PRIX GEORGES COURTOIS (GR2) - Srelighonn comme un poisson dans l’eau

Courses / 25.11.2018

PRIX GEORGES COURTOIS (GR2) - Srelighonn comme un poisson dans l’eau

AUTEUIL, DIMANCHE

Srelighonn (Martaline) cochait toutes les cases dans le Prix Georges Courtois (Gr2) pour viser la victoire. Le représentant de Simon Munir et d'Isaac Souede est un cheval de grande classe, vainqueur des Prix Ferdinand Dufaure (Gr1) et Troytown (Gr3), qui arrivait frais sur ce Gr2. Contraint de faire une croix sur le Grand Steeple-Chase de Paris (Gr1), Srelighonn avait, en sus de sa fraîcheur, l’avantage d’avoir poussé Bipolaire (Fragrant Mix) pour sa réapparition sur les haies d’Auteuil. Il s’était classé bon deuxième du Prix d’Angers. Enfin, le terrain lourd était pour lui de l’or. Seul son compagnon de couleurs Saint Goustan Blue (Blue Brésil) pouvait lui barrer le chemin de la victoire. Mais le pensionnaire de Guillaume Macaire s’est un peu trop approché du rail-ditch, faisant une faute qui a fait tomber son jockey, Kévin Nabet. Dès lors, Srelighonn a volé vers la victoire pour enlever son troisième Groupe. Il prend rendez-vous pour le Grand Steeple 2019 !

Au-dessus du lot. Srelighonn a véritablement survolé la course. Il a évolué en cinquième position en sautant parfaitement. Après le franchissement de la rivière des tribunes, grâce à son talent de sauteur, il s’est retrouvé en tête. Mais son jockey, Gaëtan Masure, l’a repris et Srelighonn a galopé avec les animateurs, toujours avec du gaz. Entre les deux derniers obstacles, il a creusé l’écart sur ses rivaux, filant au poteau avec cinq longueurs d’avance sur Crystal Beach ** (Network). Vainqueur de ce Gr2 l’année dernière, Roi Mage (Poliglote) a terminé troisième. Entraîneur de Srelighonn et Roi Mage, François Nicolle nous a déclaré : « Aujourd’hui, Srelighonn avait tout pour lui, la distance et surtout le terrain. Il va sur le bon terrain, mais il est bien meilleur sur les pistes très lourdes. C’est un vrai bon cheval de Groupe et il le montre aujourd’hui. L’après-midi, il saute bien mais le matin, il s’essuie les sabots sur chaque obstacle. Roi Mage a très bien couru, mais il a sauté un peu fort. Je ne sais pas si c’est son caractère. Il a fait une belle valeur. L’idéal aurait été que les deux gagnent, mais ce n’est pas possible, à moins de faire dead-heat… » Avec la victoire de Srelighonn et la troisième place de Roi Mage, François Nicolle accroît encore un peu plus son avance sur Guillaume Macaire pour le titre de tête de liste en obstacle.

Crystal Beach est bien un cheval de Grand Steeple. Crystal Beach venait de gagner ses deux premières sorties sur le steeple, à Auteuil, avec une facilité déconcertante. Dans le Courtois, le sauteur de JDG Bloodstock Services passait un test face à l’élite et il l’a relevé avec brio en se classant prometteur deuxième sur un terrain lourd qu’il découvrait. Parti en dernière position en faisant des fautes sur les petits obstacles, il a refait du terrain sur la piste extérieure pour venir mettre la pression à Srelighonn dans le tournant final. Tenace jusqu’au bout, il a conclu deuxième, ce qui a fait dire à son entraîneur, Marcel Rolland : « C’est un très grand cheval. C’est la première fois qu’il courait dans ce terrain-là et, surtout, il n’a pas l’expérience sur le steeple des chevaux avec lesquels il courait. Il a fait des petites fautes, mais finalement, plutôt sur des petits obstacles. Il s’est un peu négligé mais cela s’est très bien passé sur les gros d’en face. Le cheval n’est peut-être pas encore assez dur pour aller dans des terrains comme ça, à ce rythme-là et avec des chevaux comme ceux-là. Mais nous sommes optimistes pour l’année prochaine. J’étais inquiet en début de parcours, il a mis du temps à trouver son rythme mais je crois qu’il a été surpris par le terrain. »

Milord Thomas, honnête quatrième. Milord Thomas a galopé dans la seconde moitié du peloton. Cette fois, il n’a pas fait d’erreurs sur la rivière. Mais entre les deux derniers obstacles, il n’a pu rejoindre les trois premiers. Son entraîneur, Dominique Bressou, nous a déclaré : « La course est partie très vite, il a bien sauté la rivière et je pense qu'il est à sa place maintenant. Le cheval va partir deux mois en vacances. On va le laisser passer l'hiver et on verra l'année prochaine comment il est, s'il retente sa chance dans le Grand Steeple ou pas. » Roxinela (Muhtathir) s’est classée cinquième après avoir évolué parmi les premiers. Saint Goustan Blue allait très bien avant de faire tomber son pilote au rail-ditch. Il aurait sans doute donné chaud au lauréat. Quant à So French (Poliglote), il a été arrêté dans le tournant d’Auteuil alors que le peloton allait sur la piste extérieure.

Pedigree : http://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Documents/SRELIGHONN2.pdf

Une belle famille de sauteurs. Élevé par l’écurie Pégase, comme sa mère, Eliga (Turgeon), en association avec Sabine Mottier, Srelighonn est un fils de Martaline, étalon au haras de Montaigu. Sa mère a été une très bonne jument, remportant le Prix André Michel (Gr3) et se classant troisième d’un Prix Bournosienne (Gr3). Srelighonn est, pour le moment, son meilleur produit. Mais elle a aussi produit une femelle de 3ans, Shreliga (Martaline), qui est également sous l’entraînement Nicolle. La deuxième mère, Kadalkote (Kadalko), est placée en obstacle. C’est une sœur de Tataniano (Sassanian), gagnant du Maghull Novices’ Chase (Gr1). On retrouve du black type à tous les étages en obstacle dans le pedigree de Srelighonn, puisque la quatrième mère a donné Madalka (Cadoudal), lauréate notamment du Prix Maurice Gillois (Gr1).

 

 

 

Mendez

 

 

Linamix

 

 

 

 

Lunadix

 

Martaline

 

 

 

 

 

Sadler’s Wells

 

 

Coraline

 

 

 

 

Bahamian

SRELIGHONN (H5)

 

 

 

 

 

 

Caro

 

 

Turgeon

 

 

 

 

Reiko

 

Eliga

 

 

 

 

 

Kadalko

 

 

Kadalkote

 

 

 

 

Rosa Carola