Sky Bet And Symphony Group Strensall Stakes (Gr3) - Avec Lord Glitters, la patience des Lepeudry est enfin récompensée

International / 25.08.2018

Sky Bet And Symphony Group Strensall Stakes (Gr3) - Avec Lord Glitters, la patience des Lepeudry est enfin récompensée

Avec Lord Glitters, la patience des Lepeudry est enfin récompensée

Et si le nouveau luxe, c’était de pouvoir faire preuve de patience ? Avoir le temps, c’est de plus en plus rare. Et ce qui s’applique à l’homme moderne trouve aussi son application chez le pur-sang. Ce samedi, Lord Glitters (Whipper) s’est imposé dans les Sky Bet And Symphony Group Strensall Stakes (Gr3). Son histoire laisse à penser que si la patience est désormais un luxe, c’est aussi une vertu. En effet, un jour ou l’autre, il va gagner son Gr1 !

Un premier Groupe anglais. À l’âge de 5ans, il remporte son premier Groupe après avoir décroché deux places au niveau Gr1 ces derniers mois. Par la même occasion, ce fils de Whipper (stationné au haras de Treban pour 3.800 € !) offre un premier Groupe anglais à ses éleveurs, l’élevage de Tourgeville de la famille Lepeudry, en association avec Hilary Erculiani. Antoine Lepeudry était à Deauville ce samedi en compagnie de son fils, Félix Lepeudry. Les éleveurs nous ont expliqué : « Gagner un Groupe le samedi de l’Ebor Meeting, c’est fantastique. Mais être deuxième de Gr1 à Royal Ascot, c’est encore autre chose. Voir un de ses élèves se classer troisième des Qatar Sussex Stakes et deuxième des Queen Anne Stakes (Grs1), c’est une sensation à part. »

Il a débuté à Morlaix. « Lord Glitters était un yearling sympa. Vendu 25.000 € en octobre à Arqana, il a commencé sa carrière chez Christophe Lotoux. C’est une famille de chevaux qui semblent précoces, mais qui ne le sont pas. Beaucoup de produits de la mère n’ont pas obtenu les résultats escomptés à cause de cela. Christophe Lotoux a au contraire pris son temps. Il a fait débuter Lord Glitters au mois d’avril de ses 3ans à Morlaix… À cet âge, il s’est ensuite classé deuxième du Grand Prix du Lion d’Angers (L). À 4ans, après deux victoires, le cheval a été vendu 270.000 € à la vente de l’Arc. David O’Meara récolte les fruits de la patience du premier entraîneur. C’est un cheval courageux qui fait toutes ses courses. Il finit toujours fort. Surtout que ses bonnes performances de l’année ont été décrochées en bon terrain, alors qu’il est certainement encore meilleur sur des pistes un peu plus souples. Dans cette souche issue de l’élevage Mathet, il y a une réelle aptitude aux terrains assouplis. »

La réussite avec les étalons français. Avec Liliside (American Post), Robin of Navan (American Post), Cuq Quartz (Johann Quatz) et aujourd’hui Lord Glitters (Whipper), les Lepeudry ont obtenu de très bons résultats avec des étalons français. Souvent, ces derniers n’étaient pas forcément à la mode au moment de la saillie. Antoine et Félix Lepeudry nous ont expliqué : « Nous faisons nos croisements en essayant de choisir ce qui convient le mieux au niveau du modèle de la mère. Et parfois l’étalon se trouve en France, d’autres fois il est à l’étranger. Dans le cas du croisement de Whipper sur Lady Glitters, la jument commençait à avoir une production assez nombreuse, mais sans parvenir à sortir un cheval qui la rende attractive. Nous avons donc cherché une saillie à un prix raisonnable. Nous avons d’ailleurs essayé de présenter la jument en vente, sans succès. À cet instant, nous aurions pu décider de passer la main. Mais nous avons voulu insister et avons au final bien fait de choisir de la garder à l’élevage. Et Lord Glitters nous en récompense. De la même manière, Liliside était le onzième produit de sa mère. Le rêve pour un éleveur, c’est de faire sa souche, de fabriquer sa page de catalogue. Dans le cas de la famille de Liliside et Robin of Navan, c’est une lignée qui est chez nous depuis sept générations. Pour de petits éleveurs comme nous, ce n’est pas courant ! »