PRIX DOMINIQUE SARTINI (L)  - Raffles Sun laisse parler la classe

Courses / 02.10.2018

PRIX DOMINIQUE SARTINI (L) - Raffles Sun laisse parler la classe

COMPIÈGNE, MARDI

Raffles Sun (Poliglote) est une pouliche qui fait le spectacle, en menant souvent ses courses à bonne allure avant de repartir à la fin. C’est sa tactique de prédilection et elle l’a appliquée pour s’imposer facilement dans le Prix Dominique Sartini (L). La pouliche de Simon Munir et d'Isaac Souede s’est ainsi offert une première Listed. Elle a donc dirigé les débats avec plusieurs longueurs d’avance ce mardi. Un peu brutale dans ses sauts, elle a vu Hot Motive ** (Motivator) revenir dans son dos à l’amorce du tournant final, malgré une faute en face. À l’entrée de la ligne droite, le sauteur de Jean-Claude Rouget paraissait aller au-dessus du lot, faisant les bras à son jockey, Thomas Gueguen. Mais Raffles Sun n’a pas baissé de pied. Calée contre la lice extérieure, elle a contré Hot Motive lorsque celui-ci l’a attaquée sur le plat, avant de filer au poteau pour gagner nettement. À trois longueurs et demie, Hot Motive a conservé la deuxième place dix longueurs devant Extrême Nouba (Zambezi Sun), plusieurs fois fautif, et Écho de Champdoux (Saddler Maker).

Jockey de Raffles Sun, qui a comme objectif le Prix André Michel (Gr3), dans lequel elle pourrait retrouver Sainte Gaya (Muhtathir), lauréate du Prix Northerntown mardi, Morgan Regairaz nous a dit : « Lorsqu’elle a senti que Hot Motive venait, elle est repartie facilement. L’an dernier, elle avait mal couru à Compiègne, mais c’était de ma faute, je l’avais mal montée. C’est une pouliche qu’il faut laisser faire. » Hormis sa cinquième place à Compiègne, Raffles Sun n’a jamais déçu. Deuxième du Prix Gérald de Rochefort (L), elle a aligné trois succès ensuite et ne cesse.

La nièce de Gray Steel. Élevée par Simon Munir et madame Anthony Bromley, Raffles Sun est une fille de Poliglote et de Gray Steam (Turgeon), lauréate sur les haies de Vichy. Raffles Sun est son premier produit. La deuxième mère, Folklorique (Groom Dancer), a produit plusieurs vainqueurs parmi lesquels Gray Steel (Turgeon), vainqueur des Prix Amadou (Gr2) et de Maisons-Laffitte (Gr3), ou encore Tropical de Cuta (Kadrou), troisième des Prix Beugnot et Count Schomberg (Ls). Raffles Sun fait partie de la première génération de chevaux appartenant à Simon Munir à être nés et avoir été élevés par lui-même.

 

 

 

Northern Dancer

 

 

Sadler’s Wells

 

 

 

 

Fairy Bridge

 

Poliglote

 

 

 

 

 

Val de l’Orne

 

 

Alexandrie

 

 

 

 

Apachee

RAFFLES SUN (F4)

 

 

 

 

 

 

Caro

 

 

Turgeon

 

 

 

 

Reiko

 

Gray Steam

 

 

 

 

 

Groom Dancer

 

 

Folklorique

 

 

 

 

Fancy Star