QATAR PRIX DE LA FORÊT (GR1) - Une énorme surprise signée One Master

Courses / 07.10.2018

QATAR PRIX DE LA FORÊT (GR1) - Une énorme surprise signée One Master

PARISLONGCHAMP, DIMANCHE

À l’âge de 4ans, One Master (Fastnet Rock) ne participait qu’à sa huitième course dans le Qatar Prix de la Forêt (Gr1). Elle venait de gagner un Gr3 à Tipperary, en Irlande, mais sur le papier, elle paraissait barrée pour les premières places. Elle s’est transcendée pour son premier essai dans un Gr1, s’imposant à l’arrachée à la cote de 48/1. La pouliche de Lael Stable a signé son premier succès de Gr1 devant Inns of Court ** (Invincible Spirit). Elle a parachevé le grand après-midi des Anglais qui ont gagné cinq des sept Grs1 au programme. Et donné un peu de baume au cœur à son entraîneur, William Haggas, battu de peu dans le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1) avec Sea of Class (Sea the Stars). La favorite française, Polydream ** (Oasis Dream), a fini septième sans jamais avoir pu s’exprimer.

Une longue accélération. One Master a patienté dans la seconde moitié du peloton, dans le sillage d’Inns of Court qu’elle a marqué à la culotte. Elle l’a suivi dans son effort et dans les cent derniers mètres, la lutte pour la victoire s’est circonscrite entre eux deux. Courageuse jusqu’au bout, One Master s’est assuré une courte tête d’avance au passage du poteau. Son entraîneur, William Haggas, nous a déclaré : « C'est une très bonne et belle pouliche qui avait gagné sur 1.200m par le passé. Elle avait bien gagné en Irlande. Aujourd'hui, c'était plus dur, mais son jockey l'a très bien montée. Nous l'avions gardée à l'entraînement dans l'idée de lui faire gagner une belle course et elle s'est imposée dans un Gr1. Donc il faut réfléchir à la suite de son programme. Cette victoire a une saveur particulière parce que j'ai entraîné la mère et la grand-mère. »

La grande journée de Pierre-Charles Boudot. Pierre-Charles Boudot a gagné deux Grs1 ce dimanche, le Qatar Prix Marcel Boussac - Critérium des Pouliches (Gr1), avec Lily’s Candle (Style Vendôme), et donc ce Qatar Prix de la Forêt (Gr1), en selle sur One Master. Fait amusant, il a construit exactement les mêmes parcours avec les deux chevaux, venant en dernier assaillant. Au micro du cheval émetteur, il a dit : « La course a roulé en partant et j’ai pu bien cacher ma partenaire car elle est assez généreuse, comme me l’avait dit son entraîneur. Nous sommes allés en progression dans la ligne droite en suivant Inns of Court. Je l’ai ensuite décalée et elle a bien terminé. Compte tenu de son numéro, je n’ai pas voulu jouer les gros bras dans le parcours et j’ai préféré attendre. »

Inns of Court deuxième, à une courte tête de la victoire. Comme dans le Prix du Haras de Fresnay-le-Buffard -Jacques Le Marois (Gr1) 2017, Inns of Court a été battu d’une courte tête dans un Gr1. Après avoir galopé au centre du peloton, il a placé une longue accélération, mais est tombé sur plus fort ce dimanche. Lisa-Jane Graffard, représentante de Godolphin, nous a déclaré : « Nous ne pouvons pas être déçus, car il court très bien. Il confirme sa dernière bonne troisième place dans le Qatar Prix du Pin (Gr3), il n'y a pas grand-chose à dire. C'est un cheval de bon terrain, qui n'aime pas les pistes extrêmes, il était donc à l'aise aujourd'hui. »

La meilleure course de Dutch Connection. Bon cheval de Gr3, Dutch Connection (Dutch Art) a réalisé une grande performance en se classant troisième, sans avoir toutes ses aises. Son entraîneur, Charles Hills, nous a déclaré : « Je ne pourrais pas être plus content de la performance du cheval. Le jockey a été malheureux, il n'arrivait pas à avoir le passage. Il a très bien fini. C'est sûrement la meilleure course de sa carrière. »

Peut-être le Breeders’ Cup Mile pour Gustav Klimt. Gustav Klimt (Galileo) a bien conclu pour arracher la quatrième place, performance qui a fait dire à Aidan O’Brien : « Nous sommes très contents de sa course. Il est battu par trois bons chevaux. À présent, nous allons peut-être penser à une course comme le Breeders' Cup Mile. Nous aviserons. »

Polydream, la grande malheureuse. Polydream avait hérité d’un numéro piège sur les 1.400m de ParisLongchamp, le 3. Ligotée à la corde, elle était bourrée de gaz à mi-ligne droite, mais son jockey, Maxime Guyon, n’avait pas le passage. Elle a pu progresser légèrement entre les deux poteaux, mais sans avoir les coudées franches. Sa septième place laisse d’énormes regrets car, avec un parcours limpide, elle aurait pu lutter pour la victoire.

Une petite-fille d’une deuxième de l’Abbaye à 2ans. Élevée par Lael Stable, ses propriétaires, One Master est une fille de Fastnet Rock et d’Enticing (Pivotal), gagnante des Molecomb Stakes et des King George Stakes (Grs3) à Goodwood, déjà sous l’entraînement de William Haggas. Enticing avait terminé sa carrière lors d’un week-end de l’Arc. C’était en 2008 et elle avait participé sans succès au Qatar Prix de l’Abbaye de Longchamp (Gr1). One Master est le meilleur produit de sa mère, qui a aussi donné Sentaril (Danehill Dancer), lauréate de Listed sur le mile. La deuxième mère de One Master, Superstar Leo (College Chapel), s’est imposée dans les Flying Childers Stakes (Gr2), et s’est classée deuxième du Prix de l’Abbaye de Longchamp à l’âge de 2ans et des Phoenix Stakes (Gr1). Superstar Leo, Sentaril, Enticing et One Master ont tous défendu les couleurs de Lael Stable, qui possède donc la famille depuis plus de deux générations.

 

 

 

Danzig

 

 

Danehill

 

 

 

 

Razyana

 

Fastnet Rock

 

 

 

 

 

Royal Academy

 

 

Piccadilly Circus

 

 

 

 

Gatana

ONE MASTER (F4)

 

 

 

 

 

 

Polar Falcon

 

 

Pivotal

 

 

 

 

Fearless Revival

 

Enticing

 

 

 

 

 

College Chapel

 

 

Superstar Leo

 

 

 

 

Council Rock


LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Départ à 1.000m : 22’’10

1.000m à 600m : 22’’63

600m à 400m : 11’’84

400m à 200m : 11’’65

200m à l’arrivée : 12’’07

Temps total : 1’20’’29