PRIX ANDRÉ MICHEL (GR3) - Raffles Sun, légère mais impressionnante

Courses / 26.11.2018

PRIX ANDRÉ MICHEL (GR3) - Raffles Sun, légère mais impressionnante

AUTEUIL, DIMANCHE

Elle saute comme un chat, est légère comme un papillon et à un cœur plus gros qu’elle ! Raffles Sun (Poliglote) a survolé le Prix André Michel (Gr3), ce dimanche à Auteuil. Comme à son habitude, elle a pris la tête de la course et n’a fait qu’avancer. Morgan Regairaz est allé chercher l’appui de la lice extérieure à la sortie du tournant final et la représentante de Simon Munir et d'Isaac Souede a bien répondu, s’imposant par deux longueurs. Jubilatoire (König Turf), un peu brillante dans le parcours, s’est bien défendue pour garder la deuxième place, une longueur un quart devant Ex Fan des Sixties ** (Poliglote).

Pas un mince exploit. Raffles Sun est une pouliche assez exceptionnelle. Elle avait couru il y a quinze jours dans le Prix Renaud du Vivier (Gr1) en se classant troisième. Elle avait aussi mené ce jour-là et s’était donnée, comme à son habitude. Cela aurait pu laisser des traces et lui coûter cher dans ce Prix André Michel, avec un terrain très lourd. Mais Raffles Sun a encore une fois tout donné, avec une grande générosité. Son entraîneur, Dominique Bressou, nous a dit : « C’est une pouliche qui a beaucoup de qualité, beaucoup d’allant, et j’avais un peu peur que la course du Renaud du Vivier soit trop récente. C’est surtout cette course-là qui était visée pour son papier de poulinière. Ce qu’elle fait aujourd’hui, elle le fait sur sa qualité. Elle est très généreuse, légère, avec un cœur énorme et on sait que, dans ce terrain-là, la générosité peut peser dans les baskets après la dernière haie. C’est vraiment une bonne pouliche. En principe, elle devrait revenir l’année prochaine. Elle a toujours été de l’avant et, au bout d’un moment, les chevaux qui courent toujours comme cela finissent souvent par être écœurés. Pour l’instant, tout va bien. »

Raffles Sun est la première lauréate de Groupe élevée par Simon Munir, en association avec madame Anthony Bromley. Elle devrait revenir en piste la saison prochaine, comme nous l’a expliqué son entraîneur : « On ira peut-être sur le steeple l’année prochaine. Vu les gains de cette année, sur les haies, nous devrions aller avec les vieux, ce qui peut être un peu compliqué. Elle fait bien le steeple et a gagné dans cette spécialité à Clairefontaine. Elle n’ira peut-être pas à Auteuil tout de suite pour plutôt aller à Compiègne. Mais laissons passer l’hiver. »

Jubilatoire, courageuse. Irréprochable cet automne, Jubilatoire arrivait sur ce Prix André Michel forte de son succès dans le Prix Bernard Secly (L). Elle a été assez tendue dans le parcours et son jockey l’a laissé glisser en face pour se rapprocher de Raffles Sun, mais cette dernière n’a rien lâché. Venue en pleine piste dans la ligne droite, elle a lutté avec Ex Fan des Sixties pour la deuxième place, ne s’avouant jamais vaincue. Isabelle Pacault, entraîneur de la pouliche, nous a dit : « Je suis contente qu'elle rentre bien. J'ai trouvé qu'elle était un petit peu brillante aujourd'hui. Elle va partir en vacances et vous la reverrez l'année prochaine. »

Ex Fan des Sixties a rendez-vous avec Doctor Dino. Troisième, Ex Fan des Sixties réalise sa meilleure performance de l’automne. Elle avait aussi conclu troisième du Prix de Maisons-Laffitte (Gr3), mais dans un contexte particulier puisqu’ils n’étaient que quatre au départ. Ex Fan des Sixties a fait illusion pour la victoire à la sortie du tournant final et elle ne démérite pas en se classant troisième ce dimanche. Son entraîneur, François Nicolle, nous a dit : « Elle était sur le mors toute la ligne d'en face. Je l'ai vu belle sur la dernière haie de la ligne d'en face, son jockey était le seul à tirer sur ses rênes. Elle est devancée par deux très bonnes juments. Elle part au haras et sera saillie par Doctor Dino. »

PEDIGREE WEATHERBYS :

http://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Documents/RAFFLESSUN.pdf

La nièce de Gray Steel. Élevée par Simon Munir et madame Anthony Bromley, Raffles Sun est une fille de Poliglote (Sadler’s Wells) et de Gray Steam (Turgeon), lauréate sur les haies de Vichy. Raffles Sun est son premier produit. La deuxième mère, Folklorique (Groom Dancer), a produit plusieurs vainqueurs parmi lesquels Gray Steel (Turgeon), vainqueur des Prix Amadou (Gr2) et de Maisons-Laffitte (Gr3), ou encore Tropical de Cuta (Kadrou), troisième des Prix Beugnot et Count Schomberg (Ls). Raffles Sun fait partie de la première génération de chevaux appartenant à Simon Munir à être nés et avoir été élevés par lui-même : elle a été son premier gagnant comme éleveur et est désormais son premier gagnant de Groupe sous cette casquette.

 

 

 

Northern Dancer

 

 

Sadler’s Wells

 

 

 

 

Fairy Bridge

 

Poliglote

 

 

 

 

 

Val de l’Orne

 

 

Alexandrie

 

 

 

 

Apachee

RAFFLES SUN (F4)

 

 

 

 

 

 

Caro

 

 

Turgeon

 

 

 

 

Reiko

 

Gray Steam

 

 

 

 

 

Groom Dancer

 

 

Folklorique

 

 

 

 

Fancy Star