Orby Sale : Phoenix Thoroughbred s’offre un top price à deux millions

International / 02.10.2018

Orby Sale : Phoenix Thoroughbred s’offre un top price à deux millions

On attendait un feu d’artifice à Goffs Orby après les inspections de yearlings du cheikh Mohammed Al Maktoum et de John Magnier. C’est finalement Amer Abdulaziz, de Phoenix Thoroughbred, qui a remporté la bataille pour une propre sœur de la gagnante de Gr1 Alice Springs (Galileo), présentée par Glenvale Stud. Il a battu la concurrence avec une offre de deux millions d’euros. Coolmore avait payé Alice Springs, alezane comme sa petite sœur, 550.000 Gns, et le frère de 3ans Hence (en association avec Markus Jooste) 2,1 millions de Gns.

Godolphin investit sur les étalons français. Le cheikh Mohammed Al Maktoum a quant à lui investi sur les étalons français ce mardi. C’est à 360.000 € que Godolphin a posé l’enchère gagnante pour une pouliche issue des œuvres de Le Havre (Noverre) et The Fairy (Invincible Spirit) présentée par Airlie Stud. La mère, gagnante d’une course, est une demi-sœur de Chelsea Rose (Desert King) qui a reçu un joli update par son fils Kew Gardens (Galileo), vainqueur dans le St Leger et le Juddmonte Grand Prix de Paris (Grs1), et sera au départ du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1). Les émissaires du cheikh Mohammed ont aussi acheté à 350.000 € un mâle par Siyouni (Pivotal) et Queen Arabella (Medicean), élevé par Meon Valley Stud. Le poulain, issu de la grande souche de Reprocolor (Jimmy Reppin), a offert un très bon profit pour Tally-Ho Stud qui l’avait payé 72.000 € chez Arqana, où il a été présenté par Coulonces Consignment. Godolphin avait déjà acheté en août, à Deauville, pour 380.000 €, un autre Siyouni, le propre frère de la gagnante de Gr3 Souvenir Delondres.

La famille Tsui vend une Sea the Stars. C’est plus tard dans la vente que Godolphin est allé jusqu’à 750.000 € pour s’assurer une pouliche par Sea the Stars (Cape Cross) et Valais Girl (Holy Roman Emperor). La poulinière, qui avait raté de très peu son black type, a été payée 270.000 Gns par Sunderland Holdings, c’est-à-dire la famille Tsui, en 2015 quand elle était pleine de Speightstown. Madame Tsui ne regrettera pas l’investissement. L’engagement supplémentaire de Sea of Class (Sea The Stars) dans le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe est donc largement payé…

Coolmore mise sur No Nay Never. Les hommes de Coolmore ne sont pas restés confortablement assis dans leur fauteuil. Bien au contraire. Ils ont mis 700.000 € pour acheter une pouliche par leur étalon No Nay Never (Scat Daddy) et la gagnante Starlet (Sea the Stars). Flash Conroy, de Glenvale Stud, avait déniché la pouliche pour 52.000 €, à Goffs novembre. Depuis son achat, No Nay Never est devenu tête de liste des first crop sires et le demi-frère de la pouliche, le 2ans Raakib Alhawa (Kingman), s’est imposé de brillante façon lors de ses débuts à Newbury.

Une Frankel pour Shawn Dugan. Une autre pouliche, le lot 2, par Frankel (Galileo), a fait monter les enchères à 500.000 €. C’est l’américaine Shawn Dugan qui a eu le dernier mot pour cette demi-sœur du champion sprinter Kingsgate Native (Mujadil). Et quelques minutes après, le marteau est tombé à 400.000 € pour l’un des premiers yearlings de Free Eagle (High Chaparral), demi-frère de deux gagnantes black types, qui fera carrière pour la casaque du cheikh Hamdan Al Maktoum.

Les indicateurs à la hausse. La réduction de l’offre, comme prévu, a fait monter les indicateurs. Sur le coup de 18 h 30, le médian affichait une hausse de 30 % par rapport à celui de 2017 (65.000 €) et le prix moyen dépassait 130.000 €, soit 20 % de progression. Le pourcentage de vendus, aux alentours de 85 %, est au même niveau que celui de l’année dernière.