CES JEUNES ÉTALONS QUI FONT PARLER D’EUX EN 2018

03.10.2018

CES JEUNES ÉTALONS QUI FONT PARLER D’EUX EN 2018

Le palmarès des pères français est dominé par Mahabb, Dahess, Munjiz et Burning Sand. À côté de ces valeurs sûres, la saison 2018 en France a révélé une série d’étalons peu utilisés ou qui sont représentés par leurs premières générations. Amateur de diversité, de nouveauté ou de rapport qualité/prix, ces sires sont faits pour vous !

Les premiers produits de No Risk Al Maury (Kesberoy) et Général (Amer) sont âgés de 5 ans. L’étalon de Shadwell, stationné au haras de Saint-Faust, a continué à faire parler de lui cette année. En 2018, ce pedigree 100 % français produit très régulièrement des black types aux quatre coins du monde, comme Shamoos (deuxième du Prix Nevadour, Gr. III PA), Risky Vaz (deuxième des Texas Yellow Rose Stakes, Gr. III PA), Barnamaj (troisième de la Dubai Kahayla Classic, gagnant de l’Al Maktoum Challenge Round II, Grs I PA), Dalsimata Cole (troisième du Grand Prix Sheikh Zayed ibn Soltane Al Nahyane, L PA)…

UN PREMIER GROUPE FRANÇAIS POUR GÉNÉRAL

En enlevant le Prix Chéri Bibi (Gr. III PA), Neef (Général) offre un premier gagnant de Groupe français à son père, Général (Amer). Il pourrait bien devenir son premier gagnant de Groupe I PA dans les semaines à venir… Stationné au haras du Grand Courgeon, Général avait déjà un gagnant de Groupe avec Riyam (Général), vainqueur des Emirates Equestrian Federation International  Stakes (Gr. II PA) à Newbury. Il a aussi déjà produit un placé de Groupe I PA avec Al Ghashamiya (deuxième du Qatar Arabian Trophy des Pouliches, Gr. I PA).

LES ROIS DES STATISTIQUES

Stationné au haras de Thouars pour le compte d’Al Shahania, Jaafer ASF (Amer) a vraiment commencé à saillir en 2018, avec trente-deux juments couvertes en France, soit plus que depuis le début de sa carrière ! À ce jour, seulement trois de ses produits ont été vus en piste et les trois sont black types ! Rajeh (Jaafer ASF), lauréat du Qatar Total Arabian Trophy des Poulains (Gr. I PA), a confirmé cette année, à 4 ans, en s’imposant dans la Doha Cup - Prix Manganate (Gr. I PA). Shabih Alreeh (Jaafer ASF) s’est classé troisième de la Qatar International Cup (Gr. I PA) et Goumoh (Jaafer ASF) a pris la troisième place du Qatar Total Arabian Trophy des Poulains. Lui aussi stationné au haras de Thouars, TM Fred Texas (Burning Sand) vient de donner son premier lauréat de Groupe I PA. Sept produits de cet étalon d’Al Shaqab Racing ont couru en France. Son fer de lance, Marid (issu d’une mère par Amer), a remporté l’Al Rayyan Cup - Prix Kesberoy (Gr. I PA) et il devrait inciter les éleveurs à s'intéresser de nouveau à cet étalon au pedigree original (sans Amer et Manganate). Mijdadd (Dormane), le frère de Munjiz (Kesberoy), n’a lui aussi eu qu’un seul partant dans l’Hexagone… et il est black type! L’étalon de Wathba Stud Farm est en effet le père de Sea Bird Al Maury (Mijdadd). Cet élève de Renée-Laure Koch, entraîné par Damien de Watrigant, vient en effet de se classer troisième du Prix Chéri Bibi (Gr. III PA). Ce Groupe était seulement sa deuxième sortie publique. Mijdadd est disponible en France à un tarif beaucoup plus accessible que son illustre frère.

AUX QUATRE COINS DU MONDE

Au mois de janvier, Baariz (Séraphin du Paon) a décroché sa première victoire dans le Sharjah Equestrian & Racing Club. Séraphin du Paon (Akbar), dont les premiers produits français sont nés en 2015, officie au haras de Thouars. Le 20 avril, Maravilla Al Maury (Séraphin du Paon) est devenu son premier gagnant français, avant de tenter sa chance au niveau Groupe. Le fils du regretté Akbar (Djelfor) compte également plusieurs lauréats au Maghreb.

LEURS PREMIERS GAGNANTS

L’étalon Runner (Tahar de Candelon) n’a pour l’instant eu qu’un seul partant en France. Et pour son unique sortie, Al Ryma Monlau (Runner) s’est imposée en devançant Neef (Général), futur gagnant du Prix Chéri Bibi (Gr. III PA). Robert Bourdette nous a expliqué : « C’est une très bonne pouliche, sur laquelle nous comptons beaucoup pour l’avenir. Runner n’a quasiment pas sailli. Compte tenu de la qualité de son pedigree, je voulais l’essayer. Il est proposé à 1 000 € au haras de Monlau. C’est un cheval osseux, épais et la performance de son unique partant plaide en sa faveur. » Almas (Tidjani), un étalon d’Al Shahania, a un pedigree 100 % français. Son deuxième partant en France, Dalmaz Lotois (Almas), s’est imposé le 18 mars à Mont-de-Marsan.