue aux États-Unis et a fait son retour en France. Elle a été achetée par Jean-Louis Bouchard, son propriétaire à l’époque du Prix de Diane, chez Arqana pour 210.000 €, pleine d’American Pharoah (Pioneerof the Nile)…

Où l’on reparle de Volta Les trois autres placées du Diane, après avoir été supplémentées, avaient toutes couru à 2ans. Sandbar (Oasis Dream) avait même ouvert son palmarès en octobre à Bordeaux. C’est avec le printemps qu’elle a vraiment fleuri, avec trois succès successifs, dont le Prix Cléopâtre (Gr3). Elle s’était classée troisième de l’édition 2010 de Sarafina (Refuse to Bend). Grey Lilas (Galileo) en 2004 et Volta (Siyouni) en 2016 ont démarré leur saison de 3ans en quête d’un succès. La première l’a acquis le 4 avril à Longhcamp, la deuxième le 24 mars à Saint-Cloud. Elles avaient bien mérité leur supplémentation. Grey Lilas avait gagné le Prix de la Grotte (Gr3) avant de terminer deuxième dans la Poule d’Essai des Pouliches. Volta, après un succès dans le Prix Volterra (L) avait remporté le Prix de Sandringham (Gr2).

Une supplémentation et trois retraits

France Galop a validé lundi matin les partants probables du Prix de Diane Longines (Gr1) qui se dispute dimanche à Chantilly. Elles sont encore treize en lice. Homérique a été supplémentée. Trois pouliches ont disparu de la liste : Wild Illusion (Dubawi) qui dispose de deux engagements à Royal Ascot, Victorine (Le Havre), récente lauréate du Prix Mélisande (L) et Tosen Gift (Lope de Vega) qui s’est classée cinquième du The Gurkha Coolmore Prix Saint-Alary (Gr1) lors de sa dernière sortie.

PRIX DE DIANE LONGINES

Gr1, 3ans, femelles, 2.100m

# Engagée Entraîneur

1 Shahnaza A. de Royer Dupré

Athena A. O’Brien

2 Happily A. O’Brien

3 Laurens K. Burke

4 Castellar C. Laffon-Parias

5 Homérique (Supp) F.-H. Graffard

Wild Illusion C. Appleby

6 Musis Amica C. Appleby

7 Amazing Lips N. Clément

8 Luminate F. Head

9 Lady Athena Y. Durepaire

Bye Bye Baby A. O’Brien

Easter Lily A. O’Brien

Sizzling A. O’Brien

10 Assonance J.-P. Gauvin

11 With You F. Head

Victorine H.-A. Pantall

Tosen Gift S. Kobayashi

12 Barkaa F. Vermeulen

13 Soustraction C. Laffon-Parias