Le mot de la fin - Exemple

Le Mot de la Fin / 25.08.2018

Le mot de la fin - Exemple

Le mot de la fin : Exemple

Ce vendredi, sur l’hippodrome de Kilbeggan, en Irlande, la casaque de Qatar Racing Limited a brillé sous l’entraînement de Willie Mullins dans un… bumper ! Le french bred Solindian (Solon) s’est en effet imposé sur les 3.600m du parcours dans cette catégorie qui prépare les futurs sauteurs. Plus tôt dans l’année, le 1er avril, les couleurs grenat ont brillé dans un Gr2 sur les claies à Fairyhouse grâce à Pallasator (Motivator), pensionnaire de Gordon Elliott. Qatar Racing Limited n’hésite donc pas à avoir quelques sauteurs à l’entraînement, même si son activité se concentre sur le plat. En Irlande, personne n’est étonné de voir les plus grandes casaques du plat briller sur les obstacles. Dans ce pays, on trouve encore beaucoup d’entraîneurs qui entraînent avec succès dans les deux disciplines (Mullins, Harrington, Joseph O’Brien…). Par le passé, une telle polyvalence était courante en France. Elle devient rarissime, alors que le programme français offre des allocations particulièrement attractives et une reconversion des plus valorisantes pour bien des chevaux. Pour certains, on dirait que l’obstacle n’existe pas. Il est négligé au point d’envoyer ses chevaux courir sous d’autres couleurs. C’est un sport certes illégitime… mais pas sans gloire ou sans plaisir ! Dommage pour un pays comme le nôtre où l’union entre sauteurs et trotteurs est déjà effective.