Taupin Rochelais, la légende de Waregem

International / 28.08.2018

Taupin Rochelais, la légende de Waregem

WAREGEM (BE), MARDI

À l’âge de 11ans, Taupin Rochelais (Al Namix) a réalisé un authentique exploit en s’imposant pour la quatrième fois consécutive dans le Grand Steeple-Chase des Flandres. Le tout sous le fardeau de 76 kilos ! Le petit champion de l’écurie des Dunes a ainsi marqué l’histoire de cette course, et plus généralement de l’obstacle. Toujours dans le groupe de tête, il a été l’un des rares concurrents à ne pas faire de fautes durant le parcours, notamment lors des deux sauts du Gaverbeek. À l’amorce du tournant final, son jockey, Thomas Beaurain, a durci la course, et seul Défit d’Estruval (Balko) a pu le suivre, après avoir réalisé un parcours sans anicroche. Tous deux se sont détachés à l’entrée de la ligne droite. Un instant, le pensionnaire de Guillaume Macaire a donné l’impression de pouvoir aller chercher Taupin Rochelais, qui lui rendait huit kilos (!). Mais Taupin Rochelais, à la corde, a pris l’ascendant avant la dernière courbe et s’est imposé sûrement. Défit d’Estruval a réalisé une belle performance pour se classer deuxième, précédant Votre Plaisir (Goldneyev) qui a fini troisième, à trente longueurs du représentant de la Tenuta dei Principi. Fou et Sage (Sageburg) a constamment évolué dans la seconde moitié du peloton et a accroché la quatrième place.

Une huitième victoire consécutive pour Patrice Quinton. Patrice Quinton sait parfaitement comment préparer un cheval pour le Grand Steeple des Flandres. L’entraîneur de Dragey a décroché sa huitième victoire consécutive dans cette épreuve mythique pour les passionnés d’obstacle. Comme depuis 2015, année au cours de laquelle Taupin Rochelais a remporté son premier Grand Steeple des Flandres, Patrice Quinton a souvent fait rentrer son pensionnaire fin juillet-début août, à Vichy ou Clairefontaine. Sauf l’année dernière, où il était rentré dans le Grand Steeple. Finalement, peu importe, avec ou sans préparatoire, Taupin Rochelais se transcende sur la piste belge, laissant sans mots son entraîneur. Comme d’autres sauteurs, Taupin Rochelais mériterait d’avoir son fan club, tant l’exploit qu’il a réalisé à Waregem est grand. Grâce à cette victoire, l’écurie des Dunes se relance dans la course à la Crystal Cup, elle qui l’a déjà gagné par le passé.

Objectif Merano ? Après la course, Thomas Beaurain, fidèle pilote de Taupin Rochelais, a rappelé qu’en 2017, le fils d’Al Namix avait été à Merano pour courir la Grande Course de Haies (Gr1), dont il avait fini deuxième. Cette année, le pilote penserait plus au Gran Premio di Merano (Gr1), sur le steeple, avec un parcours constitué de gros vert et similaire sur certains points à Waregem, ce qui avantagerait Taupin Rochelais. Merano, ça pourrait aussi être l’objectif de Défit d’Estruval, qui y a déjà brillé. Même s’il ne nous a toujours pas confirmé qu’il tenait vraiment 4.600m, il demeure capable d’obtenir un bon résultat dans un Gran Premio dans lequel est annoncé également Le Costaud (Forestier).

Le neveu d’un placé du Palaminy. Élevé par Solange Esnouf, Taupin Rochelais est un fils d’Al Namix, étalon au haras de Mirande, et de Katia Rochelaise (Panoramic), gagnante par trois fois sur le steeple, deux fois à Cluny et une fois à Dieppe. Taupin Rochelais est le seul vainqueur de sa mère et son meilleur produit. C’est le neveu de King du Lemo (Indian River), deuxième du Prix Antoine de Palaminy (L). Il appartient à la famille de… Sky Lawyer (Sea Lawyer) ! Ce sprinter a gagné un Gr3 sur 1.000m.

Amour du Puy Noir réussit le doublé

Waregem est une affaire de spécialistes. Taupin Rochelais a réalisé le quadruplé dans le Grand Steeple-Chase des Flandres. Pour sa part, Amour du Puy Noir (Ballingarry) a signé un doublé dans le Prix Jacques du Roy de Blicquy. Il y a un an, l’élève de Frédéric Bayle, Daniel Valade et de la succession Boyer avait offert une première victoire en tant qu’entraîneur à David Cottin. Un an plus tard, il lui a apporté de nouvelles grandes émotions. Amour du Puy Noir s’est détaché dans le tournant final et s’est imposé aisément, permettant à son jockey, Wilfrid Denuault, de signer un premier succès à Waregem. Dans l’étape de la Gentlemen’s League, le Prix Felix de Ruyck-Fegentri, la victoire est revenue à Cross Way (Hannouma) qui a été chercher Vaheoz (Doyen) sur le plat. Il était monté par l’Anglais Freddy Tett, qui a lui aussi décroché sa première victoire à Waregem et grapillé ainsi des points pour le challenge de la Gentlemen’s League. Dans la dernière épreuve du programme sur les obstacles, le Prix Baron Casier Laurent-Perrier, c’est le protégé de Guy Cherel Sitor d’Altea (Califet) qui l’a emporté à l’issue d’une belle fin de course.