Le mot de la fin - Longueurs

Le Mot de la Fin / 08.10.2018

Le mot de la fin - Longueurs

Le mot de la fin : Longueurs

Les courses ne sont pas une question de mètres et de longueurs. Ou du moins, se baser uniquement sur des données chiffrées mène à des non-sens. Arrivée serrée n’est pas synonyme de manque de qualité. En 2018 en Europe, seulement deux chevaux ont gagné quatre Grs1 en Europe : Alpha Centauri (Mastercraftsman) et Laurens (Siyouni). L’élève de Melchior-François Mathet a gagné le Fillies’ Mile d’un nez en 2017. Et en 2018, cette "FR" s’est imposée d’une courte tête dans le Saint-Alary, d’une encolure dans le Prix de Diane Longines, de trois quarts de longueur dans les Matron Stakes et d’une tête dans les Sun Chariot Stakes. Trois de ses quatre dauphines au meilleur niveau sont des gagnantes de Gr1 : qui oserait dire que ces arrivées disputées attestent d’un manque de classe ? Pourtant, c’est ce qu’indiquent parfois les ratings qui sont influencés par la marge du vainqueur à l’arrivée. Laurens ne figure d’ailleurs même pas dans les 60 meilleurs Racing Post ratings de la saison 2018 avec seulement 116 ! Enable n’a battu Sea of Class que d’une courte tête dimanche, dans un Arc historique. Nous avons hâte de connaître le verdict des handicapeurs internationaux…