QATAR PRIX JEAN-LUC LAGARDÈRE (GRAND CRITÉRIUM) SPONSORISÉ PAR MANATEQ (GR1) - Le pas de géant de Royal Marine

Courses / 07.10.2018

QATAR PRIX JEAN-LUC LAGARDÈRE (GRAND CRITÉRIUM) SPONSORISÉ PAR MANATEQ (GR1) - Le pas de géant de Royal Marine

PARISLONGCHAMP, DIMANCHE

Passer de Maiden à Gr1 n’est pas donné à tout le monde, mais visiblement cela n’a pas fait peur à Royal Marine (Raven’s Pass). Gagnant d’un maiden pour sa deuxième sortie, à Doncaster, mi-septembre, ce poulain Godolphin a effectué un grand saut ce dimanche. Il s’est montré redoutable pour venir à bout de Broome (Australia) dans le Qatar Prix Jean-Luc Lagardère sponsorisé par Manateq (Gr1). Le français Anodor ** (Anodin) complète le podium de ce Gr1, sans avoir pu placer son habituelle pointe de vitesse.

En route vers les classiques de 2019. Royal Marine a galopé, relâché, dans le sillage de l’animateur, Broome, qui a imprimé un train assez soutenu à l’épreuve. Oisin Murphy a appuyé une première fois sur l’accélérateur à 300m du but, pour venir prendre l’avantage sur Broome. Luttant un instant avec Broome, Royal Marine a ensuite placé une vitesse supplémentaire pour venir à bout du représentant de Coolmore. Il le devance finalement d’une encolure.

Saeed bin Suroor, mentor de Royal Marine, a expliqué : « J’ai parlé avec le cheikh Mohammed suite à la victoire de Royal Marine à Doncaster, qui était plutôt convaincante. C’est un cheval qui est grand, avec une belle action, et nous avons tout de suite pensé à cette course. J’avais dit à mon jockey d’aller devant, même si le lot était peu fourni. Il a bien voyagé dans le parcours. Dans les derniers 400m, j’étais sûr qu’il allait gagner. J’étais un peu inquiet au sujet du terrain hier soir. J’espérais un peu de pluie, car un terrain assoupli était un avantage pour lui. Il montre plus de classe sur ce type de terrain. C’est un cheval pour l’avenir. Nous allons discuter avec le cheikh Mohammed, mais toutes les options restent ouvertes pour l'avenir. S’il doit recourir une fois cette année, je prendrai une décision dans le courant de la semaine prochaine. Rien n’est exclu. Il peut être un cheval pour les Guinées l’année prochaine. Il pourrait aussi être un candidat pour les courses classiques à Dubaï. »

Une graine de champion. L’entraîneur estime autant le cheval… que son jockey, Oisin Murphy ! Il a d’ailleurs dit à son propos : « Oisin est un super jockey. Il a gagné pour moi un Gr1 à Dubaï. Il est comme Royal Marine, un jockey pour l’avenir. Il est toujours calme et doux avec les chevaux. Il peut devenir un vrai champion parmi les jockeys. »

Un nouveau succès en France, un an après Thunder Snow. Cette victoire de Royal Marine dans le Jean-Luc Lagardère est le premier succès de Gr1 en France pour l’entraîneur Saeed bin Suroor, depuis celle de Thunder Snow (Helmet) dans le Prix Jean Prat en 2017. C’est aussi son premier Gr1 avec un 2ans depuis sa victoire dans le Critérium International en 2016, également acquise avec Thunder Snow.

Pas de Breeders' Cup pour Broome. Broome se présentait au départ de ce Gr1 après une bonne deuxième place dans les Champions Juvenile Stakes (Gr2), à Leopardstown, en bon terrain. Aux commandes de l’épreuve ce dimanche, le poulain de Coolmore a accéléré tôt dans la ligne droite, avant d’être battu par Royal Marine. Il s’est tout de même bien défendu et a lutté avec le lauréat jusqu’au bout. Aidan O’Brien, entraîneur de Broome, nous a dit : « Il court très bien en étant immature. C’est un cheval pour l’année prochaine. Nous pourrions le diriger vers une préparatoire classique. Pas de Breeders' Cup : son année s’arrête ici. Nous sommes très heureux du début de carrière de son père et attendons beaucoup de lui pour les années à venir. Broome a une superbe action et il lui restait du gaz à la fin de course. »

Anodor en vue de l’année prochaine. Placé dans le sillage de Royal Marine, Anodor a tenté de le suivre dans son accélération, mais a semblé stagner pour finir. Il s’octroie tout de même la troisième place de ce Gr1 pour la troisième sortie de sa jeune carrière. Le représentant de l’écurie Jean-Louis Bouchard et de madame Freddy Head ne doit pas rougir suite à cette performance. Il va encore progresser en vue de l’année prochaine. Freddy Head, son entraîneur, troisième, nous a d’ailleurs confié : « Quand les autres ont accéléré, il a eu un peu de mal à suivre. Mais il a bien fini. Je suis content de sa fin de course et il a conclu avec des ressources. C'est un poulain tout neuf, qui a besoin de maturité et n'est pas encore totalement venu. Il n'avait jamais eu à lutter auparavant. Il va sûrement progresser avec le temps. Nous le reverrons l'année prochaine, certainement sur le mile pour commencer, mais il n'y a pas de raison pour qu'il n'aille pas sur plus long ensuite. » Rappelons qu’Anodor venait de brillamment remporter le Prix des Chênes (Gr3), après ses débuts victorieux dans le Prix de Crèvecœur (Inédits), cet été à Deauville.

Que du bonus pour Boitron. Vu en avant-dernière position pendant le parcours, Boitron (Le Havre) a lutté avec Shaman (Shamardal) un instant, avant de lui prendre le meilleur à mi-ligne droite. Boitron était invaincu en trois sorties et montait clairement de catégorie ce dimanche. Il conclut quatrième et Richard Hannon, entraîneur de ce représentant de Gérard Augustin-Normand et de Middleham Park Stud, a dit : « Boitron court très bien. Il s’est bien comporté, d’autant qu’aujourd’hui, c’était un peu la cerise sur le gâteau. C’est un poulain que nous estimons en vue de l'année prochaine. »

Shaman reproduit sa dernière performance. Shaman a, quant à lui, signé un bel effort en fin d'épreuve, mais cela n’a pas suffi pour finir quatrième. Il prend la cinquième place, trois longueurs devant Dark Jedi (Kodiac). Carlos Laffon-Parias a dit à propos de son pensionnaire : « Il réalise la même valeur qu’en dernier lieu, car il finit à la même distance d’Anodor que lors de sa troisième place dans le Prix des Chênes (Gr3). Je crois qu’il est moins bon que ces chevaux-là. Il ne courra plus cette année. C’est un cheval qui peut faire des progrès à 3ans, et nous pourrons sans doute le rallonger. » Shaman venait de conclure troisième d’Anodor dans le Prix des Chênes (Gr3).

Pedigree : http://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Documents/ROYALMARINE.pdf

Le meilleur produit de sa mère en date. Le père de Royal Marine, Raven’s Pass (Elusive Quality), avait connu son jour de gloire en remportant la Breeders’ Cup Classic, pour la casaque de la princesse Haya, sur la P.S.F. de Santa Anita. Il s’agissait de son premier et unique essai sur plus long que le mile, une distance sur laquelle il avait gagné les Queen Elizabeth II Stakes (Gr1). Il a effectué ses débuts aux haras à 40.000 € et a bien produit en qualité, malgré un manque de quantité. Il n’a pas plus que 416 foals en âge de courir sur sept générations, dont seulement 43 poulains et pouliches de 2ans. Royal Marine est son premier lauréat de Gr1 et son onzième gagnant de Groupe.

La mère du poulain, Inner Secret (Singspiel), n’a couru qu’une fois, où elle s’est classée troisième. Elle a déjà produit la gagnante du Prix Casimir Delamarre Crystal River (Dubawi) et le placé de Gr3 Secret Ambition (Exceed and Excel). Saeed bin Suroor connaît très bien la souche. Il a entraîné pour Godolphin le propre-frère d’Inner Secret, Secret Number, gagnant de Gr2 en Turquie, et les deux demi-frères, lauréats de Gr1 Dubai Destination (Kingmambo), très bon père de mères, et Librettist (Danzig). Cette souche avait déjà brillé dans le week-end de l’Arc de Triomphe avec Agnes World (Danzig), un demi-frère de la deuxième mère, Mysterial (Alleged), qui a gagné le Prix de l’Abbaye de Longchamp (Gr1). Inner Secret a un yearling par Dark Angel (Acclamation), un foal par Dawn Approach (New Approach) et est pleine de Dubawi (Dubai Millennium).

 

 

 

Gone West

 

 

Elusive Quality

 

 

 

 

Touch of Greatness

 

Raven’s Pass

 

 

 

 

 

Lord at War

 

 

Ascutney

 

 

 

 

Right Word

ROYAL MARINE (M2)

 

 

 

 

 

 

In the Wings

 

 

Singspiel

 

 

 

 

Glorious Song

 

Inner Secret

 

 

 

 

 

Alleged

 

 

Mysterial

 

 

 

 

Mysteries


LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Départ à 1.000m : 40’’55

1.000m à 600m : 23’’82

600m à 400m : 11’’51

400m à 200m : 11’’06

200m à l’arrivée : 12’’16

Temps total : 1’39’’10