Ce week-end, il y a embouteillage au niveau des Groupes en Europe !

International / 25.08.2018

Ce week-end, il y a embouteillage au niveau des Groupes en Europe !

Ce week-end, il y a embouteillage au niveau des Groupes en Europe !

Dix-huit Groupes dans cinq pays différents. La quantité d’épreuves black types de ce week-end peut rivaliser avec la "grande bouffe" qui nous attend les 15 et 16 septembre, avec les Arc Trials (cinq Groupes), le Festival Irlandais (dix, dont six Grs1) et la réunion du St Leger (deux Groupes en plus du Classique). Et si on ajoute le St Leger allemand, on arrive à dix-neuf ! Le week-end du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe – 6 et 7 octobre – offre un menu de luxe, avec seize plats, dont onze 5 étoiles en direct des fourneaux d’un palace nommé ParisLongchamp. Le week-end des Champion Stakes, deux semaines après, ne compte pas moins de treize Groupes. Attention aux indigestions…

Gosden, un jumelé dans l’Ebor. Ce samedi anglais offrait six Groupes avec à la clé 615.000 £ d’allocations. Cependant, sur le plan médiatique, toutes ces courses n’ont pas pu rivaliser avec l’Ebor Handicap et ses 500.000 £. John Gosden a réussi un grand coup : il a gagné avec Muntahaa (Dansili), qui n’avait couru qu’une seule fois dans les handicaps il y a deux ans et ensuite avait remporté un Gr3. Le représentant du cheikh Hamdan Al Maktoum s’est détaché de trois longueurs et demie. Mieux encore, John Gosden a signé le jumelé avec Weekender (Frankel). Muntahaa n’est pas dans la première liste des engagés de la Melbourne Cup (Gr1), mais il peut acheter son billet au dernier appel, le 4 septembre. Quelques bookmakers le proposent à 20/1.

L’œil d’expert de Sir Michael regarde vers la France. Le jumelé dans l’Ebor Handicap a permis à John Gosden de dépasser les cinq millions de livres de gains et d’augmenter son avantage sur Sir Michael Stoute et Aidan O’Brien. Ces derniers ont plus d’un million de livres de retard. Sir Michael a pourtant gagné ce samedi les City of York Stakes (Gr3) avec Expert Eye (Acclamation). L’élève de Khalid Abdullah, associé à Lanfranco Dettori, a devancé Gordon Lord Byron (Byron), qui à 10ans n’a pas perdu l’envie. L’entraîneur a dit : « Il est beaucoup plus calme aux boîtes et il est dans un bon état mental. On peut penser à la France, notamment au Prix du Moulin de Longchamp et au Prix de la Forêt. Le mile n’est pas un souci, mais il lui faut du bon terrain. »

Goodwood, un doublé Balding. Antonia de Vega en pouliche d’avenir. Goodwood proposait une affiche avec trois Groupes. Andrew Balding en a remporté deux avec Beat the Bank (Paco Boy), qui a résisté aux attaques du sud-africain Whisky Baron (Manhattan Rain) et Stormy Antartic (Stormy Atlantic) dans le Celebration Mile (Gr2). Son 3ans Maid Up (Mastercraftsman) a gagné les March Stakes (Gr3), courues en mémoire du regretté John Dunlop. Le cheval de la réunion n’est autre que la pouliche de 2ans Antonia de Vega (Lope de Vega). Elle a terminé en boulet de canon dans les Prestige Stakes (Gr3), sur 1.400m. Cette course a été gagnée l’année dernière par la surprenante lauréate des 1.000 Guinées, Billesdon Brook (Champs Élysées). Antonia de Vega peut aller sur plus long et son objectif est le Fillies’ Mile (Gr1).

Aidan O’Brien, un coup de trois à la maison. Au Curragh les chevaux de tenue se sont préparés pour l’Irish St Leger (Gr1), dans un trial de Gr3. Flag of Honour (Galileo) a clamé un message très clair : la cavalerie d’Aidan O’Brien est sur le bon chemin. Le poulain, qui adore ce tracé, a contrôlé la course depuis le départ. L’après-midi fut brillant pour Ballydoyle, avec 5 gagnants, pour 54 partants dans les 14 jours précédents. Flag of Honour peut aller sur le St. Leger ou sur l’Irish St Leger. Il est un dur, mais peut-être pas assez bon pour les Grs1.

Mount Everest : Galileo & Six Perfection. Aidan O’Brien a présenté dans les deux maidens de samedi au Curragh deux juniors que l’on va revoir dans les Groupes. Mount Everest (Galileo & Six Perfections) a dominé la course sur 1.600m. Ce poulain de grande action en était à sa troisième sortie, mais il est visiblement sur la montante. Il sera proposé dans les Beresford Stakes (Gr2), une course dans laquelle son propre frère Yucatan avait décroché la deuxième place en 2016.

Un No Nay Never très impressionnant. L’inédit Ten Sovereigns (No Nay Never) a perdu en route ses vingt-quatre rivaux sur les 1.200m. Il s’est imposé de sept longueurs dans un très bon chrono. Aidan O’Brien a délivré une déclaration flatteuse : « Il est parti tout seul en pleine piste, ce n’est pas facile à faire au Curragh. Il avait travaillé comme un tout bon cheval, mais nos poulains sont toujours battus à leur première sortie. Je pense lui donner une autre course avant les Grs1. » Ten Sovereigns est engagé dans les National et les Dewhurst sur 1.400m et dans les Middle Park sur 1.200m. Cette dernière course est l’objectif le plus probable. Ten Sovereigns est le 19e gagnant issu de la première génération de No Nay Never (Scat Daddy). Il a été acheté 200.000 Gns chez Tattersalls October (book 2) et il est issu de Seeking Solace (Exceed and Excel), deuxième dans le Prix de la Seine sous l’entraînement d’André Fabre pour la casaque Godolphin. Sa propre sœur est dans le book 1 de Tattersalls.

Une dimanche irlandais, avec deux Grs2 tremplin. Ce dimanche, le sanctuaire irlandais nous propose une réunion qui pèsera lourd sur la saison des 2ans. Les Debutante Stakes (Gr2) pour les pouliches ont sorti sept gagnantes de Gr1 dans les dix dernières éditions, les Futurity Stakes (Gr2) pour les mâles ne peuvent pas rivaliser avec la course des femelles, mais ont quand même fourni cinq gagnants de Gr1 sur les dix ans et douze sur les vingt ans.

Zagitova, une pouliche de 1,6 million de Gns. Aidan O’Brien a trois pouliches, toutes par Galileo et gagnantes de maiden, dans les Debutante. Ryan Moore a choisi Zagitova (1,6 million de Gns, demi-sœur du lauréat du Prix Maurice de Gheest Garswood) qui s’est imposée de quatre grandes longueurs il y a deux semaines sur 1.600m à Cork. Donnacha O’Brien est associé à Iridessa (Ruler of the World), qui a ouvert son palmarès de façon impressionnante à Killarney. Aidan a fait appel à Seamie Heffernan pour Hermosa (propre sœur de Hydrangea) qui a gagné à Galway et à Wayne Lordan pour Peach Tree (demi-sœur de la gagnante de Gr2 Lucky Kristale). La favorite est Viadera (Bated Breath), une Abdullah entraînée par Ger Lyons qui a décroché la deuxième place face aux mâles dans les Anglesey Stakes, mais il faudra se méfier de Skitter Scatter (Scat Daddy), la seule gagnante de Groupe du lot.

Anthony Van Dyck, le bon 2ans de chez Ballydoyle. Le profil des Galileo Futurity Stakes est plus précis. Aidan O’Brien présente le meilleur 2ans de l’écurie, Anthony Van Dyck (Galileo), qui vient de se promener dans les Tyros Stakes (Gr3) à Leopardstown. Christmas (Galileo et la gagnante de Gr1 aux États-Unis, Christmas Kid) peut fournir un jumelé Ballydoyle. Le danger vient de Klute (Kodiac), qui s’est imposé lors de ses débuts pour Jessica Harrington, et le Bolger Guaranteed (Teofilo), qui a montré des moyens.