PRIX MAGNE (L) - L’Autonomie ** devance Listenmania ** au sprint

Courses / 10.10.2018

PRIX MAGNE (L) - L’Autonomie ** devance Listenmania ** au sprint

AUTEUIL, MERCREDI

Principale préparatoire au Prix Bournosienne (Gr3, 3/11), le Prix Magne (L) nous a offert un beau spectacle avec une franche lutte entre la nouvelle venue parmi l’élite, L’Autonomie ** (Blue Brésil), et Listenmania ** (Martaline), déjà en vue au printemps au plus haut niveau. C’est finalement la pouliche de Catherine Coiffier qui l’a emporté d’une courte encolure devant Listenmania, suite à un joli sprint. Il y a de la marge, aussi bien du côté de L’Autonomie que de Listenmania. L’Autonomie a peu de métier, elle venait de débuter victorieusement directement dans le Prix Pelat, et elle était moins percutante ce mercredi. Listenmania rendait deux kilos à L’Autonomie et elle effectuait sa réapparition. Bien que la fille de Blue Brésil ait gagné le premier match entre les deux, tout reste ouvert en vue du Prix Bournosienne.

Plus molle dans le parcours. Partie parmi les dernières, L’Autonomie a été un peu allante en début de parcours avant d’être très, voire trop posée à partir du passage devant les tribunes. Elle a fait plusieurs fautes, à la première et à la dernière haie notamment. En face, elle a mené la chasse derrière Thrilling (Network), laquelle avait pris les commandes à la haie du Pavillon. Entrée en deuxième position dans la ligne droite, elle a vu Listenmania venir à son intérieur. Après la dernière haie, la lutte pour la victoire a été circonscrite entre L’Autonomie et Listenmania. À cent mètres du but, la pouliche de Richard Corveller s’est assuré l’avantage. Mais dans les derniers mètres, L’Autonomie est revenue prendre une courte encolure à Listenmania. Elle est ainsi restée invaincue en deux sorties, faisant dire à son entraîneur, François Nicolle : « Elle n’était pas fluide dans ses sauts, elle a fait une faute à la première haie par exemple. En étant montée plus près et en démarrant de bonne heure, ça aurait peut être été mieux. La pouliche d’Arnaud [Chaillé-Chaillé, ndlr] est bonne. Elle effectuait sa rentrée, mais je sais qu’il présente ses chevaux prêts. J’ai trouvé que L’Autonomie était molle, pas tonique dans ses sauts, sa façon de galoper. Le terrain lourd sera une inconnue pour tout le monde. Le Prix de Nantes ne me plaisait pas, c’est pourquoi nous ne l’avons pas couru, et j’ai préféré suivre le programme de De Bon Cœur en venant courir le Prix Magne. Nous allons sans doute aller plutôt sur le Bournosienne. »

Bonne rentrée de Listenmania. Listenmania a eu une bonne course pour sa rentrée. Après avoir évolué parmi les premières, elle a été isolée par son jockey, Pierre Dubourg, côté corde, en face. Adroite sur chacun des obstacles, elle a fait illusion pour la victoire avant de devoir concéder un minime avantage à L’Autonomie. Le tout sans avoir l’appui du rail et une course vraiment dure. De bon augure pour l’avenir. Son propriétaire, Richard Corveller, nous a déclaré : « Son jockey m'a dit qu'il était très satisfait de son comportement, aussi bien mentalement que sur les obstacles. Nous sommes battus par une très bonne pouliche. Pour moi, il y a les trois premières et les autres. J'espère que nous pourrons prendre notre revanche dans le Bournosienne, mais ce n'est pas gagné d'avance. » Thrilling a été brillante, jusqu’au moment où Kévin Nabet l’a laissée aller, à partir de la haie du Pavillon. Pour son premier essai à ce niveau, elle s’est bien comportée, se classant troisième devant Trésor du Roume (Medecis) et Lady Ardilaun (Soldier of Fortune).

Une petite-fille de L’Authie. Élevée par sa propriétaire, Catherine Coiffier, L’Autonomie est une fille de Blue Brésil (Smadoun), désormais étalon outre-Manche, à Yorton Farm, et de L’Automne (Kahyasi). Sur le site de France Galop, elle est le premier gagnant de sa mère. La deuxième mère est L’Authie (Linamix), troisième du Prix Renaud du Vivier (Gr1) et mère de La Canche (Le Havre), troisième du Prix de Bagatelle (L) cette année. La troisième mère, La Bucaille (Labus), a donné Clety (Sillery), gagnant du Prix Right Royal (L), deuxième du Prix Kergorlay (Gr2) et troisième du Royal-Oak (Gr1). Sous la quatrième mère, La Bate (Frontin), qui a pris des places en obstacle, on retrouve les noms de Tingry, gagnant de la Grande Course de Haies de Printemps (L, à l’époque), Anaking (Astarabad) lauréat de la Gran Corsa di Siepi di Milano (Gr1), ou encore de Saint Palois (Saint des Saints) gagnant du Jean Stern (Gr2), deuxième du Prix La Haye Jousselin et du Prix Ferdinand Dufaure (Grs1).

 

 

 

Kaldoun

 

 

Smadoun

 

 

 

 

Mossma

 

Blue Brésil

 

 

 

 

 

Exit to Nowhere

 

 

Miss Récif

 

 

 

 

Miss Brésil

L’AUTONOMIE ** (F3)

 

 

 

 

 

 

Île de Bourbon

 

 

Kahyasi

 

 

 

 

Kadissya

 

L’Automne

 

 

 

 

 

Linamix

 

 

L’Authie

 

 

 

 

La Bucaille